ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Troubles Psychologiques et SEP:

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 13:59


Un sujet qui me tient particulièrement à coeur!

Je suis sépienne depuis ...toujours! Et en plus j'ai le "privilège" d'avoir bénéficié d'une double expérience, et de "subir"les soucis liés à MA SEP, "doublés" de ceux relatifs à celle de ma mère, dont à l'époque on ignorait tout, et ...vivre tout en se posant des tas de questions qui ne rencontraient jamais de réponses... Bref, tout à la fois les problèmes des sépiens et ceux de leur entourage (et ce n'est franchement pas drôle pour les personnes qui nous entourent et qui nous aiment!).

Tout comme ma mère j'étais (et suis toujours, mais j'arrive à mieux gérer mes humeurs...) hyper sensible et hyper émotive! Crying or Very sad Laughing Alors les troubles psychologiques, j'ai expérimenté!
Il y a 5 ou 6 ans, j'avais eu connaissance d'une rencontre "psy et SEP" animée par une psychologue spécialisée dans la SEP (elle travaillait dans l'hopital d'une ville située à 80 km de chez moi...)...Je n'ai pas pu m'y rendre, et j'ai toujours regretté car j'aurais tellement aimé la rencontrer: elle a dit une chose extrêmement importante à mes yeux: "les troubles psychologiques existent, pour au moins 50% des sépiens, AVANT la survenue des troubles physiques, de nombreuses années auparavant, pendant l'enfance" (je fais partie de ces 50% lol!)
Ce sujet concerne donc la moitié d'entre nous...

J'ai retrouvé un résumé de l'étude à laquelle elle avait fait référence, que je vais poster aprés avoir ramené, dans ce topic, les posts qui, suite à un lien qui abordait ce sujet entre autres choses n'ont rie à faire dans l'autre sujet..


Oh, zut je viens de perdre le lien où il y avait l'étude en question, ... et j'ai juste posté l'intervention de cette psy à la réunion d'information... (Week-end épuisant, je rechercherai plus tard, car je ne fais que des bêtises ce soir)


Dernière édition par Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 23:19, édité 1 fois
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 14:12



M le Mer 16 Fév -

http://www.direct-ms.org/pdf/CausalSpecific/NitricOxide.pdf

Tout est ici! Pour les références, il y en a beaucoup!
Plus l'histoire des femmes enceintes si tu te souviens Wink
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 14:17



izuba le Mer 16 Fév -

Dans ton texte il est aussi écrit ça et c'est très très fort:


