ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

SEP et Obésité!

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et Obésité! Empty SEP et Obésité!

Message  Domyleen le Lun 4 Fév 2013 - 13:31



Sur MS UK (fini, "MSRC"!):


Les filles obèses sont à risque pour sclérose en plaques, selon une étude

Les filles obèses sont plus à risque de développer une sclérose en plaques ou une maladie semblable à la SEP, selon une nouvelle étude publiée mercredi dans la revue Neurology en ligne.

Les chercheurs ont examiné l'indice de masse corporelle (IMC) des données provenant de plus de 900.000 enfants étudiés par la "Permanence Kaiser" de la Californie du Sud sur la santé des enfants.
Soixante-cinq de ces enfants et adolescents âgés de 2 à 18 ans ont été diagnostiqués avec la SEP pédiatrique. Plus de 50% d'entre eux étaient en sur-poids ou obèses, et la majorité concernait des filles.

Selon l'étude, le risque de SEP était plus d'une fois et demie plus élevé pour les filles en sur-poids, soit presque deux fois plus élevé chez les filles modérément obèses et près de quatre fois plus élevé chez les filles extrêmement obèses. "Au cours des 30 dernières années, l'obésité infantile a triplé", a déclaré l'auteur de l'étude la Dr Annette Langer-Gould, une neurologue spécialiste régionale d'experts pour la "MS Kaiser Permanente" en Californie du Sud.
«Dans notre étude, le risque de SEP pédiatrique était plus élevé chez les adolescentes modérément et extrêmement obèses, ce qui suggère que le taux de cas de SEP pédiatriques est susceptible d'augmenter à mesure que l'épidémie d'obésité infantile continue."

(...) "C'est une preuve de plus, mais vraiment, pour faire un lien définitif, il faut au moins cinq ou six études qui montrent la même chose, "dit-elle. "Il doit y avoir une raison biologique sous-jacente, qui n'a pas encore été élucidée et nous avons besoin de démontrer le blocage ou ce qui interfère avec le mécanisme biologique afin de prévenir la maladie."

"Le message global est qu'il y a un nombre croissant de maladies associées l'obésité et en particulier au début et que c'est un facteur de risque important qu'il faut tenter d'atténuer. C'est quelque chose que nous devons faire», affirme Chitnis.

Selon les Centres pour le Contrôle et la Prévention de la Maladie, l'obésité infantile a doublé chez les enfants et triplé chez les adolescents.
En 2010, plus d'un tiers de tous les enfants et adolescents sont en sur-poids ou obèses.

Au Centre hospitalier pour enfants de l'Alabama, le neurologue pédiatrique Jayne Ness a vu plus de 100 patients atteints de SEP pédiatrique, principalement des filles, dont l'âge moyen d'apparition est de 13 ans.
J Ness a déclaré à CNN qu'elle a remarqué une augmentation de l'obésité chez ses patients atteints de SEP, des enfants qui, au moment du diagnostic sont obèses. "Est-ce à dire que l'obésité est un facteur de risque de sclérose en plaques? Nous ne savons pas encore», a déclaré Ness.

". C'est une pièce de plus qui nous aide potentiellement à mieux comprendre certains des déclencheurs sous-jacents de la SEP pédiatrique et peut nous aider à comprendre la SEP en général» affirme Langer-Gould, même si la SEP pédiatrique est très rare (seulement 1,6 pour 100.000 enfants) nous devons alerter les parents afin qu'ils s'en inquiètent.
«S'il y a des engourdissements ou des picotements constants à partir de la taille, des sensations d'épingles ou d'aiguilles dans la poitrine, l'abdomen ou le dos qui durent pendant 24 heures." Ces enfants devraient être évalués par un neurologue.

La National MS Society estime qu'environ 10.000 enfants aux Etats-Unis souffrent de cette maladie et que 10 à 15.000 ont eu au moins l'un de ces symptômes. On estime que 5% de tous les cas de SEP dans le monde sont des enfants et des adolescents.

Source: CNN © 2013 Réseau Nouvelles câble (31/01/13).

http://www.ms-uk.org/index.cfm/MSnews
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Domyleen le Lun 4 Fév 2013 - 13:59


Perso, je ne pense pas que ce genre d'étude permettra de "faire avancer le smilblic"!

