ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Le Deal du moment : -35%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
81 €
-79%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.95 € 110 €
Voir le deal

SEP et Coronavirus COVID-19

Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Mer 26 Fév 2020 - 14:52

Bonjour,

Le sujet étant d'actualité (la crainte d'une pandémie liée au COVID-19), et suscité par "...l'expérience d'un patient atteint de SEP très active de se retirer du traitement par l'ocrélizumab en raison de préoccupations liées à l'infection par le coronavirus COVID19...", voici un article paru aujourd'hui le 26 février 2020, ici, et rédigé par un neurologue :

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/02/pandemic/

Je le traduis dès que possible...



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Mer 26 Fév 2020 - 17:12

Rebonjour,

Et voici la traduction d'extraits, via google traduction, seul, le texte original en anglais, de la source, fait foi :

La source :

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/02/pandemic/

"Pandémie

7 min de lecture
Lecteur facile
Dans News and events
(voir les commentaires des lecteurs dans le lien original)

Par Prof G,  26 février 2020

Hier, j'ai eu l'expérience d'un patient atteint de SEP très active de ne pas être traité par l'ocrélizumab en raison de préoccupations liées à l'infection par le coronavirus COVID19. Je soupçonne que ce sera le premier de nombreux patients atteints de sclérose en plaques à le faire.

Il est clair que l'épidémie de COVID19 est maintenant une pandémie, c'est-à-dire qu'elle a impliqué suffisamment de continents et de pays pour être considérée comme une urgence sanitaire mondiale majeure et très grave. Cela devait se produire il y a plusieurs semaines. Plusieurs facteurs épidémiologiques de base ont indiqué que cela se produirait:


  • Une longue période asymptomatique pendant laquelle les personnes infectées éliminent le virus et sont infectieuses.


  • Des porteurs asymptomatiques qui ne tombent pas malades.


  • Un R0 (r-zéro) estimé à 3-5, qui est une estimation du nombre de personnes ou de contacts qu'une personne infectée infecte.


  • L' identification des supers spreaders (super diffuseurs); les personnes qui semblent pouvoir infecter un grand nombre de personnes.


  • Les voyages nationaux et internationaux excessifs; l'épidémie initiale à Wuhan a coïncidé avec la plus grande migration humaine annuelle de personnes (voir graphique ci-dessous). Environ 400 millions de personnes migrent en relation avec le Nouvel An chinois et une grande partie de cette migration était internationale, ce qui explique pourquoi le virus s'est propagé si rapidement dans d'autres pays.


  • Les voyages aériens omniprésents, impliquant de grands aéroports et hubs, qui ont la capacité de propager très rapidement des virus aux personnes dans le même avion, puis de les disperser aux quatre coins du monde avant qu'ils ne contractent une maladie symptomatique.


  • COVID19 est également un nouveau pathogène humain ayant franchi la barrière des espèces, des animaux vers les humains, et, par conséquent, en tant qu'humain, nous n'avons aucune immunité préexistante qui pourrait empêcher ou réduire son taux de propagation


SEP et Coronavirus COVID-19 16906
Vous trouverez plus d'infographies sur Statista.

Actuellement, le taux de mortalité ou de mortalité du virus est d'environ 2%, soit 1 sur 50, la majorité des décès affectant les personnes âgées ou infirmes. La mortalité est susceptible de diminuer à mesure que la détection des cas et la notification s'améliorent. Cela se produit parce que les moins malades sont comptés dans le dénommé dénominateur. Au niveau de la population, ce taux de mortalité a des implications majeures pour les systèmes de santé. La majorité des décès sont dus à une pneumonie et ces patients plus malades nécessitent un soutien en soins intensifs. Tous les pays n’ont tout simplement pas assez de lits de l’UIT pour prendre en charge un grand nombre de patients ventilés. En fait, la Grande-Bretagne a déjà trop peu de lits à l'UIT, sans avoir à faire face à la pandémie de coronavirus.

À quoi faire attention?

L'infection au coronavirus présente de très non spécifiques symptômes pseudo-grippaux, c'est-à-dire de la fièvre, une toux ou des difficultés respiratoires. La plupart des cas sont légers. Ceux qui sont décédés avaient souvent des problèmes de santé préexistants et c'est là que réside le problème de la SEP. Si vous avez une SEP avancée, des antécédents d'infections thoraciques récurrentes et / ou si vous suivez des traitements immunosuppresseurs, vous êtes considéré comme présentant un risque élevé de complications d'une infection due au coronavirus. Ce dernier risque s'étend également à d'autres infections, c'est pourquoi, par exemple, notre politique est de recommander le vaccin annuel contre la grippe à tous nos patients atteints de SEP.

Que faire?
...
(Les conseils donnés dans le texte original sont destinés aux habitants de la GB. Il vaut mieux se référer aux conseils des autorités sanitaires de votre lieu de résidence.)

Je ne recommanderais pas d'arrêter votre traitement modifiant la maladie. L'immunosuppression associée aux traitements de la SEP est relativement légère à modérée et, par conséquent, la plupart des patients SEP peuvent gérer les infections relativement bien. L' exception étant l'alemtuzumab, et peut-être la cladribine, pendant la phase de déplétion lymphocytaire. La cladribine pose moins de problèmes car les lymphocytes T sont en moyenne épuisés d'environ 50%, tandis qu'avec l'alemtuzumab, l'appauvrissement des lymphocytes T et B est généralement supérieur à 90%. La bonne chose à propos des IRT (thérapies de reconstitution immunitaire) est qu'une fois que votre système immunitaire s'est reconstitué, il est compétent pour faire face aux infections.