is there a characteristic multiple sclerosis personality?
It has been pointed out that there is a difficulty in differentiating multiple sclerosis with
psychiatric disturbances from essentially psychogenic illness with psychosomatic
neurological symptoms. (Teitelbaum 1977)
A distinctive multiple sclerosis personality was first described by Charcot in 1874, and subsequently observed
by many physicians. Euphoria, stupor, unmotivated laughing and crying, and loss of memory have all been
reported--usually assumed to result from the disease itself:
it seems clear that intellectual deterioration, euphoria, personality change, and ...
exaggeration of emotional expression are, like physical disability, symptomatic of the
disease, and are directly due to damage to the CNS. (Surridge 1969)
Multiple sclerosis patients are very susceptible to emotional and physical stress, especially anxiety and
frustration. Stress has brought on first attacks as well as relapses (Brickner & Simons 1950; Grant et al.
1989). This characteristic emotionality and sensitivity to stress may result from lesions in the brain, as many
assume. Yet researchers have found evidence that multiple sclerosis patients were emotionally disturbed
long before their disease appeared:
Psychologically, the premorbid state of the multiple sclerotic is that of great immaturity
since early infancy. He is emotionally abnormal long before he shows signs of his
organic disease. The multiple sclerotic seems to have an excessive need for love and
affection which was not gratified in childhood. The resulting frustrations evoke anger
which must be repressed in order to preserve whatever gratifications are available. As
a result the external personality is happy-go-lucky, with a paramount desire to please
and to be approved. There seems to be an outward calm and a deeply concealed inner
tension. (Grinker & Robbins 1954)
The response of these patients to turbulent and/or cloying childhood influences is
passive and docile and leads them to hide feelings behind a smiling or unsmiling
mask.... These vignettes typify most of the features of MS: extreme emotional
dependence, passivity, problems in separation from key figures, brought about by courtship, marriage, illness and death, and a giving-up response when attempts at
separation threaten, or actuate, reprisals from a key figure .... (Paulley 1977)
One clue to the immaturity and passivity of multiple sclerosis patients was uncovered by Groen and
colleagues (1969):
The psychosomatic aspects of multiple sclerosis are discussed on the basis of
continuous psychiatric observation of the life events, behavior and attitudes of patients
during their remissions and relapses, and partly also on clinical psychological studies.
The disease occurs preferentially in patients who stem from a family with a tyrannical
father or a mother who was subservient to her husband. They have strong taboos
about sex, which have produced in them at an early age strong feelings of guilt and
reinforced their fears. The personality development is fixed at an infantile phase. In
particular they have difficulty in expressing aggression. They try to disarm, even at an
adult age, the feared authority figure by much subservient, innocently smiling
behavior: puérilisme mentale. In addition the patients were found to be markedly
compulsive.
"Personality development fixed at an infantile phase." Did these persons miss puberty, and perhaps some
childhood as well? Benedek and Rubenstein (1942) pointed out that sexual suppression can suppress the sex
hormone releasing factors (gonadotropins) in the brain:
If the psychosexual development was such that the gonadotropic function was
suppressed, the sexual cycle would not develop, that is, the hormone production would
remain similar to that of children.
Langworthy (1948) too noted the emotional and sexual immaturity of MS patients:
It has always been apparent that poor emotional adjustment was a problem in many
cases of multiple sclerosis even before the symptoms of organic disease developed. In
these instances the patients may be emotionally immature and show this immaturity in
all their interpersonal relationships. It is often seen particularly in their sexual
adjustment, which can be evaluated at a preadolescent level of emotional growth.
Psychiatrist Wallace Ellerbroek observed (personal communication 1978) that multiple sclerosis patients
primarily have an excess of anger and a marked lack of being horny--and the latter is
associated with increased estrogen levels, not a lack. [A] frequent initial complaint, not
recognized as MS, is vaginal anaesthesia. [B]oth the males and females are primarily
carefully concealed hysterical personality disorders .
Increased estrogen levels do inhibit male sex drive by neutralizing testosterone, the primary libido hormone,
but low sex drive is more often associated with low testosterone than with high estrogen. Because
testosterone is the hormone of aggression (Mazur & Booth 1998) as well as libido, suppression of anger as
well as suppression of libido presumably suppresses testosterone. And because the vagina is estrogensensitive (Sherfey 1972), "vaginal anaesthesia" seems more likely to be associated with low estrogen than
with high estrogen. Laughing




avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 14:55



M le Mer 16 Fév -

Je n'ai pas encore tout lu à fond et il me semble que beaucoup d'éléments sont forts intéressants et que l'on en parle plus jamais!

entre nous, je me reconnais assez bien dans ce message, mais mes frères et soeurs? Pourquoi pas eux?

Le stress, les chocs émotionnels etc... ce ne serait pas une surprise! L'origine, c'est difficile à croire, mais que cela n'aide pas... pourquoi pas! J'espère que tous les sépiens n'ont pas eu un père tyranique, une mère partie trop vite et des tabous à n'en plus finir... Crying or Very sad

J'ignore qui a compilé tout cela, mais ajouté à la CCSVI, cela donne pas mal de pistes!
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 14:58



MPascale le Mer 16 Fév -

Ah, moi j'sens q j'vais devenir frigide si ça continue. Arrête M, y'a qd mm un paquet de c... là-dedans, et si ça se trouve c'est de notre faute si on a la SEP, d'ailleurs on devrait organiser un voyage à Lourdes... non, non, non, je refuse d'avaler q c'est de ma faute et q je suis hystéro et frigide et que mon intellect était dégradé etc... et tu ne crois pas q d'avoir une SEP, tout simplement, peut donner envie de pleurer ou de taper ds les murs parfois ? Ce qui vu de l'extérieur par une personne qui ne souffre pas peut paraître très bizarre, je suis d'accord !!!
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:01