Tout au plus, peut-on constater que l'obésité n'arrange pas les symptômes de la SEP et peut accélérer l'effet cascade et le handicap: si nous souffrons de faiblesse musculaire, nous n'avons pas de mal à imaginer ce que cela peut donner chez des personnes obèses. (Cette étude est "américaine", et le nombre d'obèses dans ce pays est autrement plus important que chez nous, surtout chez les enfants. Ces enfants en sur-poids, d'autre part, souffrent plus que la moyenne des enfants de leur âge, de toutes sortes de maladies, pas que de la SEP: on pourrait faire une étude sur chacune des maladies de notre époque, je pense que les personnes en sur-poids seront statistiquement plus touchées que les autres ...

Et, là, surtout en ce qui concerne les patients US, il est probable que des "médecines alternatives" comme les régimes alimentaires, puissent avoir un effet très positif sur les symptômes de la SEP. Wink (sauf si c'est un problème hormonal ... )

Les filles obèses sont plus à risque de développer une sclérose en plaques ou une maladie semblable à la SEP ...

"Ou une maladie semblable" ???? (donc, des "symptômes" semblables, probablement ... ?? Dans ce cas, ce n'est pas cette étude qui donnera des réponses à la cause "spécifique" de la SEP.) Rolling Eyes

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Domyleen le Lun 4 Fév 2013 - 14:46



En cherchant rapidement sur Google "Obésité et problèmes veineux", j'ai trouvé cette étude (Française) de 2006:

Parmi les thèmes abordés figurait le lien entre obésité et affections veineuses chroniques

Les résultats ont montré une association entre le stade C de la classification CEAP (caractérisant les signes cliniques) et l’obésité : plus le patient est obèse, plus le stade de l’affection veineuse est évolué. De plus, par rapport aux non-obèses, les obèses se plaignent plus souvent de douleurs modérées ou intenses (73% vs 57,4%), de dysesthésies (troubles de la sensibilité cutanée) ou de prurit (32,4% vs 16,4%). Les troubles trophiques (pigmentation, eczéma, hypodermite) étaient également plus fréquents dans cette population (50% vs 22,8%), ainsi que le reflux veineux au niveau poplité.

http://www.maladie-veineuse.org/php/actus/actu.php?id_actualite=58

Et voilà: les obèses ont davantage de problèmes VEINEUX!

D'autre part, du fait de la menstruation, la population féminine est plus sujette que les hommes, à avoir des troubles de la circulation (sans compter, ce "mystère" de la SEP qui "dort" pendant la grossesse, et qui se réveille soudain, pendant la période du post-partum )

Il serait peut-être temps, enfin, de s'intéresser au rôle de la CCSVI dans la SEP, ou tout au moins, sur son rôles dans les symptômes de la SEP!!! (et justement, l'étude sur les "filles obèses" pourrait peut-être apporter quelques éléments de réponse ... Encore faut-il que les chercheurs s'ouvrent à cette piste: au lieu de ça, la SEP étant une maladie "auto-immune", j'ai bien peur qu'ils ne recherchent QUE le rôle du système immunitaire, et des hormones (puisque plus de filles), et on perd du temps, à mon avis ... Tout juste, arriveront-ils à la conclusion qu'il existe deux sortes de SEP (au moins ... puisqu'il y aura des sous-groupes): une SEP "féminine" et une SEP "masculine": Rolling Eyes
avatar
Invité
Invité

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Invité le Lun 4 Fév 2013 - 19:55

Faire gaffe aux études de corrélation, on peut leur faire dire tout et n'importe quoi. P'tet aussi qu'y'a plus de SEP chez les femmes qui portent des talons hauts ou les cheveux courts ou.... et alors ?
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Domyleen le Lun 4 Fév 2013 - 20:30



Et c'est précisément ce qui m'énerve, MPax! J'ai l'impression qu'en ce moment, il y a peu d'études "sérieuses", mais beaucoup beaucoup de ce genre d'études "de corrélation": et donc, les pistes potentiellement intéressantes sont délaissées au détriment de petites études de diversion qui parlent au plus grand nombre, mais qui n'apportent rien quand à la Recherche sur la maladie.
On perd du temps et de l'argent, en "conneries", à mon avis. Rolling Eyes
avatar
Invité
Invité

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Invité le Mar 5 Fév 2013 - 8:21

Et puis, une analyse de corrélation est tjs POSTERIEURE à l'accumulation des données. Perso, j'ai vécu en Afrique jq l'âge de 11 ans, alors les histoires de soleil ou de vit. D...