Bien que le fingolimod provoque une lymphopénie, il ne s'agit pas d'une lymphopénie absolue car les lymphocytes sont séquestrés ou piégés dans les ganglions lymphatiques. Par conséquent, les patients SEP sous fingolimod peuvent généralement affronter les infections virales, bien qu'elles soient plus fréquentes et peut-être plus graves. Cela s'applique également aux autres modulateurs S1P (siponimod, ponesimod, ozanimod, etc.), c'est-à-dire qu'il s'agit d'un effet de classe de traitement.


La réponse virale aux thérapies anti-CD20 (rituximab, ocrelizumab et ofatumumab) doit également être maintenue, mais peut-être émoussée car des réponses des lymphocytes B et des anticorps peuvent être nécessaires pour aider à éliminer le virus. Les infections avec lesquelles les personnes sous traitement anti-CD20 ont un problème sont des bactéries encapsulées (pneumocoque, méningocoque, Haemophilus, etc.).


Les coronavirus peuvent rarement provoquer et une encéphalite, généralement chez les patients gravement immunodéprimés. Cela indiquerait qu'en tant que classe, les coronavirus sont neurotropes. Je ne connais aucune donnée indiquant si COVID19 provoque ou non une encéphalite. Si COVID19 est une encéphalite neurotrope, cela représenterait un risque pour les personnes sous natalizumab. Comme le natalizumab bloque la surveillance immunitaire du SNC (système nerveux central), une personne sous natalizumab qui développe une encéphalite à COVID19 risquerait de succomber à l'infection. Cette dernière est analogue à la LEMP, qui est également une encéphalite virale.


Le DMF n'est que légèrement immunosuppresseur et, à mon avis, il est peu probable qu'il soit une préoccupation majeure si vous contractez une infection à COVID19. La seule mise en garde étant les patients sous DMF avec une lymphopénie significative, c'est-à-dire avec un nombre total de lymphocytes inférieur à 0,8 x 109 / L ou 800 / mm3.


Le tériflunomide, l'acétate de glatiramère et l'interféron bêta ne sont pas des agents immunosuppresseurs et ne devraient donc pas augmenter vos chances d'avoir une infection grave au COVID19.


Bien que le risque d'infection au COVID19 pour le grand public, et donc le patient SEP, soit très faible, je ne recommanderais pas de changer votre traitement de fond, ou d'éviter de commencer les perfusions prévues. Je recommanderais toutefois, si vous êtes sous immunosuppresseur, d'être extrêmement vigilant en matière d'hygiène (lavage des mains, etc.) et d'éviter de voyager dans des zones à haut risque. Si vous voyagez dans des zones à haut risque, par exemple la Chine, Hong Kong ou Singapour, vous devez être plus vigilant.


On me demande également des conseils sur les masques faciaux. Les preuves que les masques chirurgicaux bon marché fonctionnent sont très limitées et comme ils ne fonctionnent pas pour la grippe, il est peu probable qu'ils fonctionnent pour COVID19. Si vous voyagez dans une zone à haut risque et que vous allez utiliser un masque facial, puis-je suggérer d'utiliser un masque de bonne qualité, c'est-à-dire un masque FFP3 qui filtre les petites particules? Ceux-ci fonctionnent pour des organismes plus gros tels que la tuberculose et peuvent aider à réduire la transmission de COVID19. Il est important que vous disposiez des masques adéquats et que vous sachiez les utiliser correctement. Au sein du NHS, (ie en GB) ce dernier est généralement effectué par un professionnel de la santé avec la formation nécessaire sur la façon d'évaluer l'ajustement et l'utilisation adéquats du masque.


Comme nous ne sommes pas des experts en maladies infectieuses ou des virologues, je recommanderais de suivre le site Web du NHS et de Santé publique Angleterre pour des conseils à jour.

Qu'est-ce que j'ai recommandé pour mon patient ci-dessus?

Comme il ne pouvait en aucun cas être traité avec de l'ocrélizumab, j'ai fini par recommander le tériflunomide. L' avantage du tériflunomide est qu'il n'est pas immunosuppresseur et possède une activité anti-virale pan contre de nombreux virus.

Il est clair que les conseils donnés ci-dessus s'appliquent aux patients SEP vivants au Royaume-Uni. Dans les hotspots COVID19, par ex. en Chine, il peut être plus sûr de retarder le traitement par des thérapies immunosuppressives jusqu'à ce que l'épidémie soit passée et qu'il y ait une immunité collective pour vous protéger. De plus, un vaccin COVID19 pourrait devenir disponible dans les 6 à 12 prochains mois. Par conséquent, il peut être utile de choisir initialement un traitement de fond de la SEP immunomodulateur qui n'interfère pas avec les futures réponses vaccinales.
…"

Ajout par l'auteur (Prof. G)  du 27 février 2020 :
P.S. (27-févr.-2020): Veuillez noter que les conseils ci-dessus peuvent être limités dans le temps. Une fois que le coronavirus est établi dans la communauté et que la propagation de personne à personne devient plus courante et que la source de l'infection ne peut pas être retrouvée, ce qui se produit en Chine et en Italie en ce moment, les conseils de santé publique peuvent changer. Dans cette situation, une quarantaine inversée peut être nécessaire, c'est-à-dire demander aux individus à haut risque de s'auto-isoler afin de ne pas s'exposer au virus. Pour le moment, cela n'est pas nécessaire au Royaume-Uni, car tous les cas sont liés à une source clairement identifiable."