NineEleven le Mer 16 Fév -

Mais que ce passe-t-il ce soir ? Shocked

Ne faudrait-il pas créer un topic "défouloir" ?
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:03



MPascale le Mer 16 Fév -

Bon ça va j'arrête de m'exprimer... mais n'en pense pas moins !!!
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:06



MPascale le Mer 16 Fév -

http://eco.rue89.com/2011/02/16/la-courbe-du-deuil-de-france-telecom-a-france-televisions-190719

Dans « Les Derniers Instants de la vie » (« On Death and Dying »), publié à la fin des années 60, la psychiatre, qui a longtemps travaillé sur la fin de vie et les soins palliatifs, a notamment défini les « cinq phases du deuil » :

déni,
colère,
marchandage,
dépression,
acceptation.


Et c'est pas moi qui l'dis, j'dois être restée bloquée à la phase 2 ! Crying or Very sad
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:09



Domyleen le Jeu 17 Fév ..


Aaaah, je crois que je suis dans la 3ème! Smile
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:12



Domyleen le Jeu 17 Fév -

M a écrit:
http://www.direct-ms.org/pdf/CausalSpecific/NitricOxide.pdf

Tout est ici! Pour les références, il y en a beaucoup!
Plus l'histoire des femmes enceintes si tu te souviens

Direct MS, c'est l'association d'Ashton Embry!
Donc, trés axé sur l'écologie, les méthodes naturelles, l'alimentation saine etc... (son fils s'est fait opérer à la fin de l'année dernière, en Pologne..) Il avait écrit une superbe lettre au gouvernement de l'Alberta (Canada) afin qu'il participe au financement des recherches sur CCSVI, mais sans succés, je crois...

Le site Direct MS :
http://www.direct-ms.org/bestbet.html
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:14



M le Jeu 17 Fév -

Enfin, j'ai le sentiment que Forseps est réservé aux purs scientifiques, interdit aux enthousiastes et aux gens qui vont bien! Je n'avais pourtant pas l'impression d'avoir repris des conneries! Mais c'est possible! En plus, je trouve cela intéressant lorsque l'on m'explique que j'ai tord et pourquoi! Cela ne me vexe pas!
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:16



MPascale le Jeu 17 Fév -

ForSEPs n'a aucune vocation à être réservée aux "purs" scientifiques que ns ne sommes pas, et en tt cas pas spécialisés en neuro. En revanche si boulette il y a et q'on s'en rend compte, ns rectifions et c'est normal. Laisser dire q c'est bien mérité si on a la SEP pq on est un peu bcp psy n'est pas très acceptable. Et ne justifie pas vraiment d'enthousiasme. Ou alors ds le topic détente... Nombreux parmi ns ne vt pas bien du tout, tu n'es pas tout seul. Pas de mal, on le dit c'est tout.
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:19



Domyleen le Jeu 17 Fév -

M a écrit:
Enfin, j'ai le sentiment que Forseps est réservé aux purs scientifiques, interdit aux enthousiastes et aux gens qui vont bien! Je n'avais pourtant pas l'impression d'avoir repris des conneries! Mais c'est possible! En plus, je trouve cela intéressant lorsque l'on m'explique que j'ai tord et pourquoi! Cela ne me vexe pas!

Forseps réservé aux scientifiques? J'espère que non!!(sinon, j'n'ai rien à y faire...)

Nous avons pour certains, déjà connu un forum sur lequel des infirmier(e)s se prenaient pour des médecins et ont même réussi à chasser un NEURO qui avait commis le crime d'essayer de parler de la SEP! j'ai toujours trouvé ça lamentable et trés regrettable! Car même s'il y a peu de chances qu'aujourd'hui nous aurions partagé ses convictions (sur CCSVI), il aurait été intéressant d'avoir son avis...Et d'avoir des réponses à certaines questions, au lieu de se contenter des recherches hasardeuses que nous effectuons sur internet! ...