On ne peut pas tout mettre en oeuvre à l'avance pour prévenir la survenue d'une SEP hypothétique en évitant consciencieusement tout ce qui corrèle avec...
Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Birmancat le Mar 12 Mai 2020 - 11:42

Bonjour,

Pour actualiser ce fil, et déculpabiliser, voici un article du 12 mai 2020 du Dr. G. Giovannoni, Prof. de neurologie:

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/05/not-covid-19-obesity-and-ms/

"On ne parle pas du COVID-19, mais d'obésité et de SEP..."

La traduction sera postée ultérieurement.

sunny

Traduction sommaire via google translate, seul le texte original en anglais, de la source précitée, fait foi. 

Je poste la quasi-intégralité de cet article, car j'en ai marre, moi aussi, bien que je sois mince, pour les malades de SEP obèses, qui sont parfois stigmatisés en raison de leur poids (la double peine!).

"Êtes-vous malade et fatigué d'entendre parler de COVID-19 et de la SEP? Que diriez-vous de quelque chose de complètement différent; la déstigmatisation de l'obésité? 

SEP et Obésité! Image-16

Enfin, la communauté médicale ou au moins une partie de celle-ci fait amende honorable pour le demi-siècle ou plus de traiter l'obésité comme un trouble de la maîtrise de soi. La déclaration commune de consensus interne pour mettre fin à la stigmatisation de l'obésité est attendue depuis longtemps (voir l'article et l'encadré ci-dessous). 


Même lorsque j'ai publié des articles factuels sur l'obésité chez les enfants et les adolescents en tant que facteur de risque de développer la SEP, j'ai été critiqué par les commentateurs pour la honte des graisses. Ce n'est pas mon intention. Je ne fais que citer les preuves que l'obésité infantile / adolescente est associée à un risque accru de développer la SEP et peut en fait être dans la voie causale qui conduit à développer la SEP. 


Ce que la déclaration de consensus ci-dessous reconnaît enfin, c'est la preuve irréfutable que l'obésité est un trouble du métabolisme; un trouble endocrinien qui conduit les patients à augmenter la quantité d'énergie qu'ils stockent sous forme de graisse. Enfin, le dogme selon lequel l'obésité est due à la consommation excessive de calories et / ou à la réduction des dépenses en calories est finalement mis de côté comme n'étant pas la cause profonde de l'obésité. 


Une façon simplifiée d'expliquer les mécanismes qui conduisent à l'obésité est que votre métabolisme est détourné par un déséquilibre hormonal qui se traduit par une accumulation d'énergie dans votre tissu adipeux et qu'il n'est pas libéré pour la consommation par le reste du corps. Cela amène le cerveau à penser que vous êtes affamé et déclenche une réponse comportementale pour rechercher plus de nourriture ou de calories. En d'autres termes, l'état métabolique associé à l'obésité provoque la faim et le comportement de recherche de nourriture qui lui est associé et non l'inverse. 


Ce qui est triste, c'est que nous, les médecins, connaissons cette idée depuis des siècles, mais nous avons décidé d'oublier ou d'ignorer la recherche métabolique qui sous-tend l'obésité en tant que maladie métabolique dans les années 70 et 80, lorsque nous avons été trompés par la science douteuse et les fausses nouvelles. Oui, l'hypothèse du cœur riche en graisses saturées des maladies cardiovasculaires est à blâmer. Le complot qui sous-tend le changement des directives alimentaires qui a provoqué la pandémie mondiale d'obésité a été bien mis en évidence par les journalistes d'investigation dans plusieurs expositions extrêmement bien conçues. La tragédie est que la population a remplacé les graisses saturées dans notre alimentation par des graisses polyinsaturées et des glucides, en particulier les glucides transformés et ultra-transformés, nous avons créé une tempête métabolique qui a entraîné une épidémie d'obésité, de diabète, d'hypertension, de foie gras et d'autres maladies associées au syndrome métabolique.
...
La cause de l'obésité est assez simple; elle est provoquée par des niveaux élevés d'insuline ou une hyperinsulinémie. Des niveaux élevés de sucre dans le sang ou de glucose stimulent le pancréas à produire de l'insuline. L'insuline réduit la glycémie en stimulant le foie et les muscles à produire du glycogène (stockage de glucose à court terme) et le foie et les tissus adipeux à faire de la graisse. Alors que les niveaux d'insuline sont élevés, le tissu adipeux n'est pas en mesure de libérer la graisse comme source d'énergie et le tissu adipeux continue donc à absorber le glucose pour se convertir en graisse. Lorsque le taux de glucose baisse, il déclenche une réponse hormonale contre-régulatrice qui vous donne faim et vous recherchez alors des aliments sucrés. Cela déclenche alors un cercle vicieux qui se traduit par une augmentation des niveaux d'insuline la majeure partie de la journée, au lieu de n'augmenter que quelques heures après un repas.