"


Dernière édition par Birmancat le Sam 29 Fév 2020 - 11:06, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Coronavirus/ Ocrevus / Teriflunomide

Message  Birmancat le Ven 28 Fév 2020 - 11:59

Bonjour,

Je viens de lire cet article du prof. de neurologie Gavin Giovannoni :

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/02/coronavirus-creates-an-opportunity-for-teriflunomide/

(Le lien posté précédemment n'était pas correct, je remets le bon).

"Le coronavirus crée une opportunité pour le Teriflunomide (cf. Aubagio)..."

Cas échéant, je posterai une traduction.

L' article peut déjà être au moyen d'un traducteur en ligne...
 
Bonne journée  sunny


Dernière édition par Birmancat le Dim 1 Mar 2020 - 18:41, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Sam 29 Fév 2020 - 8:33

Bonjour,

Voici un nouvel article du 29 février 2020 sur le sujet, du même neurologue :

Source :
https://multiple-sclerosis-research.org/2020/02/covid-19-pandemic-changes-the-rules/

"COVID-19 change les règles..."

Il cite un site de confiance pour suivre l'évolution du coronavirus, que j'utilise depuis plusieurs jours aussi:

Version bureau (ordinateur )

https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Version mobile :

https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/85320e2ea5424dfaaa75ae62e5c06e61

Voici la traduction, via google traduction, seul, le texte original en anglais, de la source, fait foi :

"La pandémie de COVID-19 change les règles.

2 min de lecture
Lecteur facile
Dans News and events
Par Prof G
29 février 2020
(voir le lien de la source, en bas de l'article pour les commentaires)

Je suis à une réunion sur la SEP à Francfort et parlais à un neurologue italien de la pandémie de COVID-19 ou de coronavirus et il m'informe qu'à Milan, l'épicentre de l'épidémie italienne, ils ont cessé de traiter leurs patients atteints de SEP avec l'ocrelizumab (ie Ocrevus) l'alemtuzumab (ie Lemtrada) et cladribine (ie Mavenclad) jusqu'à la fin de l'épidémie.
...
Fait intéressant, ils n'arrêtent pas le fingolimod (ie Gilenya) ce qui laisse toute une cohorte de patients SEP à haut risque de complications de COVID-19 s'ils sont infectés. Comme je l'ai dit dans un article précédent (cf. plus haut dans ce fil), le risque de complications de COVID-19 est également susceptible d'être plus élevé avec le natalizumab (ie Tysabri); le natalizumab bloque le trafic de lymphocytes dans le SNC et l'intestin. Ces compartiments peuvent permettre au virus de s'échapper du système immunitaire et provoquer des dommages ou prolonger l'infection.

Dans mon article d'il y a deux jours (cf le 1er article de ce sujet, du même neurologue, daté du 26 février 2020 et ajout du 27 février 2020), j'ai ajouté un post-scriptum qui prédit la réponse italienne au virus, c'est-à-dire une fois que COVID-19 est établi dans la communauté et que la propagation de personne à personne devient plus courante et que la source d'infection ne peut être tracée, ce qui se passe en Italie, les conseils de santé publique vont changer. Dans cette situation, la quarantaine inverse devient nécessaire, c'est-à-dire que les individus à haut risque doivent prendre des précautions supplémentaires, s'auto-isoler potentiellement pour ne pas s'exposer au virus. Ne pas prescrire certains DMT (ie traitement de fond) et arrêter d'autres DMT fait partie de cette stratégie de confinement.

Veuillez noter que cela n'est pas nécessaire au Royaume-Uni car tous les cas ont été liés à une source clairement identifiable.

https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

John Hopkins a mis en place un site Web très utile pour suivre la pandémie en temps réel. Vous voudrez peut-être vous y référer pour obtenir des informations à jour sur ce qui se passe dans votre pays (cf. les 2 liens que j'ai mentionnés au début de cet article, une version bureau et une version mobile).


La réalité de la situation est une inconnue connue; ce n'est qu'une question de temps avant qu'une personne atteinte de SEP, immunodéprimée, soit infectée et succombe à l'infection. Il est de la responsabilité de la communauté SEP d’essayer d’éviter que cela se produise."



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Lun 2 Mar 2020 - 9:25

Bonjour,

Voici un nouvel article du 2 mars 2020 de prof G: COVID-19 et traitements SEP.

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/covid-19-and-dmts/

Extraits traduits via https://translate.google.com/, seul le texte original, en anglais de la source, fait foi :

"COVID-19 et DMT (traitements de fond de la SEP).