Quand on demande sans arrêt des preuves "scientifiques"ou des études prouvant que ..., ça me fait plutôt sourire, car pour l'instant, nous n'en sommes toujours qu'au stade de la recherche, et il y a toujours une étude qui contredit la précédente: nous en sommes toujous au même point: Nous ne connaissons toujours pas l'origine de la SEP!

Si c'est des "conneries" d'Ashton Embry dont on parle, ce monsieur est avant tout un grand SCIENTIFIQUE, docteur en géologie, et un de ses fils a la SEP, raison pour laquelle il s'est intéressé à tout ce qui touche cette maladie, en regroupant également d'autres SCIENTIFIQUES dans son association!

Je suis d'accord avec toi, Manu, pas évident de s'exprimer quand on se porte bien... mais ton témoignage sur ton intervention chirurgicale est trés importante, et si cela déplait à certains, elle donne de l'espoir à d'autres... alors continue!
Perso, j'en ai pris plein la g... (pas que sur les forums, mais aussi avec d'autres sépiens que je connais...) car mon problème de jambes "rouges et enflées" étaient "normales quand on a une SEP" , mon bras gauche qui ne fonctionnait plus, c'était "normal" et mon mal au bas du dos, "normal" également!
Merci, Kiné et Chiropracteur! tout cela a disparu!! (Normal, docteur???) En fait, une hernie discale ayant entrainé une sciatique paralysante! (pour le bras, je suis en train de refaire "manipuler" ainsi que le haut du dos, et je commence à en voir les bénéfices ...
Je reste convaincue que cela ne concerne pas tout le monde, mais la SEP n'a-t-elle pas des origines diverses selon les personnes??? Donc, pour moi, ça va plutôt bien, (beaucoup mieux qu'il y a 3 ou 4 ans, c'est pas comparable!) ...et au moins une scientifique l'a constaté, sans se l'expliquer: ma NEURO! (et aussi, une de mes soeurs, "chercheuse" (qui a travaillé entre autre, sur les cellules souches ...et les souris sous la férule d'un grand--et même trés grand-- cardiologue, actuellement retraité)

Perso, je trouve tes liens trés intéressants, Manu, et si pas "scientifiques", c'est passionnant!
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:24



izuba le Jeu 17 Fév -

J'espère Domyleen que tu as pris le temps de lire toutes les cxxxeries relatées dans l'article!!!

Entre autre: les sépiens n'ont pas reçu assez de tendresse de leur papa et maman...C'est un peu fort de café non? Bref, l'origine psy de la Sep n'est pas loin Laughing

On ne peut plus remettre un peu de raison dans des articles qui n'en ont pas???

Je suis également intervenue sur le calcium parce qu'il est actuellement prouvé que c'est l'inverse de ce qu'a trouvé M...qui date des années 70. Aucune agression, juste mis l'article plus récent. Je pense que c'est la moindre des choses. Pas de pataquès.

Quand tu dis :"Je suis d'accord avec toi, Manu, pas évident de s'exprimer quand on se porte bien..." Il ne faut pas tout mélanger!!! Je rectifie certaines choses qui ne me paraissent pas fondées, rien à voir avec l'état de santé. Shocked
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:30


Domyleen le Ven 18 Fév -

izuba a écrit:
J'espère Domyleen que tu as pris le temps de lire toutes les cxxxeries relatées dans l'article!!!

Entre autre: les sépiens n'ont pas reçu assez de tendresse de leur papa et maman...C'est un peu fort de café non? Bref, l'origine psy de la Sep n'est pas loin

On ne peut plus remettre un peu de raison dans des articles qui n'en ont pas???

Bon, je répondrai plus tard, car ce week-end, je suis trés trés occupée, et je trouve cet article encore plus intéressant qu'à la première lecture: il s'agit d'une analyse freudienne du comportement!