 Cette hyperinsulinémie finit par rendre le foie et les muscles résistants à l'action de l'insuline, mais moins dans les adipocytes, en particulier les adipocytes autour de l'abdomen et des organes internes. Ce dernier provoque l'obésité dite centripète et viscérale qui est typique de la résistance à l'insuline. 


La seule façon de briser ce cycle métabolique vicieux est d'essayer de réduire autant que possible votre taux d'insuline. C'est pourquoi les régimes faibles en glucides ou cétogènes fonctionnent si bien pour corriger le syndrome métabolique (hyperinsulinémie) et entraînent une perte de poids. La bonne chose à propos du maintien de niveaux d'insuline bas est que le corps s'habitue à un nouveau niveau de glucose normal ou à l'état d'équilibre qui est entraîné par un processus appelé gluconéogenèse, qui ne déclenche pas la réponse hormonale contre-réglementaire qui vous donne faim. De plus, les cétones produites par votre corps, en particulier le β-hydroxybutyrate, sont connues pour supprimer l'appétit et expliquent pourquoi les personnes suivant un régime cétogène ne ressentent pas les mêmes niveaux de faim que les personnes suivant un régime riche en glucides.   


Si vous avez une SEP ayant des niveaux élevés de β-hydroxybutyrate circulant, cela peut être bon pour votre SEP. Le β-hydroxybutyrate active le récepteur 2 de l'acide hydroxycarboxylique (HCA2), également appelé récepteur 1 de la niacine (NIACR1) et GPR109A. Il s'agit du même récepteur que l'acide fumarique. Je soupçonne que la cétose fonctionne au niveau cellulaire de la même manière que le fumarate de diméthyle (DMF) et le fumarate de diroximel, qui sont tous les deux des thérapies autorisées de modification de la maladie (DMT) (cf. Tecfidera et Vumerity, rubrique "traitements oraux" du forum). En se liant au récepteur HCA2, le β-hydroxybutyrate stimule un facteur de transcription appelé NRF2 et régule à la baisse NFKappa-B, le maître régulateur de l'inflammation. Le mécanisme NRF2 de la cétose chevauche presque certainement ce qui a été décrit chez les animaux à jeun intermittent et le médicament metformine (cf rubrique "Autres traitements et recherche, Metformine, de ce forum) pour favoriser le rajeunissement des précurseurs des oligodendrocytes.


Malgré les critiques des fanatiques de l'alimentation, la preuve que les régimes à faible teneur en glucides / cétogènes sont mauvais pour vous est très faible. En fait, je dirais que d'un point de vue évolutif, l'homme était d'abord une espèce pauvre en glucides et n'a acquis la réponse métabolique sophistiquée des glucides que pour grossir pendant l'hiver lorsque les fruits et les céréales sont abondants à la fin de l'été. Nous n'avons jamais été censés métaboliser les glucides 24/7, 365 jours par an. La fête et la famine étaient la norme, c'est ainsi que nos cousins ​​primates vivent à l'état sauvage. 


Bien que nous ayons besoin de preuves contrôlées avant de promouvoir des régimes à faible teneur en glucides / cétogènes en tant que traitement de la SEP et pour la prévention de la SEP, il n'y a aucune raison pour que les patients atteints de SEP ne puisse pas essayer ces diètes pour améliorer leur santé métabolique. Si j'ai la SEP, je n'hésiterais pas à pirater mon métabolisme avec un régime faible en glucides / cétogène ou à jeun intermittent. Les arguments scientifiques en faveur de l'utilisation de ces régimes en complément d'autres thérapies contre la SEP sont tout simplement trop convaincants pour être ignorés. 

