ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €
Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

2 participants

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Mar 26 Jan 2021 - 7:14

ESPOIRS !!!

A LIRE, 26.01.2021 :

https://www.businesswire.com/news/home/20210125005874/fr/

"

GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV dans la COVID-19


January 26, 2021 01:30 AM Eastern Standard Time
GENÈVE--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:
GeNeuro (Paris:GNRO) (Euronext Paris : CH0308403085 - GNRO), une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), a annoncé aujourd'hui l’obtention d’un financement de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d'importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.


En juin 2020, GeNeuro a signé une convention de recherche avec le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie), à Lyon, un institut de recherche de pointe contre les maladies infectieuses. Cet effort de recherche se concentre sur la compréhension de l'interaction génétique entre le virus et les cellules de l'hôte, dont on sait qu’elle peut activer des gènes HERV et produire des protéines HERV pathogènes. Les protéines de la famille HERV-W, dont les propriétés pro-inflammatoires et neurodégénératives sont connues, sont suspectées d’être utilisées par le SARS-CoV-2 comme cheval de Troie. Ces recherches pourraient apporter un nouvel éclairage dans la compréhension des syndromes associés au COVID-19, ainsi qu'une nouvelle possibilité de traiter certaines de ses conséquences les plus néfastes.
Sur la base des premiers résultats fournis à l'ANR, GeNeuro a obtenu ce financement dans le cadre de l'Action de Recherche COVID-19, qui vise à soutenir les travaux de recherche à court terme en rapport avec la pandémie. GeNeuro recevra 137 000 euros pour couvrir ses frais dans la poursuite du projet qui se poursuivra au CIRI et avec celui-ci, afin d'analyser un plus grand nombre d'échantillons provenant de cohortes multicentriques de patients COVID-19 en Europe.


Nous sommes très fiers de recevoir cette reconnaissance de l'ANR et de jouer notre rôle dans les efforts mondiaux de lutte contre la pandémie de COVID-19. Nos recherches en partenariat avec le CIRI s'appuient sur les connaissances uniques de GeNeuro en matière de rétrovirus endogènes humains et sur l'expertise de classe mondiale du CIRI dans la lutte contre l'infection. Ce faisant, nous visons à élargir notre compréhension des syndromes immuno-inflammatoires et des dommages neuronaux du COVID‑19 afin de s’attaquer au mieux à la maladie grâce à cette nouvelle voie ", a déclaré le Dr Hervé Perron, Directeur scientifique de GeNeuro.
Cette excellente collaboration avec GeNeuro joue un rôle important dans les efforts visant à lutter contre la COVID-19 en élargissant notre compréhension du rôle des rétrovirus endogènes humains dans la maladie. De nombreuses questions doivent encore être abordées, comme par exemple pourquoi un virus comme le SARS-CoV-2 provoque une tempête de cytokines ainsi que des dommages neurologiques parfois retardés chez un sous-ensemble important de patients. Les rétrovirus endogènes humains (HERV), qui sont les restes d'infections virales passées dans notre génome, peuvent être activés par des virus exogènes et pourraient être des acteurs clés pour comprendre comment arrêter ou en prévenir les divers effets pathogènes ", a déclaré le Dr Branka Horvat, Directeur de recherche au Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) de l'Institut français de la santé et de la recherche médicale à Lyon.


Si les recherches aboutissent à une preuve de concept, le temelimab de GeNeuro, un anticorps monoclonal conçu pour neutraliser la protéine d'enveloppe pathogène pHERV-W, qui a déjà prouvé son excellente tolérabilité dans les essais de phase 2, pourrait être immédiatement disponible pour une intervention thérapeutique contre les graves conséquences immunitaires et neurologiques de la COVID‑19. Cela constituerait une approche nouvelle et complémentaire dans le traitement des patients infectés par le SARS-CoV-2.
..."
cat


Dernière édition par Birmancat le Mer 21 Avr 2021 - 16:11, édité 2 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Liseline aime ce message

Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Mer 27 Jan 2021 - 8:44

PS :

"Ils" ont peut-être trouvé pourquoi covid sévère, et covid long, et comment traiter... (temelimab  sans effets sec.)(]

Mon interprétation, mais ce serait énorme, si cela se confirmait.

cat



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 28 Jan 2021 - 12:30

26.01.2021, une bonne mise en perspective :

https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/geneuro-connue-pour-ses-recherches-d-un-traitement-contre-la-sep-met-son-expertise-sur-les-retrovirus-humains-a-disposition-de-la-lutte-contre-le-covid-19-1945880.php

Un traitement c/ covid-19 sévère? 

cat



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 15 Avr 2021 - 6:27

ET C'EST .... OUI  un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? 1f600  sunny !!!

https://www.businesswire.com/news/home/20210414005879/fr/

"

GeNeuro : Une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie


  • Des données publiées dans la revue EBioMedicine du Lancet montrent que la protéine de l’enveloppe pathogène du rétrovirus endogène humain W (HERV-W ENV) a été trouvée sur les lymphocytes de patients hospitalisés atteints de la COVID-19, et qu’il existe un lien entre le niveau d’expression de cette protéine et la gravité de la maladie.




  • Les propriétés pro-inflammatoires de HERV-W ENV pourraient servir « d’accélérant » à l’activation du système immunitaire inné et alimenter l’évolution de la maladie vers une forme plus sévère, et affecter la récupération à long terme.




  • Des données préliminaires mises à disposition sur Research Square montrent également l'expression de HERV-W ENV dans les lymphocytes de donneurs de sang sains après une exposition in vitro au SARS-CoV-2 dans environ 20 % des cas, ce qui suggère une susceptibilité individuelle.




  • HERV-W ENV pouvant être un agent aggravant de la COVID-19, le temelimab de GeNeuro, un anticorps monoclonal ciblant cette protéine, et déjà en essais cliniques de Phase II avec une tolérance et une sécurité excellentes, pourrait commencer de nouveaux essais cliniques contre le COVID-19 dès cet été, sans préjudice pour les programmes existants.




April 15, 2021 01:30 AM Eastern Daylight Time
GENÈVE--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

« Evidence of the pathogenic HERV-W envelope expression in T lymphocytes in association with the respiratory outcome of COVID-19 patients »
Tweet this

