ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Interférons et Idées Suicidaires...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Ven 19 Nov 2010 - 17:14



Sur MSRC:

La dépression sévère, les tentatives de suicide et idées (suicidaires)chez certains patients atteints de SEP en utilisant l'interféron bêta

Résumé
CONTEXTE: L'interféron (IFN) bêta est un médicament sûr et efficace pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Il est largement admis que les patients déprimés précédemment peuvent s'aggraver lors de l'utilisation de l'IFN-beta. Il ya peu de rapports sur l'association de la dépression de l'IFN-beta et lasévèrité (de ces symptômes) chez les patients sans antécédents psychiatriques précédents.
METHODES: La discussion d'un cas d'un patient SEPqui a développé une grave dépression et une tentative de suicide lors de l'utilisation de l'IFN-beta nous a encouragés à examiner la question. Un groupe de neurologues au Brésil ont regroupé leurs données similaires, à posteriori, pour le présent document.
RÉSULTATS: Le présent document fait part de 11 cas de dépression sévère avec des tentatives de suicide ou d'idées (suicidaires) chez les patients atteints de SEP qui sont sous l'IFN-beta. Ces patients n'avaient pas d'antécédents de maladie psychiatrique. Neuf patients ont développé les symptômes sur une période relativement courte (4 mois en moyenne). Deux patients ont développé une dépression grave après plus de 1 an de traitement par l'IFN-beta. Des symptômes phobiques, l’agressivité, des comportements, psychotiques et maniaques ont également été observés chez ces patients, suggérant ainsi l'existence d'un trouble complexe de l’humeur et du comportement associés à ce médicament. L’arrêt de l’interféron bêta a conduit à une rémission complète des symptômes. L'algorithme de Naranjo a établi un lien très probable entre l'IFN-beta et cet effet indésirable chez ces patients.
CONCLUSIONS: Bien que rare, une dépression sévère avec idées suicidaires ou tentatives a pu être observée pendant le traitement de la SP par l'IFN-beta. Cette association ne doit pas décourager l'utilisation de ce médicament, mais les médecins doivent être conscients de cet événement indésirable possible de l'IFN-beta

YD Fragoso, ER Frota, JS Lopes, JS Noal, Giacomo MC, Gomes S, MV Gonçalves, da Gama PD, Finkelsztejn A.
* Universidade Metropolitana de Santos, São Paulo; † Universidade Federal de Minas Gerais, Minas Gerais, Santa Maria ‡, Rio Grande do Sul; § São Paulo, São Paulo; Portuguesa ∥ Beneficiencia Hospital et l'Hôpital Paulistano, São Paulo; ¶ Clinica e Neurologica Joinville Neurocirurgica, Santa Catarina; # Pontificia Universidade Catolica, Sorocaba, São Paulo, et l'Hôpital de Clinicas ** de Porto Alegre, Rio Grande do Sul, au Brésil.

Source: Neuropharmacol Clin. 2010 Nov-Dec; 33 (6) :312-6. & Pubmed PMID: 21079457 (19/11/10)
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  MPascale le Ven 19 Nov 2010 - 18:30


Allez un exemple concret (sous Avonex bien sûr !):

Nov 2008, je fais une poussée épouvantable (perte totale jambes + main droite) mon conjoint absent était en Bolivie. Il rentre, à ma demande bien sûr. Je flippais total, 3g puis 5g de Solu et tjs ds le mm état, vais-je me relever un jour etc... jq là je n'avais pas trop de symptômes de SEP; et jamais subi pareille poussée.

Déc 2008 Il m'annonce q'il me quitte pr une pétasse, 15 ans de moins, elle était en Bolivie av lui... le 24 déc tant q'à faire ! Je n'y crois pas ! 23 ans de vie commune plutôt sympa à la trappe !

Fin janv 2009, 10 kg en moins, je fais une TS, hosto une semaine, je lui demande de quitter les lieux.