SEP et Obésité! Screenshot-2020-05-12-at-11.19.43 Rubino et al. Nat Med 2020 Apr; 26 (4): 485-497.

Rubino et al. Déclaration de consensus international conjoint pour mettre fin à la stigmatisation de l'obésité . Nat Med 2020 Apr; 26 (4): 485-497.


Les personnes obèses sont généralement confrontées à une forme de stigmatisation sociale omniprésente et résiliente. Ils sont souvent victimes de discrimination sur le lieu de travail ainsi que dans les établissements d'enseignement et de santé. La recherche indique que la stigmatisation liée au poids peut causer des dommages physiques et psychologiques et que les personnes touchées sont moins susceptibles de recevoir des soins adéquats. 


Pour ces raisons, la stigmatisation liée au poids nuit à la santé, porte atteinte aux droits humains et sociaux et est inacceptable dans les sociétés modernes. Pour informer les professionnels de la santé, les décideurs et le public sur cette question, un groupe multidisciplinaire d'experts internationaux, y compris des représentants d'organisations scientifiques, a examiné les données disponibles sur les causes et les effets néfastes de la stigmatisation liée au poids et, en utilisant un processus Delphi modifié, a développé un consensus commun déclaration avec des recommandations pour éliminer les biais de poids."



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
avatar
cerise36

Messages : 14
Date d'inscription : 17/05/2015

SEP et Obésité! Empty Metformin

Message  cerise36 le Mer 13 Mai 2020 - 14:24

Par association avec ce problème, est- ce que certains parmi vous ont essayé un traitement avec la Metformin ? ( Différents essais fait avec  ce médicament utilisé depuis 50 ans pour traitement du diabète de type II ont démontré qu’il avait un effet remyélinisant pour les SEP. Des essais cliniques sont en cours au Canada pour les SEP chez l’enfant ) . Mon mari qui souffre d’une SEP d’emblée progressive
s’est mis à ce traitement il y a quelques semaines ( il n’est ni diabétique ni obèse ) : il a observé ces derniers jours que les picotements désagréables qu’il avait constamment dans les pieds ont disparu, qu’il peut à nouveau sentir et bouger ses doigts de pieds, ce qui n’était plus le cas depuis des années.
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty metformine

Message  bendes le Jeu 14 Mai 2020 - 15:11

Bonjour Cerise; 

merci pour ces quelques lignes. j'en ai parlé à mon medecin traitant, mais d apres lui, j ai une sep, alors "il faut demander à votre neurologue". 
Du coup, je prends contact avec neurologue;
réponse : "je ne sais pas pour la metformine; je vais me renseigner à ce sujet; je n en ai jamais entendu parler; c est un médicament pour les diabetiques, pas pour les sep. je vous recontacte dans les prochaines semaines."
J'attends que mon neurologue se renseigne.

Connaissez vous la posologie et le dosage que prend votre mari ?
A t il des troubles intestinaux suite à la prise de metformine ?
avatar
cerise36

Messages : 14
Date d'inscription : 17/05/2015

SEP et Obésité! Empty Metformin

Message  cerise36 le Jeu 14 Mai 2020 - 21:10

Bonjour Bendes, désolée je suis très cloche en informatique et j’ai mis un temps fou pour comprendre comment on fait pour répondre !C’est après avoir lu les études les plus récentes et très encourageantes sur Metformin et SEP  ( effet remyélinisant )que mon mari a eu très envie d’essayer. Il est médecin, ( retraité) , ce qui facilite les choses ! - et en a discuté avec différents collègues qui l’ont encouragé à essayer. Ils lui ont dit de commencer très lentement (300 mg par jour pendant 1 semaine, et d’augmenter de 300 mg après une semaine, et ainsi de suite, semaine par semaine. Ne pas dépasser 2000 mg ( lui est à 1500 mg en ce moment. ) il n’a eu aucun effet secondaire , intestinal ou autre. On lui a recommandé  de faire des contrôles sanguins  réguliers  ( mais il n’y a pas d’hypoglycémie avec la Metformin) qui est un médicament très utilisé  depuis très longtemps et très bon marché ...
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty Metformine