GeNeuro (Euronext Paris : CH0308403085 - GNRO), annonce que des données publiées ce jour dans la revue internationale EBioMedicine du Lancet montrent une expression de la protéine HERV-W ENV dans les lymphocytes de 30 patients, tous hospitalisés à cause de la COVID-19, contre aucune chez les sujets sains. L’étude montre également une corrélation entre le niveau d’expression de la protéine HERV-W ENV et la gravité de l’évolution de la maladie. Publiée sous le titre : « Evidence of the pathogenic HERV-W envelope expression in T lymphocytes in association with the respiratory outcome of COVID-19 patients », cette étude a été conduite par l’équipe du Dr. Claudia Matteucci de l’Université de Rome « Tor Vergata », en collaboration avec le Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI) à Lyon, France, et GeNeuro.
« La présence de la protéine HERV-W ENV dans le sang de patients COVID-19 hospitalisés est une véritable découverte, car cette protéine pro-inflammatoire ne se détecte habituellement que dans certaines pathologies très spécifiques, généralement dans le cerveau des patients. Elle n’a, à ce jour, jamais été observée dans la circulation sanguine à de tels niveaux de concentration, ni exprimée par des lymphocytes T, » commente le Professeur Claudia Matteucci du Département de Médecine Expérimentale de l’Université de Rome “Tor Vergata”. « Cette étude a montré une association claire entre l’expression de HERV-W ENV dans les lymphocytes des patients hospitalisés et la sévérité de l’évolution respiratoire de la COVID-19. La compréhension des mécanismes qui vont de l’infection au SARS-CoV-2 aux formes graves de la maladie est primordiale pour le développement de traitements efficaces. L’identification d’un lien entre l’expression de HERV-W ENV et les dysfonctionnements inflammatoires et immunitaires provoqués par la COVID-19 ouvre la voie à de plus amples investigations sur le rôle de cette protéine en tant que déclencheur d’une réponse immunitaire délétère ainsi que comme cible potentielle de futures thérapies. »
Une prédisposition individuelle à l’expression de HERV-W ENV après l’infection au SARS-CoV-2
En parallèle et dans le cadre d’un effort soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) française, le CIRI de Lyon a mené des recherches afin de comprendre pourquoi la protéine HERV-W ENV pouvait être observée dans le sang des patients hospitalisés à cause de la COVID-19. Les données préliminaires de cette étude, accessibles en ligne sur Research Square, montrent que dans le cas de cellules mononucléées sanguines périphériques de donneurs sains, cultivées in-vitro et exposées au SARS-CoV-2, environ 20% des échantillons réagissaient en exprimant la protéine HERV-W ENV dans leurs lymphocytes, des cellules dans lesquelles le virus ne se réplique pas. Plus spécifiquement, cette expression serait déclenchée par la protéine Spike du SARS-CoV-2, indépendamment du relargage de cytokines.
« Nos recherches suggèrent l’existence d’une prédisposition génétique et/ou épigénétique associée à l’activation de HERV-W ENV dans les cellules lymphoïdes du sang, ce qui pourrait être important pour la compréhension des mécanismes liant l’infection par SARS-CoV-2 au développement de formes graves de la COVID-19 chez certains patients, » commente le Dr. Branka Horvat, directrice de l’équipe « Immunobiologie des Infections Virales » du Centre International de Recherche en Infectiologie - CIRI. « Les découvertes faites à Rome et à Lyon, couplées aux propriétés pro-inflammatoires connues de la protéine HERV-W ENV, pourraient apporter un nouvel éclairage sur le développement des formes sévères de COVID-19 et offrir une opportunité inattendue de bloquer cette évolution par une nouvelle approche thérapeutique. »
Neutraliser HERV-W ENV comme nouveau levier pour lutter contre le SARS-CoV-2
HERV-W ENV est généralement présente dans des situations pathologiques spécifiques, où sa présence est liée à des effets négatifs chez les patients. Les effets pro-inflammatoires de HERV-W ENV sont médiés par l'activation du récepteur TLR4 de l'immunité innée, une voie étroitement associée à certaines des caractéristiques clés du COVID-19, telles que l'hyper-activation des fonctions immunitaires, l'activation des cellules endothéliales, les vasculites ainsi que la coagulopathie. À ce jour, HERV-W ENV a surtout été étudiée dans les maladies neurodégénératives, avec des effets pathogènes largement observés sur les cellules du système nerveux périphérique et central.
« La présence de HERV-W ENV circulantes dans le sang des patients souffrant de la COVID-19 pourrait avoir un double effet. A court terme, son activation chez des individus prédisposés pourrait agir comme un accélérateur de la réponse immunitaire innée, alimentant les complications et entrainant un besoin de ventilation. Mais même après l’infection primaire, si le HERV-W ENV a atteint un niveau d'expression autonome, il peut causer des dommages persistants aux cellules endothéliales des vaisseaux sanguins et également aux cellules du système nerveux périphérique et central, ce qui pourrait expliquer une grande partie des symptômes neurologiques à long terme chez des patients longtemps après l’infection au SARS-CoV-2, » conclut le Dr. Hervé Perron, Directeur Scientifique de GeNeuro, qui travaille dans le domaine des HERVs depuis plus de 30 ans.
Le lien entre l'infection virale et l'activation des HERV dans des maladies spécifiques a déjà été bien documenté. Mais jusqu'à présent, l'expression des HERV avait été observée en quantités limitées et principalement dans l’organe affecté, principalement dans le cerveau dans les troubles neurodégénératifs. GeNeuro a été fondée en 2006 en tant que spin-off de l'Institut Mérieux pour exploiter la biologie des HERV dans de nouveaux traitements en neutralisant les protéines HERV pathogènes. Son candidat médicament le plus avancé, le temelimab, a montré des résultats très prometteurs dans les essais de Phase II contre la sclérose en plaques (SEP), et fait actuellement l'objet d'un essai contre la progression du handicap au Academic Specialist Center (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, en Suède. Le temelimab est un anticorps monoclonal anti-HERV-W ENV, qui a démontré une excellente tolérance et sécurité sur plus de 400 patients-années de traitement, et est immédiatement disponible pour étudier les effets de la neutralisation de HERV-W ENV chez les patients de COVID-19.
« GeNeuro se concentre sur le développement de traitements visant à neutraliser les effets pathogènes des rétrovirus endogènes humains pour le bénéfice des patients. Nous visons principalement les maladies auto-immunes et neurodégénératives telles que la SEP, où le lien entre les rétrovirus et la maladie est le mieux établi, » conclut Jesús Martin-Garcia, Directeur Général de GeNeuro. « Nous sommes intrigués par ces découvertes qui montrent une fois de plus l'importance de la biologie des HERV pour comprendre et traiter des maladies graves. En tant que leader du domaine des HERVs et avec le HERV-W ENV comme possible agent aggravant du COVID-19, nous avons entamé une collaboration avec plusieurs centres médicaux de renom en Europe et aux Etats-Unis afin d’évaluer le temelimab comme traitement thérapeutique, à la fois dans la prévention de l’hyperactivation du système immunitaire chez les patients récemment infectés, et dans la prise en charge des syndromes neurologiques et psychiatriques des patients souffrant d’un COVID long. Nous disposons aujourd’hui de suffisamment de temelimab pour initier deux volets cliniques dès cet été sans aucun impact sur nos programmes actuels. »..."