7 min de lecture
Lecture facile
Dans les leçons, nouvelles et événements du laboratoire
Par Prof G
2 mars 2020
(les commentaires publiés sont à lire en bas de l'article original)


La pandémie de coronavirus / COVID-19 amène les personnes atteintes de SEP qui sont sous DMT (traitement de fond) à se demander à juste titre si leur système immunitaire est compétent pour faire face à une infection par COVID-19. À moins que vous ne preniez de l'interféron bêta, de l'acétate de glatiramère ou du tériflunomide, les ainsi dites thérapies immunomodulatrices, votre système immunitaire est susceptible d'être compromis et, par conséquent, vous risquez de contracter une infection au COVID-19 plus grave ou des complications secondaires d'une infection.
...
Sur la base des principes immunologiques selon lesquels les réponses antivirales sont principalement motivées par les cellules T et les cellules tueuses naturelles et moins, au moins initialement, par les cellules B, il existe une hiérarchie d'immunosuppression sur les DMT (traitements de fond de la SEP). En tête de liste doivent figurer les thérapies de reconstitution immunitaire pendant la phase de déplétion du traitement, à savoir HSCT, alemtuzumab [Lemtrada] et cladribine [Mavenclad]. Pour les traitements d'entretien, je les classerais par ordre décroissant comme étant le natalizumab [Tysabri], les modulateurs S1P (fingolimod [Gilenya] / siponimod [Mayzent] / ozanimod / ponisemod), anti-CD20 (ocrelizumab [Ocrevus] / rituximab / ofatumumab / ublituximab) et à l'arrière les esters d'acide fumarique (DMF [Tecfidera] / diroximel fumarate [Vumerity]). Avec les esters d'acide fumarique, ce faible classement ne s'applique pas si votre numération lymphocytaire est faible, c'est-à-dire généralement inférieure à 0,8 × 109 / L ou 800 / mm3.

J'ai placé le natalizumab en tête de liste car nous ne savons pas à quel point ce virus est neurotrope. S'il est neurotrope, c'est-à-dire qu'il a la capacité d'infecter le cerveau, le natalizumab est risqué. Le natalizumab crée un compartiment protégé du système immunitaire et expose ainsi les personnes à un risque d'encéphalite à COVID-19.


  • À cause de la pandémie de coronavirus / COVID-19, dois-je arrêter mon DMT? 


Non vous ne devriez pas. Je vous conseille d'en discuter avec votre professionnel de la santé. De nombreux facteurs doivent être pris en compte, en particulier le risque d'être exposé au COVID-19 dans votre pays. Le risque peut être atténué par des mesures d'hygiène et en évitant les voyages à haut risque et les lieux et contacts qui peuvent vous exposer au virus. Cette dernière stratégie deviendra plus difficile à mesure que la pandémie se propage et que davantage de personnes dans la population générale deviennent infectées et éliminent le virus.

Le simple fait d'arrêter un traitement de fond de la SEP, en particulier le natalizumab et les modulateurs S1P, pourrait entraîner une activité de la maladie de rebond de la SEP potentiellement grave.


  • En raison de la pandémie de coronavirus / COVID-19, devrais-je retarder les perfusions de natalizumab et d'ocrelizumab? 


Non, vous ne devez pas prendre cette décision vous-même. Je vous conseille d'en discuter avec votre professionnel de la santé. Si vous allez arrêter le natalizumab, vous devez passer vous-même à un autre DMT (traitement de fonde de la SEP). L'ocrelizumab et les autres thérapies anti-CD20 sont légèrement différents en ce sens que leur effet de traitement prend plusieurs mois et peut-être des années à se dissiper, vous avez donc plus de temps pour réfléchir.


  • Alors que je suis sur le point de commencer la cladribine, le fingolimod, le siponimod, l'alemtuzumab, le natalizumab ou l'ocrelizumab, dois-je retarder le traitement? 


Cela devra être discuté avec votre professionnel de la santé et les conseils dépendront de l'état de l'épidémie de COVID-19 dans votre pays ou région. Par exemple, si vous vivez à Milan, le conseil est de ne pas commencer ces traitements. Je soupçonne que l'épidémie de COVID-19 peut inciter un grand nombre de patients SEP qui n'ont pas encore commencé le traitement de reconsidérer leur choix de DMT (traitement de fond de la SEP), en fonction des risques potentiels d'attraper une infection plus sévère avec des thérapies immunosuppressives.


  • J'ai été traité avec un IRT il y a plusieurs années, suis-je à risque d'infection par un coronavirus / COVID-19? 


Oui, vous l'êtes. Le risque d'infection ne sera pas différent de celui de la population générale.

L'avantage des soi-disant IRT (HSCT, alemtuzumab et cladribine) est qu'ils permettent la reconstitution immunitaire, qui se réfère à la restauration de votre système immunitaire à un état de compétence après un cycle, ou des cycles, d'épuisement. La compétence immunitaire dans le contexte d'un IRT fait référence à la capacité du système immunitaire à répondre aux infections, en particulier les infections opportunistes, à fabriquer une réponse anticorps aux vaccins et à la surveillance des tumeurs. Cela a été mieux démontré dans le contexte de la greffe de cellules souches hématopoïétiques (HSCT), mais il est probable que ce soit le cas pour l'alemtuzumab et la cladribine. Veuillez noter que la reconstitution prend des années, donc si votre dernière période de traitement a eu lieu au cours des 12 à 24 derniers mois, vous pouvez toujours être immunodéprimé. Vous pouvez avoir une idée approximative de l'état de votre système immunitaire en regardant votre nombre total de lymphocytes, idéalement, vous voudriez qu'il soit supérieur à 1,0 x 109 / L ou 1000 / mm3.


  • Dois-je changer modifier mon traitement de fond de la SEP pour l' interféron-bêta, l'acétate de glatiramère ou le tériflunomide? 


Cela peut sembler une chose logique à faire, mais c'est rarement aussi simple. La plupart des patients SEP ont un traitement de fond plus efficace que ceux qu'ils ont eu dans le passé suite à l'échec de ceux-ci. Par conséquent, la désescalade de votre thérapie pour retourner à un traitement de fond SEP précédent ayant échoué peut aggraver votre SEP.

