ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Birmancat le Mer 3 Juin 2020 - 14:25

Bonjour,

Voici une autre notion, qu'on peut lire dans certains articles récents sur la SEP, 
PIRA.

Signification ?

PIRA : Progression Indipendent of Relapses Activity,
Traduction: UNE PROGRESSION INDÉPENDANTE DES RECHUTES

GeNeuro, dans sa présentation de mars 2020 (cf. Rubrique "rétrovirus endogène..." du forum.


Cet article aussi, traduit via 
https://www.deepl.com/translator

Extraits, seul, le texte original en anglais, de la source ci-dessous, fait foi.

http://neuro-sens.com/progression-independent-of-relapses-pira-in-ms/

"21 novembre 2019

"
Un nouveau terme dans la recherche sur la SEP qui a émergé ces dernières années est PIRA, ou progression indépendante de l'activité de la rechute. Il vise à quantifier la proportion d'aggravation du handicap due à des processus neurodégénératifs non inflammatoires. Cependant, cette nouvelle mesure a ses défauts et la méthodologie utilisée pour quantifier l'IRAE a varié depuis l'apparition du concept en 2017.
À première vue, l'IRAE semble similaire à la "SEP incandescente" ou à la "progression silencieuse", bien que les trois concepts soient très différents. L'inflammation couvante ou la démyélinisation font généralement référence à des lésions chroniques actives et à expansion lente en IRM (Elliott et al. Brain 2019;142:2787-2799 ; texte complet gratuit sur www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6736181/pdf/awz212.pdf). "Progression silencieuse" décrit l'aggravation du handicap qui survient indépendamment des rechutes ou des lésions de la substance blanche et qui semble être corrélée à l'atrophie cérébrale (Cree et al. Ann Neurol 2019;85 : 653-666)..."


Dernière édition par Birmancat le Jeu 11 Juin 2020 - 17:06, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty Re: PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Birmancat le Jeu 11 Juin 2020 - 15:14

Bonjour,

Voici une nouvelle étude (OPERA 1 et 2) sur ce thème, publiée le 8 juin 2020, dont les résultats ne donnent pas le sourire.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32511687/?from_term=multiple+sclerosis&from_sort=date&from_filter=simsearch3.fft&from_pos=8

Contribution of Relapse-Independent Progression vs Relapse-Associated Worsening to Overall Confirmed Disability Accumulation in Typical Relapsing Multiple Sclerosis in a Pooled Analysis of 2 Randomized Clinical Trials
Ludwig Kappos et al. JAMA Neurol. 2020 (voir la liste des auteurs complète sur le lien d'origine):

Extraits traduits, via https://www.deepl.com/fr/translator, seul, le texte original en anglais de la source précitée, fait foi.

"
Contribution de la progression indépendante de la rechute par rapport à l'aggravation associée à la rechute à l'accumulation globale d'incapacités confirmées dans la sclérose en plaques récurrente typique dans une analyse groupée de deux essais cliniques randomisés.

Résumé

Importance : L'accumulation de handicaps dans la sclérose en plaques peut se produire sous forme d'aggravation associée à une rechute (RAW) ou de progression régulière indépendante de l'activité de la rechute (PIRA), la PIRA étant considérée comme une caractéristique de la sclérose en plaques primaire et secondaire progressive.


Objectif : Étudier les contributions de l'aggravation associée aux rechutes par rapport à la progression indépendante des rechutes à l'accumulation globale d'incapacité confirmée (ACI) et évaluer les facteurs pronostiques de base respectifs et les résultats de deux traitements.

Conception, cadre et participants : Les analyses se sont déroulées de juillet 2015 à février 2020 sur des données regroupées provenant de la population en intention de traiter de 2 essais cliniques randomisés identiques, de phase 3, multicentriques, en double aveugle, en double aveugle, en groupes parallèles (OPERA I et II), menés entre août 2011 et avril 2015. Dans le cadre de ces essais, des patients atteints de sclérose en plaques récurrente (RMS), diagnostiqués selon les critères révisés de McDonald en 2010, ont été randomisés à partir de 307 sites d'essai dans 56 pays ; les données résultantes ont été analysées dans l'ensemble de données regroupées.

Interventions : Les participants ont été randomisés 1:1 pour recevoir 600 mg d'ocrelizumab par perfusion intraveineuse toutes les 24 semaines ou de l'interféron sous-cutané β-1a 3 fois par semaine à une dose de 44 μg pendant une période de traitement de 96 semaines.