Lien avec la SEP?  Vu avec Fred:

UNE SORTE de "preuve du concept" si ça marche pour la COVID-19

Même rétrovirus impliqué que dans la SEP, même traitement potentiel, temelimab, sans effets secondaires, sans impact sur le système immunitaire  ..

Phase 2 dès cet été selon le c.p.
sunny



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 15 Avr 2021 - 9:12

Plus d'infos ici :

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/jesus-martin-garcia-geneuro-le-temelimab-pourrait-beneficier-de-procedures-de-mise-sur-le-marche-accelerees-dans-la-covid-19-f23b18e38caff64fc4e5b05148070df2?symbol=1rPGNRO



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 15 Avr 2021 - 11:36

.




"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Ven 16 Avr 2021 - 12:26

Interview du 15.4.21 du PDG de GeNeuro :

"Après la découverte par une équipe de chercheurs d’un lien entre la présence de la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et la gravité de la maladie, Jesús Martin-Garcia, Président Directeur Général de GeNeuro, répond à 3 questions lors d'une interview afin de détailler cette annonce."



Interview Jesús Martin-Garcia – Président Directeur Général de GeNeuro from NewCap on Vimeo.



Dernière édition par Birmancat le Jeu 8 Juil 2021 - 9:12, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Ven 16 Avr 2021 - 16:50

Sur France 3 Régions, aujourd'hui 16.04.21 :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/lyon-vers-une-explication-des-cas-graves-de-covid-2048116.html



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Christophe L
Christophe L

Messages : 108
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 55
Localisation : ST MALO

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty france 3 lyon

Message  Christophe L Ven 16 Avr 2021 - 17:58

Bonsoir a tous
Merci pour les messages du 29 03, et oui un an de plus.....
En attendant voici le lien pour visualiser l'emission france 3 lyon du 15 04 2021:
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/emissions/jt-local-1920-de-rhone-alpes
A plus, bon courage a tous
Christophe L