Message  bendes le Lun 18 Mai 2020 - 9:17

Bonjour Cerise, 
Merci pour votre réponse.
Quand vous écrivez « qu il sent et arrive à bouger ses doigts de pied », cela signifie qu il ne marche plus depuis des années ?
Si vous pouvez parler des améliorations que la metformine lui apporte au fil des semaines, j en serai ravi.
avatar
cerise36

Messages : 14
Date d'inscription : 17/05/2015

SEP et Obésité! Empty Metformin

Message  cerise36 le Jeu 21 Mai 2020 - 16:50

Bonjour Bendes,

Mon mari me disait que ses pieds sont « morts », car il n’a plus de sensibilité au niveau des doigts de pieds depuis des années, mais cela vient de changer sous l’effet de la Metformin, semble -t-il.
Mais cela ne l’a pas empêché de marcher ( de plus en plus difficilement et lentement au fil des ans, maintenant il fatigue très vite après  quelques pas et il se déplace presque tout le temps en chaise )
Je voulais savoir si d’autres personnes ont essayé ce traitement et quels ont été les effets ?
Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Birmancat le Ven 22 Mai 2020 - 7:52

Bonjour Cerise,

Un tout grand merci pour votre témoignage très intéressant.  Smile

Je m'intéresse justement aussi à la metformine pour ses effets potentiels sur la remyélinisation dans la SEP. (cf rubrique "Metformine sous Autres Traitements et Recherche" du forum, 

Ma question : s'agissant d'un médicament destiné aux diabétiques, sur ordonnance, comment faire pour l'obtenir dans la SEP, sans être diabétique?

Dans le Vidal:
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gf100013-METFORMINE-EG.html

PS: j'ai vu cette étude, sur les enfants avec une SEP, en phase 1, au Canada, en cours de recrutement, avec de la metformine, contre placebo:

"Une étude de phase I en double aveugle de la metformine agissant sur les cellules progénitrices neurales endogènes chez les enfants atteints de sclérose en plaques."

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04121468?term=Metformin&cond=Multiple+Sclerosis&draw=2&rank=1

Bonne journée  sunny



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty metformine

Message  bendes le Jeu 28 Mai 2020 - 12:58

Bonjour Cerise,

je viens aux nouvelles, savoir si votre mari ressent toujours des effets positifs avec la metformine ?

Merci
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty Metformine

Message  bendes le Lun 1 Juin 2020 - 16:15

Bonjour Cerise,
Je n ai eu aucun retour, 
J espère que ça se passe bien.
Au plaisir de vous lire.
avatar
cerise36

Messages : 14
Date d'inscription : 17/05/2015

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  cerise36 le Mar 2 Juin 2020 - 23:04

Bonjour Bendes,
Nous attendons pour voir s’il y a d’autres changements, mais actuellement il est très spastique, et il se demande s’il va suspendre un temps la Metformin pour voir si la spasticité se calme. 
(Il a pu facilement se procurer ce médicament, car il est médecin et la plupart de ses copains idem.)
En fait, il a essayé beaucoup de choses, mais le seul traitement dans sa vie qui avait été super-efficace et qualifié de miraculeux  par tout son entourage avait été  la CCSVI : malheureusement cela n’avait duré que 5 mois, puis les jugulaires s’étaient re-bouchées. Donc logiquement  nous nous intéressons plutôt à tout ce qui favorise une bonne circulation ou oxygénation du cerveau. Entre autres, le Bol d’Air Jacquier lui avait fait du bien.
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty Metformine

Message  bendes le Mer 3 Juin 2020 - 9:50

Bonjour Cerise,
Navré que la spaticité se réveille.
On a un peu le même parcours.
J ai été en Pologne (katowice) me faire écarter les jugulaires internes;
Mes proches ont vu du mieux, mais apres 3 mois environ, tout s est arrêté.
Aujourd’hui, je veux tenter de remettre mes neurones en fonctionnement.
Alors toutes les infos sur la metformine m intéressent. 
Le temps ne m’attend pas.
avatar
bendes

Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : bretagne

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  bendes le Sam 27 Juin 2020 - 16:53

Bonjour Cerise,
pardonnez mon insistance, mais j'aimerai tellement avoir de vos nouvelles.

Merci

Contenu sponsorisé

SEP et Obésité! Empty Re: SEP et Obésité!

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 7 Juil 2020 - 18:30