Le tériflunomide est une option intéressante car il a été démontré qu'il a une large activité antivirale et a donc le potentiel de protéger le patient SEP contre l'infection au COVID-19 et ses complications. Je proposerais à Sanofi-Genzyme de faire des études urgentes pour tester cette hypothèse. La pandémie de coronavirus prendra des mois à des années pour se développer et savoir que le tériflunomide a une activité anti-coronavirus sera une information utile pour la communauté de la SEP.

En résumé, il n'y a pas de réponses faciles. La pandémie évolue à un rythme rapide et des informations spécifiques aux pays émergeront en fonction de l'état de l'épidémie dans chaque pays. 
Dans le même temps, de nombreuses études antivirales ont été menées et la course au développement d'un vaccin est en marche. Mon argent serait investi dans un vaccin à ADN gagnant la course, en raison de la facilité de production de ces types de vaccins. Mais comme toujours, il y aura des obstacles réglementaires à surmonter et, par conséquent, toutes les études vaccinales vont durer des mois. Alors ne comptez pas sur le fait qu'il y aura bientôt un vaccin ou un médicament antiviral efficace.


Hill-Cawthorne et al. Long Term Lymphocyte Reconstitution After Alemtuzumab Treatment of Multiple Sclerosis . J Neurol Neurosurg Psychiatry, 83 (3), 298-304 Mar 2012.
.."



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Mer 4 Mar 2020 - 8:31

Bonjour,

Pour info. ce nouvel article, du 4 mars 2020, paru ici,

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/the-italians-step-up-to-take-action-over-covid-19/

"LES ITALIENS SE PRÉPARENT POUR AGIR AU SUJET DE COVID-19.

...pour répondre aux préoccupations des professionnels de la santé de la sclérose en plaques, le groupe de Milan a élaboré des lignes directrices pour la gestion des DMT (traitement de fond de la SEP) chez leurs patients...

A lire avec un traducteur en ligne.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Sam 7 Mar 2020 - 10:32

Bonjour,

Cet article du 7 mars 2020 contient les conseils de MS Trust et MS Society sur les traitements de la SEP et le COVID-19 : un bon résumé (il y a certes redondance avec les articles précédents de ce fil, mais aussi des compléments d'informations, utiles vu que la situation de la progression du COVID-19 évolue de jour en jour et que les recommandations des autorités sanitaires se renforcent). 

source:

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/covid-19-the-uk-great-and-the-good-have-spoken-hope-the-information-is-useful/

Je posterai une traduction dès que possible.

La voici, faite à l'aide de google traduction, seul, le texte original, en anglais de la source, fait foi :

"COVID-19. Le Royaume-Uni et le Bien ont parlé. 

J'espère que les informations sont utiles.

7 Min de lecture
Plus scientifique
Dans Archive, Nouvelles et événements, Symptômes et traitements
Par MouseDoctor
7 mars 2020
11 commentaires (voir en bas du
texte original de la source, pour les commentaires postés)


Conseils de MS TRUST & MS Society

Pour le moment, les conseils sont limités et généraux et cela pourrait bien changer au cours des prochains mois. Vous pouvez trouver les derniers conseils et informations sur le site Web du NHS et Gov.UK.

Qu'est-ce que COVID-19?

COVID-19 est une nouvelle souche de coronavirus identifiée pour la première fois en Chine. En tant que groupe, les coronavirus sont courants dans le monde. En général, ils provoquent de légers symptômes respiratoires ou parfois gastriques.

Les symptômes de COVID-19 sont:


  • une toux


  • une température élevée


  • un essoufflement


Ces symptômes sont très similaires à d'autres maladies beaucoup plus courantes, comme le rhume ou la grippe. Si vous développez ces symptômes, il est très peu probable qu'il s'agisse de COVID-19, sauf si vous avez été en contact étroit avec une personne avec une infection par COVID-10 confirmée ou si vous avez visité l'un des pays à haut risque au cours des 14 derniers jours.

Quel est le risque d’attraper COVID-19?

Le gouvernement britannique a déclaré que le risque pour les individus reste faible et prend des mesures pour empêcher la propagation du virus.

Si vous avez la SEP, vous courez le même risque de contracter une infection que n'importe qui d'autre. Les personnes atteintes de SEP ne sont pas plus à risque, votre système immunitaire n'est pas affaibli par la SEP.

L' exception à cela est si vous prenez l'un des médicaments modifiant la maladie les plus efficaces, tels que Gilenya, Mavenclad, Tysabri, Ocrevus ou Lemtrada. Un effet secondaire de ces médicaments est un plus grand risque d'infection; ils agissent en supprimant des parties du système immunitaire. Si vous êtes inquiet, consultez votre infirmière spécialisée en SEP ou votre neurologue. Vous ne devez pas arrêter le traitement ou manquer des rendez-vous avant d'avoir parlé à un professionnel de la santé.

Que puis-je faire pour éviter d'attraper COVID-19?

Le NHS recommande ces mesures simples pour éviter d'attraper ou de propager des infections.



  • couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir ou votre manche (pas vos mains) lorsque vous toussez ou éternuez
  • mettre immédiatement les mouchoirs en papier dans une poubelle (fermée si possible)
  • lavez-vous souvent les mains avec de l'eau et du savon - utilisez du gel désinfectant pour les mains si vous ne disposez pas d'eau et de savone
  • essayez d'éviter les contacts étroits avec les personnes malades 
  • ne touchez pas vos yeux, votre nez ou votre bouche si vos mains ne sont pas propres.