Perso, je me retrouve tout à fait dans cette analyse, malgré le fait que je ne sois pas tout à fait d'accord avec Freud sur beaucoup de points, mais là, j'ai l'impression d'avoir été une de ses patientes...

Non, mon père n'était pas un tyran! Mais j'ai eu de nombreux troubles émotifs tout au long de ma jeunesse, car "Nôtre Père à Tous" (celui qui nous a créés, et à qui nous devions être reconnaissants toute nôtre vie) m'a franchement pourri toute mon enfance et une partie de mon adolescence. J'ai été dépressive (c'est rien de le dire..) jusqu'à ce que je décide que tout simplement, il n'existait pas! ...et là, on se sent un peu perdu, mais ça passe.. et "enfin libre"!, avec tout ce que ça comporte comme questionnements.

Aujourd'hui, on parle de "stress chronique juvénile"! ...Et pour interpréter en gros cet article: il semble que les sépiens auraient, davantage que les non sépiens, connu des épisodes de stress dés l'enfance (émotivité exacerbée face à un choc, un drame, ou tout simplement un conflit avec ce qui peut représenter "l'image du père", comme l'Ecole, la Loi, la Morale....) Tous les enfants "stressés" n'auront pas la SEP, mais les sépiens, par contre, ont été pour beaucoup, des enfants stressés (je schématise...)!

Bien sûr, on ne parlait pas de stress, ni de comportements bipolaires, mais plutôt de dépression ou de "mal de vivre" et "l'image du père" a beaucoup évolué... et du coup Freud est souvent contesté, mais ...les problèmes demeurent...et la SEP progresse!
(ce facteur "environnemental" n'est qu'une des multiples facettes de la maladie!)

J'ai lu l'article (cette partie) et n'ai pas constaté de ..."conneries", bien au contraire: aprés tout la SEP s'accompagne souvent de problèmes psychologiques comme une sensibilité exacerbée... et que ce soit le cas déjà dés l'enfance ne m'étoone pas du tout!

Extrait du lien ci dessous:

Pour ce qui est des besoins religieux, la dérivation à partir du désaide infantile et de la désirance qu’il éveille pour le père ne semble pas pouvoir être écartée, d’autant plus que ce sentiment n’est pas une simple prolongation de la vie infantile, mais est conservé durablement du fait de l’angoisse devant la surpuissance du destin.


à lire ou relire:
S. Freud, Malaise dans la civilisation, PUF, Coll.
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:36



MPascale le Ven 18 Fév -

Bon, je me sens obligée d'intervenir. A l'origine de ce topic, le non-lien entre une mutation HLA et la CCSVI. Ce qui n'a rien à voir av les pb psy liés à papa-maman. Ou alors, il faut démarrer un nouveau topic sur SEP et psy, ms perso, je crois q'il y a bcp de gens qui vt très mal d'un pt de vue psy, sans pr autant déclencher une SEP, et je pense aussi q d'avoir une SEP ns amène à revoir notre plan de vie et à devenir plus fragiles aussi. Ce n'est pas pr autant q'on a plus de pb psy q les autres, ce q je me tue à ressasser depuis lgtps, à ma neuro notamment.
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 15:39



izuba le Ven 18 Fév -

J'ai fait une remarque sur le calcium.......pour en arriver à Freud! Shocked

Je préfère laisser tomber ce débat, voire plus, parce que les élucubrations psychanalytiques sur cette maladie ne m'intéressent pas. Crying or Very sad
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 22:02



Chacun son truc, Izu, mais perso ce sont les molécules qui ne m’intéressent pas.. 7 ans d’Avonex, et je suis bien incapable de dire ce que l’on m’injecte chaque semaine (c’est quoi exactement un interféron ???), je m’en fiche ! Rolling Eyes