Principaux résultats et mesures : L'accumulation d'incapacités confirmées a été définie par une augmentation d'au moins 1 des 3 mesures (Expanded Disability Status Scale, marche chronométrée de 25 pieds, ou test de la cheville de 9 trous), confirmée après 3 ou 6 mois, et classée par association temporelle avec les rechutes cliniques confirmées (PIRA ou RAW).

Résultats : Dans la population OPERA I et II regroupée (1656 des 2096 participants éligibles), les données démographiques de base et les caractéristiques de la maladie étaient similaires pour les patients randomisés à l'interféron β-1a par rapport à l'ocrelizumab (âge moyen [SD], 37,2 [9,2] par rapport à 37,1 [9,2] ans ; 552 [66,6%] par rapport à 541 femmes [65,4%]). Après 96 semaines, un ADC composite de 12 semaines a été observé chez 223 femmes (29,6 % selon l'estimation de Kaplan-Meier) randomisées pour l'interféron β-1a et 167 (21,1 %) randomisées pour l'ocrelizumab ; un ADC composite de 24 semaines a été observé chez 170 femmes (22,7 %) prenant l'interféron β-1a et 129 (16,2 %) prenant l'ocrelizumab. Les événements PIRA ont été les principaux responsables de l'ADC composite à 12 et 24 semaines après 96 semaines chez les patients traités par l'interféron β-1a (174 sur 223 [78,0%] et 137 sur 170 [80,6%], respectivement) et l'ocrelizumab (147 sur 167 [88,0%] et 115 sur 129 [89,1%], respectivement) ; une minorité d'ADC s'explique par des événements RAW (69 sur 390 [17,7%] et 52 sur 299 [17,4%], respectivement). Très peu de patients présentant un ADC composite ont présenté à la fois des événements de PRW et de PIRA (17 sur 390 [4,4 %] pendant 12 semaines et 15 sur 299 [5,0 %] pour un ADC composite de 24 semaines). L'ocrelizumab (par rapport à l'interféron β-1a) a été associé à un risque réduit d'ADC composite (rapport de risque



, 0,67) et à des événements PIRA (HR, 0,78) et RAW (HR, 0,47) confirmés.

Conclusions et pertinence

La plupart des accumulations de handicaps dans le RMS ne sont pas associées à des rechutes manifestes. Cela indique une progression sous-jacente dans cette population typique de RMS et remet en question la distinction clinique actuelle entre les formes récurrentes et progressives de la sclérose en plaques. L'ocrelizumab s'est révélé supérieur à l'interféron β-1a dans la prévention de la PR et du PIRA.



Enregistrement de l'essai : ClinicalTrials.gov Identifiers : OPERA I (NCT01247324) et OPERA II (NCT01412333)."


Dernière édition par Birmancat le Lun 29 Juin 2020 - 18:20, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty Re: PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Birmancat le Jeu 11 Juin 2020 - 15:26

Commentaire d'un neurologue américain, le Dr B. Beaber, qui a repris l'info sur son compte Twitter, le 11 juin 2020 :

"Dans une analyse choquante d'OPERA I//II, des études d'Ocrevus dans la SEP récurrente, la plupart des augmentations de l'invalidité n'étaient pas dues à des rechutes! ~17% seulement ! L'augmentation du handicap était principalement liée à une "progression indépendante de l'activité de rechute" PIRA.

Traduit de cette source en anglais, qui fait foi :
"
In a shocking analysis of OPERA I/II, studies of Ocrevus in relapsing MS, most of the increases in disability were not due to relapses!  Only ~17%!  Increased disability was primarily linked to steady "progression independent of relapse activity" (PIRA). https://t.co/Zqc8fV9Lhy"

No comment  Sad



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Liseline
Liseline

Messages : 522
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty Re: PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Liseline le Jeu 11 Juin 2020 - 18:28

Merci pour toutes ces informations Birmancat, qui mettent en évidence que l'on connait encore si peu de choses sur la SEP et qui bousculent les connaissances actuelles.

Lise



Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.
Birmancat
Birmancat

Messages : 1917
Date d'inscription : 02/06/2018

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty Re: PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Birmancat le Mar 16 Juin 2020 - 6:50

Merci Lise,

Voici la video du 15 juin 2020 du Dr B. Beaber expliquant ceci:


"Dans une analyse choquante d'OPERA I//II, des études d'Ocrevus dans la SEP récurrente, la plupart des augmentations de l'invalidité n'étaient pas dues à des rechutes! ~17% seulement ! L'augmentation du handicap était principalement liée à une "progression indépendante de l'activité de rechute" PIRA."


Sélectionnez les sous-titres en français (traduction sommaire...)








"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Contenu sponsorisé

PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP Empty Re: PIRA (Progression handicap indépendante rechutes) et SEP

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 7 Juil 2020 - 19:33