Psy + neuro se mettent d'accord pr me mettre ss AD (ms on continue Avonex). 1 mois plus tard, je fais ce q psy appelle épisode maniaque. En bref, je deviens folle : nymphomanie, érotomanie, y'en a q'ont bien rigolé moi aussi, graphomanie, j'ai écrit des super textes etc...

Et enfin, la bonne décision : on arrête TOUT. Fini Avonex + AD, je dois dire que la conjonction des 2 sur moi a eu un effet assez déplorable. Conjoint n'est jamais revenu, c'est un connard, ns sommes d'accord. Il y a d'autres personnes plus intéressantes q lui, mm si je n'y croyais pas.

Alors Interféron, méfiance, AD méfiance, interféron + AD = danger, etc...
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  RnRrider le Ven 19 Nov 2010 - 20:28

un petit moment de vie si glauque mais si réaliste, difficile de dire quelque chose après ton témoignage...
Merci M'Pasc pour ton courage de relater ton vécu...
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  MPascale le Sam 20 Nov 2010 - 3:43

J'ai oublié : ex voulait q'on se quitte "bons amis", pensait q je pourrais être copine av sa nouvelle pétasse (plutôt lui arracher la gueule) et du cp c'est moi qui refuse de le comprendre et suis dure (j'ai refusé de plus jamais le revoir) alors q si je l'aimais vraiment j'aurais dû accepter q'il soit heureux (je croyais q ns l'étions)... Et du coup, n'avait mm pas pensé aux modalités rapport aux enfants : il revenait les voir à la maison qd il voulait. Et donc il a été estomaqué q je lui demande de laisser la clé. Finito !

Ms surtout, en attendant, neuro + psy considèrent q je souffre de 2 maladies : SEP + syndrome maniaco-dépressif, ce q je refuse. Le psy j'ai cessé de le voir, la neuro, je ne peux guère m'en passer (proximité de l'hôpital etc...). Je vais me faire un plaisir de lui communiquer le texte de Domyleen.
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Mar 28 Déc 2010 - 13:58

Je me vois dans la situation du choix. Les médecins le savent mais ne se mouillent pas, on continue l'Interféron Béta mais moi, je ne supporte plus. Je trouve que cela accentue fortement mes "coups de déprime" (pour ne pas dire le reste) .
TS il y a 15 jours mais ce p.... d'"l'instinct de survie" a fait que j'ai appelé le 15. Hospitalisation, psy sur psy etc....
Je pense que si je veux continuer encore un peu dans ce long chemin de m..... il va me falloir arrêter la picouse.
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  MPascale le Mar 28 Déc 2010 - 14:55

Stop Interféron immédiatement, parles-en à ton neuro, passe à autre chose. Pas question de continuer Interféron après une TS. Ce ne st pas les AD qui vont aider à résoudre cela. AD + Interféron, bonjour le mélange.
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Mar 28 Déc 2010 - 23:42


Bonsoir Jeanne;

Effectivement, les interférons aggravent la déprime, en général: si je me souviens bien, tu es sous Avonex... et, dans ce cas, il faut absolument consulter un médecin, et bien préciser que les idées suicidaires sont un des effets secondaires de ce traitement (pas rare), et tu dois être suivie trés sérieusement... cela fait plus de 5 ans que tu es sous ce traitement, et si les symptômes persistent, il te faudra probablement stopper ce traitement! Mais avant, je te conseille de faire vérifier par ton généraliste, si tu ne souffres pas d'Hypothyroïdie: cela arrive avec Avonex (je suis dans ce cas de figure: Hashimoto!), et ça peut expliquer une baisse de moral, la déprime, une grande fatigue, etc... et ce n'est pas rare, à partir de 45 ans, et aprés qques années de traitement! Par contre, dans ce cas, les anti-dépresseurs sont à proscrire, car ils ont un effet néfaste sur la thyroïde! ...alors qu'il suffit, si c'est le cas de prendre le bon dosage de Levothyrox, afin de réguler cette glande!

Il faut que tu demandes à faire doser ton taux de TSH, (Thyroid-stimulating hormone ) car il est tout à fait possible que ce ne soit que cela ...mais si on ne demande pas... Rolling Eyes

Bon courage, Jeanne!