La psychologie, et à plus forte raison la psychanalyse ne sont pas des sciences exactes, mais pas pour autant des « conneries », et j’insiste sur le fait que différentes études psychologiques sur la SEP, (études ne pouvant pas être dupliquées…comme pour la Physique ou la Chimie, évidemment) démontrent que les personnes atteintes de SEP ont souvent, et ont connu très tôt (l’enfance et l’adolescence étant les périodes propices) des troubles psychologiques liés à l’émotion et à la sensibilité, au moins pour 50% d’entre elles… (ouff, j’me sens moins seule !) Very Happy

Ces troubles sont plus ou moins « handicapants », allant de la sensibilité exacerbée, (des « hauts et des bas »), à des troubles maniaco-dépressifs (bipolaires), avec toute la souffrance qui va avec…
Et ce n’est pas forcément dû à une enfance maltraitée avec des parents tyranniques etc… (perso, je crois que beaucoup de camarades de classe auraient aimé le cadre familial dans lequel je vivais), Mais alors pourquoi, ai-je eu ce mal de vivre perpétuel, cette dépression chronique et très souvent « l’envie d’en finir » et surtout quand j’étais enfant ? Qu’est-ce qui me fragilisait sans raison aucune ? (un gène qui déconne ? une transmission défectueuse au niveau des synapses ? un microbe « SEPien » lol ! ? Pourquoi cette hyper sensibilité au stress et face aux contrariétés ??)

Tous les troubles de l’humeur ne mènent pas à la SEP, loin de là… mais 50% des SEPiens auraient eu des troubles psy qui se sont manifestés dés l’enfance (et même avant, parait-il…mais ce sont sûrement des élucubrations lol !)..

(Et, au fait, Freud était un « maniaco-dépressif » ! donc bipolaire !)
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 22:17



Voici un résumé d'une intervention de la psy de l'hopital de Caen, lors d'une réunion d'information sur la SEP et les troubles psychiques...

Par Martine Dary,Psychologue CHU de Caen-Service de Neurologie(Pr Defer)

Les troubles du comportement en tant que tels apparaissent rarement dans la SEP. Par contre,différents troubles psychologiques peuvent être notés : des troubles d’allure psychiatrique,des troubles cognitifs ainsi que des troubles de l’humeur.
Ils n’apparaissent pas systématiquement mais doivent être repérés très vite par le neurologue afin que la prise en charge soit adaptée.

Ils participent à l’aggravation de nombreux symptômes et peuvent avoir des conséquences professionnelles,sociales et familiales.
Ils amènent souvent à une modification de la personnalité du patient et très souvent à un repli sur lui même.

Les troubles d’allure psychiatrique sont rares dans la SEP. Ils peuvent inaugurer la maladie ou apparaître au cours de son évolution. Ils relèvent toujours d’un suivi psychiatrique,avec une prise en charge médicamenteuse. Les principales manifestations sont : le délire,les hallucinations(visuelles ou auditives),un état maniaque ou un état d’agitation,des troubles de paniques ainsi que des manifestations hystériques.

Les troubles cognitifs se caractérisent par des troubles (...)

Ls troubles de l’humeur sont des troubles psychologiques les plus répandus chez des patients ayant une SEP.Ils peuvent se manifester par :
Une dépression,qui est très fréquente,avec une irritabilité,une inquiétude et parfois une certaine agitation ;
De l’anxiété,qui est plutôt diffuse,généralisée et qui donc ne porte pas sur un domaine précis ;
Des toubles émotionnels avec une certaine labilité :le patient peut se passer très rapidement de l’euphorie à l’anesthésie émotionnelle,c’est-à-dire du rire aux larmes.
Une prise en charge médicamenteuse est parfois nécessaire,en tout cas le suivi psychologique s’avère indispensable,tant que pour le patient que pour son entourage.Il est souvent recommandé d’y associer une méthode de relaxation axée sur le corps et/ou le psychisme.

in LFSEP-Réunion d’information-GRANVILLE du 7 juin 2005


http://www.septetmoi.org/spip.php?article115
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Lun 21 Fév 2011 - 22:58


De la Société Canadienne de la SEP :

Une étude menée par la Dct Minden : (en 2006)