Quel est le risque si j'attrape du COVID-19?

Pour la plupart des gens, COVID-19 est une infection bénigne. Le traitement vise à soulager les symptômes pendant que votre corps combat l'infection. Il n'y a pas de médicament spécifique pour COVID-19.

Si vous souffrez de SEP et que vous contractez une infection, qu'il s'agisse du COVID-19, de la grippe, d'un rhume, d'une infection de la vessie, de maux d'estomac ou de tout autre virus ou d'une infection bactérienne, la façon dont votre corps gère l'infection (par exemple la fièvre) peut provoquer une aggravation des symptômes de SEP. Une fois que vous vous êtes remis de l'infection, vos symptômes de SEP se calmeront.

Si votre SEP est plus sévère, vous pouvez avoir un risque plus élevé de développer des complications dues au COVID-19 ou d'autres infections. Si vous avez du mal à expectorer (dans la vo, nettoyer les poumons), il y a un risque accru de rhume ou de grippe qui se transforme en infection pulmonaire plus grave comme une pneumonie.

Pour en savoir plus.

(consulter les sites des autorités sanitaires de votre lieu de résidence ainsi que les conseils/directives diffusées)


https://www.nhs.uk/conditions/coronavirus-covid-19/
https://www.gov.uk/guidance/coronavirus-covid-19-information-for-the-public
https://www.gov.uk/guidance/travel-advice-novel-coronavirus
https://multiple-sclerosis-research.org/2020/02/pandemic/


Les conseillers médicaux de la Société de la SEP ont publié aujourd'hui (6 mars 2020) la déclaration suivante concernant le coronavirus COVID-19. Ces conseils peuvent changer à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles.

Déclaration de la Société de la SEP (MS Society)

Les conseillers médicaux de la Société de la SEP, un groupe qui comprend certains des principaux neurologues du Royaume-Uni, ont convenu de la déclaration commune suivante sur le coronavirus COVID-19 et la SEP:

«Nous suivons de près les développements autour du coronavirus COVID-19. Il s'agit d'une situation qui évolue rapidement avec beaucoup d'incertitudes. Nous avons présenté ci-dessous nos conseils initiaux sur la base de ce que nous savons actuellement, mais nous continuerons à les suivre en permanence à mesure que les événements progressent et que notre connaissance du virus s'améliore.»

Conseils pratiques.

«Conformément aux conseils généraux de santé publique, les personnes atteintes de SEP doivent s'assurer de se laver les mains fréquemment et, dans la mesure du possible, éviter d'être à moins d'un mètre des personnes qui toussent et éternuent.

Ceux qui ont d'autres problèmes de santé en plus de la SEP (comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète) doivent être particulièrement attentifs à respecter ces recommandations.

«Si vous pensez avoir été exposé au COVID-19, vous devez dans un premier temps contacter le service coronavirus NHS 111 (valable pour la Grande-Bretagne, voir sur votre lieu de résidence, le no mis à disposition pour les autorités sanitaires). Si vous restez inquiet, vous pouvez parler à votre médecin généraliste ou à votre neurologue. »

Traitements de la SEP (DMTs) et coronavirus.

«À partir d'aujourd'hui (6 mars 2020), notre évaluation est que les personnes atteintes de SEP n'auraient normalement pas besoin d'arrêter de prendre un traitement modifiant la maladie (DMT) en raison de la menace du virus.

Comme pour de nombreuses caractéristiques des soins de la SEP, les risques peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre et dépendent d'un éventail de facteurs, notamment les caractéristiques cliniques de votre SEP, votre état de santé général et tout autre problème de santé à long terme que vous avez.

Nous avons présenté ci-dessous une évaluation des risques spécifiques concernant différents DMTs (traitements de fond de la SEP) en tant que lignes directrices générales pour aider les personnes à faire une évaluation initiale de leurs propres risques et à décider quand contacter les professionnels de la santé pour des conseils plus détaillés. »

Copaxone, Aubagio, Tecfidera, interférons bêta et Tysabri.

«L'acétate de glatiramère (nom de marque: Copaxone), le tériflunomide (nom de marque: Aubagio), le diméthylfumarate (nom de marque: Tecfidera) et les interférons bêta (différents noms de marque) sont généralement plus sûrs que les autres DMTs (traitements de fond de la SEP) car ils ne sont pas considérés comme des thérapies immunosuppressives généralisées. Nous recommandons également aux personnes atteintes de SEP qui prennent du natalizumab (Tysabri) de continuer comme d'habitude, notant que nous surveillerons de près l'évolution de la situation.

Lemtrada, Mavenclad et Ocrevus.

«Si vous prenez un traitement d'alemtuzumab (nom de marque: Lemtrada), de cladribine (nom de marque: Mavenclad) ou d'ocrelizumab (nom de marque: Ocrevus), vous et votre neurologue devriez envisager de retarder cela, car ces traitements peuvent entraver votre système immunitaire. Le choix de l'attente pourrait être particulièrement fort (important)si vous devez suivre un deuxième ou un troisième traitement de l'un de ces DMT, où un délai de quelques mois est peu susceptible d'affecter la progression clinique de votre SEP. Avant d'annuler un traitement, il est important d'en discuter d'abord avec un neurologue ou un autre professionnel de la santé - il se peut qu'ayant compris les risques, vous estimiez qu'il soit préférable de continuer, ou qu'il peut y avoir un autre DMT qui serait plus approprié pour le moment.