Deux liens, qui peuvent te donner qques informations à ce sujet:

http://forum.doctissimo.fr/sante/thyroide-problemes-endocrinologiques/jusqu-maladie-hashimoto-sujet_152792_1.htm
(discussion)


http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/2007/06/les-anti-dpresseurs-leur-histoire-leurs_18.html
(blog anti anti-dépresseurs, avant tout!...mais il y a des trucs intéressants...)



Dernière édition par Domyleen le Mer 29 Déc 2010 - 1:29, édité 1 fois
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Mer 29 Déc 2010 - 0:03




Fatigué, déprimé, irritable, gain de poids:
Et si c'était la thyroïde?

Des études suggèrent que la qualité de vie de millions de nord-américains serait affectée par un problème relié à la glande thyroïde non diagnostiqué. La glande thyroïde est une glande en forme de papillon, très proche de la trachée, juste en dessous du larynx. Elle règle la production des graisses dans l'organisme et contrôle la circulation du sang dans le cerveau. De plus, son fonctionnement est intimement lié à la puberté et, chez la femme, avec la menstruation et la grossesse. Son action aide à transformer les aliments en énergie et elle produit des hormones qui ont un effet entre autres, sur le cerveau, le foie et les ovaires.

Lorsque la thyroïde ne travaille pas correctement, il peut se produire une multitude de problèmes de santé. La principale déficience de cette glande est ce que l'on nomme l'hypothyroïdie, lorsque qu'elle travaille trop lentement.
Les principaux symptômes d'une déficience de la thyroïde sont :
Sensation de froid
Gain de poids (même sans gros appétit) et difficulté à maigrir
Sensation de fatigue, même si l'on dort beaucoup. Difficulté à se réveiller le matin
Perte de cheveux, ongles fragiles
Épuisement
Irritabilité et sautes d'humeur
Perte de concentration, de mémoire
Baisse de l'immunité
Dépression
Constipation
Irrégularité du rythme cardiaque
Picotements dans les mains et les pieds
Chez la femme : irrégularité du cycle menstruel

Il peut y avoir présence d'un ou de plusieurs de ces symptômes.
Que faire?
Demandez une analyse TSH à votre médecin
Une prise de sang révélant un taux élevé de l'hormone TSH révèle une hypothyroïdie. Le traitement conventionnel consiste à prendre quotidiennement un comprimé d'hormone thyroïdienne de synthèse, la thyroxine. Même si vous ne ressentez pas un de ces symptômes, certains endocrinologues recommandent de faire le test si vous avez plus de 35 ans, et de le refaire tous les cinq ans.

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/chroniques2/thyroide.php

avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Mer 29 Déc 2010 - 12:14

merci de tous vos renseignements. oui, Avonex depuis 6 ans, TS : 2, 3 je ne compte plus, mais pas dégourdie, rate toujours hihihi,
J'attends que ma colère retombe pour voir mon médecin, la dernière fois, il a répondu à 5 coups de téléphone pendant ma consultation de 10 minutes, on ne savait plus ni l'un ni l'autre où on en était, même pas le temps de lui montrer le résultat des analyses tyroïde. J'irai le voir semaine prochaine et si cela se passe encore comme la dernière fois, je change de médecin.
Je crois que la colère me fait du bien hihi. (j'espère le rester encore un peu hihihi)
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  MPascale le Mer 29 Déc 2010 - 12:24


Et dis-lui q tu vas changer de médecin car son comportement est inadmissible. Tu peux aussi lui écrire, ils adorent et font beaucoup plus attention. Au bout d'un an et demi, la généraliste qui m'avait si bien ignorée a envoyé une lettre d'excuses ! Il va de soi q j'avais changé de médecin traitant depuis belle lurette !