Depuis plus de 20 ans, la Dre Minden travaille auprès de patients atteints de SP et de leur famille afin de les aider à s’adapter et à faire face au défi que présente le fait de vivre avec la SP et afin de dépister et de traiter la dépression ainsi que d’autres troubles émotifs dont ils sont susceptibles de souffrir Parler de la dépression et des troubles
émotifs


Introduction

Le présent document a pour but de vous aider à parler avec vos patients des aspects émotionnels de la sclérose en plaques. Parce que les patients estiment
souvent que les sentiments dépressifs et d’autres troubles de l’humeur sont un signe de faiblesse ou d’instabilité mentale, ils n’ont pas tendance à en parler à leur médecin. Ils ne se doutent souvent pas que ces perturbations émotives sont liées à la SP. Même si elles s’avèrent difficiles à déceler par le médecin au cours des consultations, habituellement brèves, elles ont néanmoins d’importantes répercussions sur la qualité de vie et le bien-être des patients et sur leur adhésion au traitement.


Document clair et trés intéressant à l'adresse des médecins: (format pdf):

http://scleroseenplaques.ca/fr/aider/PDFS/HC643MS%20DepresFR%205.30.pdf

Extraits :
"• Les personnes chez qui la SP s’attaque aux régions du cerveau associées aux émotions peuvent avoir de la difficulté à maîtriser leurs émotions. Elles se fâchent ou deviennent irritables plus souvent et de façon plus intense qu’à l’habitude ou passent facilement d’un état émotif à l’autre, se sentant bien un moment, puis contrariées ou frustrées tout de suite après.

http://www.scleroseenplaques.ca/fr [...] 205.30.pdf
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  MPascale le Mar 22 Fév 2011 - 13:14

[quote="Domyleen"]Les personnes chez qui la SP s’attaque aux régions du cerveau associées aux émotions peuvent avoir de la difficulté à maîtriser leurs émotions. Elles se fâchent ou deviennent irritables plus souvent et de façon plus intense qu’à l’habitude ou passent facilement d’un état émotif à l’autre, se sentant bien un moment, puis contrariées ou frustrées tout de suite après.[quote/]

Qui ne souffrirait de telles humeurs en étant diagnostiqué SEP ? Ce n'est pas un symptôme de la maladie, c'est juste NORMAL. Qui peut accepter un tel diagnostic avec "grâce et componction" ?
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Mer 23 Fév 2011 - 22:48


Qui ne souffrirait de telles humeurs en étant diagnostiqué SEP ? Ce n'est pas un symptôme de la maladie, c'est juste NORMAL. Qui peut accepter un tel diagnostic avec "grâce et componction" ?


Même avant le diagnostic, ces symptômes seraient déjà présents…et souvent bien avant que n’apparaissent les symptômes « physiques » : En fait le système limbique serait impliqué AVANT les autres zones du cerveau.

L’annonce du diagnostic « réactive » ou aggrave, ou éventuellement peut être le déclencheur de ces symptômes, c’est NORMAL, M-Pax, mais il semble que certains symptômes psy se rencontrent surtout chez les personnes SEP, plus que chez les autres : nous serions « exagérément » émotifs ! La modification de la matière blanche du cerveau, qui, aujourd’hui peut être dépistée en serait la cause : toujours ces « mauvaises » connexions entre les neurones, mais quelle en est l’origine… ??

On parle même de « Démence particulière à la sclérose en plaques » (voir le lien ci-dessous : étude qui date de …2003)

Charcot s’était déjà penché sur ce problème, ainsi que Freud et parlaient de maladies psychosomatiques c'est-à-dire que pour eux certaines paralysies étaient dues à un mauvais fonctionnement cérébral, et l’émotivité jouait un rôle… Tous deux se sont intéressés aux maladies neuro-dégénératives...

Charcot et Freud avaient travaillé ensemble pendant plusieurs mois sur « l’hystérie », mais l’un comme l’autre ont fini par stopper leurs recherches : (si l’hystérie concernait principalement les femmes, et était une maladie « féminine » selon Hippocrate, ils ont été amenés à constater également ces mêmes symptômes chez des patients hommes, et ils ne disposaient pas encore de technologie de pointe leur permettant d’avancer dans cette voie ..)