Gilenya.

«Il est important de noter que le fingolimod (nom de marque: Gilenya) peut augmenter vos chances d'avoir des infections virales et autres plus graves, y compris COVID-19. Cependant, si vous prenez déjà du fingolimod, l'arrêt peut entraîner une reprise de l'activité de la maladie de la SEP (ie effet rebond) qui dans de nombreux cas l'emporterait sur les risques du virus. Si vous envisagez de commencer un traitement de fingolimod dans un avenir proche, vous et votre neurologue pourriez envisager un autre DMT pour le moment. "

Siponimod, ofatumumab, rituximab et thérapie par cellules souches.

«Autres points importants à noter concernant les thérapies spécifiques modifiant la maladie:


  • Le siponimod (nom de marque: Mayzent), l'ofatumumab (nom de marque: Arzerra) et le rituximab (différents noms de marque) ne sont actuellement pas disponibles sur le NHS, mais sont disponibles sur ordonnance privée au Royaume-Uni. Ceux-ci pourraient également affecter votre risque concernant COVID-19 et devraient être discutés avec votre neurologue ou professionnel de la santé.



  • La greffe de cellules souches hématopoïétiques (HSCT) est un traitement de chimiothérapie intense pour la SEP. Il vise à stopper les dommages causés par la SEP en anéantissant puis en recréance votre système immunitaire, en utilisant vos cellules souches. Ce traitement entrave considérablement votre système immunitaire pendant un certain temps et vous et votre neurologue ou professionnel de la santé devriez envisager de retarder ce traitement.


Si vous êtes préoccupés, veuillez contacter votre neurologue ou un autre professionnel de la santé pour des conseils plus détaillés. »

Note : la situation sur le front du COVID-19 étant susceptible d'évoluer encore, je posterai probablement encore des infos pertinentes pour les malades de SEP / leurs proches. 



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Ven 13 Mar 2020 - 15:05

Bonjour,

Comme COVID-19 se répand, voici les directives anglaises et italiennes concernant les traitements de fond de la SEP (DMTs), dans un article du 13 mars 2020 publié ici :

https://multiplesclerosisnewstoday.com/columns/2020/03/10/covid-19-coronavirus-dmt-guidelines

Observez les recommandations des autorités sanitaires officielles de votre lieu de résidence, et ne paniquez pas. 

sunny

Voir aussi :

https://www.multiplesklerose.ch/fr/actualite/detail/conseil-global-covid-19-pour-les-personnes-atteintes-de-sep-1/

Et mise à jour des recommandations datées du 12 mars 2020, en Grande-Bretagne, concernant les traitements :

"...Le principal changement est lié au fait que le NHS England a assoupli les critères d'éligibilité au natalizumab (Tysabri) afin de permettre l'utilisation du médicament au lieu des thérapies de reconstitution immunitaire (Alemtuzumab, Cladribine, Ocrelizumab) pour les personnes atteintes d'une maladie très active pendant la propagation de la pandémie..."

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/mscovid19-updated-abn-guidance-on-ms-dmt-during-the-pandemic/



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Jeu 19 Mar 2020 - 12:25

Bonjour avec  Very Happy,

Pour celles & ceux qui veulent en savoir plus, je poste ce lien (du 19 mars 2020), qui contient une présentation (le 2ème lien ci-dessous), rapportant une étude chinoise sur COVID-19:

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/managing-ms-remotely-during-the-covid-19-pandemic/

La présentation du prof G. (Gavin Giovannoni, prof. neurologie):

https://drive.google.com/open?id=1_WTJ3fst76pvbomu6I_BcNDvAB84pTDu

Courage + du  sunny dans votre vie!


28.3.20:

Un microsite du Dr. Giovannoni, contenant les questions de patients SEP et ses réponses. Face au flux d'informations, qui confine à l'indigestion, il est parfois difficile, dans une situation de crise/pandémie, de rester zen. Il est normal d'avoir des inquiétudes à ce sujet, sans parler de la SEP, des traitements de fond de celle-ci, etc...

Encore faut-il pouvoir de baser sur des informations pertinentes, de sources fiables, etc.,  et ne pas se laisser submerger par les fake news/contre vérités, etc. 

https://sites.google.com/giovannoni.net/clinicspeak-dmt/covid-19-ms/covid-19-questions



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Lun 23 Mar 2020 - 20:51

Bonsoir,

Voici un article du 23 mars 2020 relayant quelques témoignages sur des patients SEP ayant contracté COVID-19 :

"Avez-vous été testés positifs au coronavirus?
..."

https://multiplesclerosisnewstoday.com/columns/2020/03/17/covid-19-coronavirus-dmts-disease-modifying-therapies-twitter-social-media/

Sous Tecfidera 240mg, je vais passer un test de dépistage demain et posterai le retour sur mon évolution, en cas de positivité à COVID-19.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Mer 25 Mar 2020 - 9:18

Bonjour

J'ai passé le test de dépistage au COVID-19, hier matin.

 Le résultat est négatif, ouf! 

Je continue mon traitement de Tecfidera, en accord avec le neuro, pour éviter un phénomène de "désescalade thérapeutique", tout en me confinant à domicile, et en observant les règles d'hygiène, la distance physique etc...
Bonne journée et bon courage  sunny



SEP et Coronavirus COVID-19 Icon_arrow  COVID-19 : RESTEZ à la maison +
       observez les recommandations sanitaires 
       officielles de votre lieu de séjour.  