Je ne comprends pas q tu sois tjs ss Avonex ap moultes TS (heureusement q tu te rates à chaque fois !). La colère est un très bon moteur, juste, il faut l'utiliser, surtout pas la garder en soi. Utilise-la pr te battre.
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Lun 17 Jan 2011 - 22:43

OUPS!!!!!!! ça y est, décision prise et appliquée de ne plus prendre Avonex suite aux épisodes de dépression des dernières semaines. J'ai pris la décision seule et l'ai carrement imposée à mon médecin qui a approuvé. Il m'a accordé une heure samedi après midi, son jour de repos et on a pu beaucoup parlé.
Prise de sang pour contrôle dès demain mais cela n'est pas génant.
un point sérieux aussi sur les médicaments que je prenais.
Je me sens soulagée et comme libérée de ce poids hebdomadaire. Depuis, je déborde d'activités, cet après midi : jardinage, je prépare pour le printemps.
Par contre, un membre du forum que je connais depuis plusieurs années m'a parlé d'effets possibles de sevrage. Est-ce que quelqu'un a connu cela ????
Bien sur, mon choix d'arrêter est trés personnel et je ne viens pas ici le préconiser à vous.
merci à ceux qui m'ont donné les bonnes infos et la volonté et le courage de sauter le pas de ce que je ressentai depuis longtemps. Interferon et anti dépresseurs : pas bon du tout dixit avec raison Marie Pascale
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Mar 18 Jan 2011 - 0:28



Bonsoir Jeanne,

Je suis trés heureuse de voir que le moral est bon!
(le fait d'avoir pu discuter avec ton neuro y est sûre ment pour qquechose...quel dommage que les médecins n'aient pas plus de temps à nous consacrer, à nous écouter...ce serait tellement plus rassurant!)

Le problème, avec les interférons, c'est effectivement le risque de dépression, et du coup, pour pallier à cela, on donne des AD, ce qui a un effet catastrophique dans bien des cas ... Crying or Very sad En principe si dépression, il faut arrêter le traitement!

C'est fait, et j'espère que tu ne feras pas de nouvelles poussées (perso, pas convaincue que Avonex ralentisse vraiment les poussées...et si ça se produit, il y a la cure de solumédrol....)

Perso, je compte arrêter cet été: à cause de la chaleur, paraît qu'Avonex amplifie l'intolérance à la chaleur, et, en ce qui me concerne, l'été dernier a été particulièrement pénible...

Je n'ai pas entendu parler de problèmes liés au sevrage avec Avonex, mais plutôt du fait des AD! Wink

Bonne décision de début d'année???
Bonne chance, en tout cas, et surtout plus de déprime! Very Happy
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Mar 18 Jan 2011 - 8:25

Bonjour,
Je précise que c'est mon médecin traitant que j'ai vu, les neuros ici, ce sont des RV au long court et le dernier, (un grand spécialiste) m'avait dit qu'il ne pouvait pas me prendre comme patient, son carnet était déja bien plein, de plus, je n'ai pas de handicap apparent ce qui lui semblait bizarre. (le courrier qu'il a fait a mon médecin traitant est éloquent, politiquement correct)
Cet été, cela a été trés chaud, aux deux sens du terme, les piqures étaient encore plus insupportables, La chaleur dilate la myéline et c'est pas trés bon pour nous, d'où vertiges etc ... donc somumédrol. c'est mon médecin traitant qui a géré, et c'est trés bien. Poussée ou pas,il a pris le problème de suite,donc je sais qu'en cas de problème, il sera là et en tous les cas, je me sens beaucoup mieux. fini la nuit blanche du lundi et le mardi dans le coltard, fini les antalgiques qui me grignote l'estomac.
J'ai une cousine (fille de germaine,(ce n'est pas son prénom hihihihi)) qui a cette maladie et qui a choisit de ne pas prendre de traitement, (elle a 45 ans) Il faut évaluer le bénéfice/risque avec le toubib qui te connait le mieux je crois, et si nous, malades, on ne se bouge pas le cul, faux pas réver, nous ne sommes que des chiffres d'affaire pour les toubibs et labos alors, pour une fois dans ma vie, je prends les décisions qui me concernent moi-même et ce sera comme ça tout le temps maintenant. Nananère.....
J'ai un nouveau médoc contre la fatigue dont j'ai oublié le nom et que je vais aller chercher à la pharmacie ce matin. Enfin un mardi où je vais vivre.
Bon courage, bonne journée, plein de bonnes choses.
Gironde, 9h20, brouillard à couper au couteau
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  MPascale le Mar 18 Jan 2011 - 9:32