Titre du document (une étude de 2003)

Troubles psychiques et neuropsychologiques dans la sclérose en plaques. Discussion = Psychics and neuropsychologics troubles in multiple sclerosis.

Discussion
Auteur(s)
BEQUET Daniel (1) ; TAILLIA Hervé (1) ; CLERVOY Patrick (1) ; RENARD Jean-Luc (1) ; FLOCARD Frédéric (1) ; RONDOT Pierre (Commentateur) ; BEGUE Pierre (Commentateur) ; LEFEBVRE Pierre (Commentateur) ; SRAER Jean-Daniel (Commentateur) ; QUENEAU Patrice (Commentateur) ; GOULON Maurice (Commentateur) ; PICHOT Pierre (Commentateur) ;
Affiliation(s) du ou des auteurs
(1) Service de neurologie, HIA du Val de Grâce, 74 Boulevard de Port Royal, 75005 Paris, FRANCE


Résumé:

Les troubles psychiques et les perturbations neuropsychologiques dans la sclérose en plaques concernent au moins 60 % des patients. Connus depuis longtemps, ils doivent être revisités à la lueur d'une abondante littérature parfois ancienne et surtout être réévalués grâce à l'examen neurologique, à l'entretien psychiatrique, aux tests neuropsychologiques et à leur confrontation aux examens complémentaires, en particulier à l'imagerie par résonance magnétique. À partir d'une étude originale de 22 patients comparés à 22 sujets témoins appariés et d'une revue de la littérature les auteurs admettent la notion d'une démence particulière à la sclérose en plaques qui peut être appelée « démence sous corticale de la substance blanche »; la détérioration paraît ainsi corrélée à la charge lésionnelle mais aussi à l'atrophie cérébrale et à celle du corps calleux. La meilleure connaissance de ces troubles permet une meilleure prise en compte et un traitement plus efficace, en particulier par l'interféron bêta indiqué dès les phases précoces de la maladie.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=14971424
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  MPascale le Mer 23 Fév 2011 - 22:56


Perso pas particulièrement de troubles psy avt la sep, mes collègues et amis confirment. Ce q j'ai souffert ap son annonce tient surtt à cette annonce et au départ de mon ex. Ce qui je pense était normal (la souffrance pas le départ de mon ex !). Il eût été anormal de ne pas en souffrir. Douleur amplifiée par qq personnalités extrêment bienveillantes qui se st acharnées à me souhaiter le pire. Elles se reconnaîtront ! Ms me ft bien rire désormais, pitoyables !
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Domyleen le Jeu 24 Fév 2011 - 0:05

@MPascale a écrit:
Douleur amplifiée par qq personnalités extrêment bienveillantes qui se st acharnées à me souhaiter le pire. Elles se reconnaîtront ! Ms me ft bien rire désormais, pitoyables !

Laughing Laughing
Mais M-Pax, essaie de dépasser cette période difficile! (non pas oublier, mais cela devrait te faire moins souffrir, maintenant, et même, il vaut mieux en sourire, car les attaques dont tu faisais l'objet à ce moment là venaient de personnes malades qui apparemment avaient de sérieux troubles psy! Wink ...et il faut les excuser,(pas évident) elles aussi ont une SEP! leur jugement et leur raison semblaient trés altérés (là je pense à la réponse, sans aucun rapport Shocked , que j'ai eu suite à un post qui ne leur était pas adressé, et somme toute trés quelconque et surtout pas agressif, mais jugé comme tel: je viens de le relire, et franchement, je me dis que les troubles du comportement peuvent être inquiétants..)
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  MPascale le Jeu 24 Fév 2011 - 6:57


C'est bien ce q je dis : me font bien rire à présent ! Ns sommes passés à autre chose et c'est ça qui m'intéresse. Avancer, avancer, tjs avancer, ne jamais reculer.

Contenu sponsorisé

Re: Troubles Psychologiques et SEP:

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 12:42