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Ven 27 Mar 2020 - 8:31

Bonjour,

Comme vous le savez, il semble qu'un des signes de l'infection virale au SARS-Cov-2 ou COVID-19, soit une perte d'odorat ou de goût, et que cela peut être un des seuls signes de la maladie... (cf. cet article du 27 mars 2020):

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/03/covid-breakfast/

Mais, certains parmi nous perdent aussi l'odorat, en raison de leur SEP, selon cette étude (21 avril 2018) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29529530

Je confirme...

Protégez-vous et gardez patience ... Basketball



SEP et Coronavirus COVID-19 Icon_arrow  COVID-19 : RESTEZ à la maison +
       observez les recommandations sanitaires 
       officielles de votre lieu de séjour.  


Dernière édition par Birmancat le Lun 30 Mar 2020 - 14:55, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Dim 5 Avr 2020 - 8:21

Bonjour,

Voici un nouvel article, daté du 5 avril 2020, du prof. de neurologie Dr. G. Giovannoni, rassurant, sur les patients SEP ayant contraté COVID-19.

Je poste une traduction dès que possible.

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/04/mscovid19-update-on-the-outcome-of-cases-with-ms-covid-19/

Et voici la traduction, via google translate, seul le texte original en anglais, de la source précitée, fait foi :

"#MSCOVID19 : MISE À JOUR SUR L’ISSUE DES CAS AVEC SEP ET COVID-19.

On nous demande toujours s’il y a des données sur la question de savoir si les personnes atteintes de SEP sont plus susceptibles d'être infectées  par coVID-19 et si elles les sont, sont-elles plus susceptibles d’avoir la maladie grave et de mourir de l’infection?
...
La semaine dernière, je me suis connecté à un webinaire très utile organisé par l'iWiMS. Ils ont maintenant mis le webinaire en ligne pour que vous puissiez le regarder.




Le registre italien a signalé 143 patients atteints de SEP et de COVID-19 dont cinq décès. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, les cinq patients décédés de COVID-19 avaient une SEP plus avancée ou progressive et avaient tous plus de 50 ans. Seuls deux étaient sous DMT (traitement de fond de la SEP) l'un sous rituximab et l'autre sur le fumarate de diméthyle (ie Tecfidera). Il est important de noter qu'à ce jour, seulement 143 patients atteints de SEP ont développé COVID-19, ce qui suggère que les mala
des de SEP ne sont pas à risque accru de COVID-19. Veuillez noter que ces chiffres peuvent être biaisés en termes de rapports. Lors du webinaire, les Espagnols, les Français, les Australiens, les Allemands et les Américains ont également discuté de leurs cas.

Les messages que j'ai retenus du webinaire étaient rassurants et conformes à mes attentes. Les personnes atteintes de SEP ne semblent pas plus sensibles au COVID-19 que la population générale, et elles ne sont pas plus susceptibles de contracter un COVID-19 sévère et de mourir de complications que la population générale. Similaire à la population générale, l'âge est un important facteur de risque s'agissant de la mortalité par COVID-19 dans la SEP secondaire progressive.
..."

Cliquez sur la source plus haut pour consulter le tableau en lien 
avec ces 5 décès. On y voit que :

Cas italiens, 5 décédés, avaient une SEP progressive, âgés 54-68 ans, EDSS 6-7.5, 4/5 avaient une comorbidité, 4/5 de sexe masculin.


SEP et Coronavirus COVID-19 Icon_arrow  COVID-19 : RESTEZ à la maison +
       observez les recommandations sanitaires 
       officielles de votre lieu de séjour. 


Dernière édition par Birmancat le Ven 10 Avr 2020 - 15:16, édité 2 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Ven 10 Avr 2020 - 15:13

Bonjour,

Des nouvelles rassurantes pour les malades de SEP ayant contracté une infection par COVID-19:

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/04/mscovid19-dmt-update/

(10.04.2020)

"...Il y a maintenant 380 cas de patients SEP et  COVID-19 signalés dans le registre italien avec seulement 5 décès. Les taux de mortalité sont bien inférieurs à ceux de la population générale et suggèrent que les patients SEP ne sont pas exposés à un risque accru de COVID-19 grave. C’est une bonne nouvelle. Ces données appuient également l’hypothèse que l’immunosuppression légère à modérée peut être bonne et, en fait, réduire les chances de malades de SEP d'avoir une évolution du COVID-19 grave. Ce n’est pas surprenant car le COVID-19 grave est presque certainement dû à un emballement du système immunitaire (on parle de tempête de cytokines, un phénomène hyper-inflammatoire)..."


Extrait traduit via google traduction, seul le texte original en anglais, de la source précitée, fait foi.




SEP et Coronavirus COVID-19 Icon_arrow  COVID-19 : RESTEZ à la maison +
       observez les recommandations sanitaires 
       officielles de votre lieu de séjour.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1839
Date d'inscription : 02/06/2018

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Birmancat le Lun 4 Mai 2020 - 10:33

Bonjour,

Je viens de simplifier ce fil, pour éviter le mélange des genres...

Pour info, voici le lien vers le blog de recherches sur la SEP, en anglais ( la traduction en français est sélectionnable dans l'onglet de droite, à côté du titre):

https://multiple-sclerosis-research.org/

Bonne journée et à toutes et à tous et bon courage  sunny.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Contenu sponsorisé

SEP et Coronavirus COVID-19 Empty Re: SEP et Coronavirus COVID-19

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 3 Juin 2020 - 12:04