Bravo, sûrement la bonne décision puisque tu dis te sentir mieux. Les neuros se la jouent "tour d'ivoire" c'est très impoli pr ns. Et vive le numérus closus qui les protège. Ms attention qd mm : pas de ttt ça va qd les symptômes demeurent légers. Si ça s'aggrave (ce q je ne souhaite pas, il va de soi) il te faudra aviser à nouveau.
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Mar 18 Jan 2011 - 10:49

pas de soucis MPascale, je vais m'octroyer une année de "bichonage"
Le médoc contre la fatigue c'est LEVOCARNIL 100 MG/ML, prescription hospitalière (43 à 65 ml par jour)
Quelqu'un connait ?
Bonne journée
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Mer 19 Jan 2011 - 11:35



Lévocarnil?? En fait, il s'agit d'un complément vitaminique (B11)! En principe pour corriger une carence en protéïnes! Cela peut agir sur la fatigue (ex les personnes qui ont un travail trés physique ont besoin de manger de la viande (carne) pour combattre la fatigue...): c'est un peu comme pour la vitamine c, ou le magnesium (perso, il faut que je re-fasse une cure de magnésium...)... c'est tout ce que je peux t'en dire...

Reprends des forces!! (j'ai l'impression qu'avec Avonex, on perd de l'appetit. Rolling Eyes )
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Mer 19 Jan 2011 - 12:48

Merci pour le renseignement, mon toubib m'a dit qu'à d'autres doses,c'était un produit dopant.
Pour ma part, cela va peut-être comme tu dis m'aider à retrouver l'appétit car je ne sais plus depuis longtemps ce qu'est un vrai repas (peut-être l'avonex) on verra maintenant que j'ai arrêté.
En tous les cas, je ne me sens pas fatiguée, j'ai même plutôt la pêche, j'ai repris goût à la peinture et ce matin j'ai fait une toile. Cela faisait longtemps que je n'avais pas touché un pinceau.
Pourvu que ça dure
Bonne journée et faites attention à vous
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Domyleen le Jeu 20 Jan 2011 - 10:56


Au fait, Jeanne, as-tu fait vérifier ta thyroïde???
Un des effets secondaires d'Avonex est, entre autre, de développer une hypothyroïdie (Hashimoto: auto-immune, ce qui n'est pas rare quand on a déjà une maladie auto-immune, même sans Avonex), et cela peut expiquer ton état dépressif avant l'arrêt du traitement...

Dépression et thyroïde

L'hypothyroïdie peut parfois être prise pour un état de dépression et l'hyperthyroïdie pour un état d'excitation. Le diagnostic thyroïdien permettra d'éliminer ces faux diagnostics.

Cependant des travaux récents ont montré qu'une hypothyroïdie traitée uniquement avec de la thyroxine peut davantage encore se rapprocher d'un état dépressif. Plutôt que de prescrire un antidépresseur, le médecin peut parfois proposer une simple substitution d'une partie de la dose de thyroxine (T4) par de la tri-iodo-thyronine (T3) ou de flavinine (substitut générique du B52) .[1]

Source: Wikipédia, car j'en ai marre de chercher sur les sites de Santé, à cause de la pub, qui nous fait perdre du temps... (la pub, ça devient trés ch..t!) Laughing
avatar
jeanne

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 58
Localisation : gironde

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  jeanne le Jeu 20 Jan 2011 - 17:21

Oui, c'est fait, je surveille de près, ça va de ce coté là.
En fait, je me sens mieux.
Merci et bonne soirée

Contenu sponsorisé

Re: Interférons et Idées Suicidaires...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017 - 12:52