Birmancat aime ce message

Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Sam 17 Avr 2021 - 11:53

Bonjour,


Il faut quand-même ajouter les deux articles scientifiques,
dont parle le cp du 15 avril 2021 et féliciter les équipes de chercheurs, 
qui nous offrent ce bel espoir :


sunny        cheers          cheers        un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? 127817517         Hourra


1) EbioMedicine, publié par The Lancet, 15 avril 2021


"
Evidence of the pathogenic HERV-W3 envelope expression in T lymphocytes in association with the respiratory outcome of COVID-19 patients
"


https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00134-1/fulltext


2) Research square, préprint, 


"SARS-CoV-2 induces transcription of human endogenous retrovirus RNA followed by type W envelope protein expression in human lymphoid cells.
"


https://doi.org/10.21203/rs.3.rs-301236/v1




PS: je pense que nous pouvons nous associer en pensées 
       avec les malades de Covid-19 sévère, du Covid long, 
       adultes, adolescents, enfants (long Covid Kids). 



PS : 


si j'ai bien compris, dans la SEP et COVID sévère/Covid long, c'est le même rétrovirus. Alors, SOLIDARITÉ !!


                   un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? 4050415828



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Christophe L aime ce message

Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Dim 18 Avr 2021 - 12:05

Bonjour,


Je vous signale qu'un webinaire aura lieu demain 19 avril 2021
 
                     de 18h00 à 19h00.


Si cela vous intéresse, voici le lien où vous inscrire pour suivre la 
présentation (par tél. ou via votre ordinateur) de ces résultats :


https://register.gotowebinar.com/register/4618163655759504651




Bon dimanche



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Lun 19 Avr 2021 - 19:09

Webinaire du 19.4.21 avec les dirigeants de GeNeuro, video à voir
ici:

https://youtu.be/xPewtqakses




"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 22 Avr 2021 - 8:13

Interview du PDG de GeNeuro sur Europe 1 ce matin :

On en parle ici :

https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPGNRO/detail/457941167/

Bonne journée 

-



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Jeu 22 Avr 2021 - 8:28

@Birmancat a écrit:Interview du PDG de GeNeuro sur Europe 1 ce matin :

On en parle ici :

https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPGNRO/detail/457941167/

Bonne journée 

-

Il y a visiblement des "gens" que cela dérange, ce post a été effacé !!! 

Sur Twitter :

https://twitter.com/Europe1/status/1385120847489290241?s=19

Sur dailyMotion



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Christophe L aime ce message

Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Sam 1 Mai 2021 - 20:46

Bonsoir,

La chaîne de TV CNEWS en a parlé le 29 avril 2021, émission La Matinale, de 6 - 9h00, à environ 2:17:53.

Ce sujet a été bien vulgarisé, c'est une très bonne initiative!

A revoir, en replay.

Bonne soirée



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Birmancat Dim 4 Juil 2021 - 12:02

Article du 4 juin 2021 :


https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/exclusif-une-nouvelle-etude-eclaire-sur-lorigine-des-troubles-psychiatriques-post-covid-4055908



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Accord avec la fondation FondaMental

Message  Birmancat Lun 5 Juil 2021 - 6:21

Communiqué de presse du 5.7.2021 :

https://www.businesswire.com/news/home/20210704005024/fr/

Extrait :

"

GeNeuro présente des données soutenant le rôle pathogène d'une protéine rétrovirale endogène (HERV-W ENV) dans les syndromes neuropsychiatriques post-COVID, et annonce une collaboration avec la Fondation FondaMental pour accélérer le développement...


  • Les données suggèrent un rationnel biologique des symptômes neuropsychiatriques à long terme qui affectent un sous-ensemble important de patients post-COVID-19.

  • La Fondation FondaMental et GeNeuro développent un plan visant à ouvrir une des premières options thérapeutiques à ces patients.




July 05, 2021 01:30 AM Eastern Daylight Time
PARIS & GENÈVE--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

« Nous sommes confrontés à une vague d’épisodes dépressifs et de troubles cognitifs survenant parfois plusieurs mois après une infection par la Covid-19 indépendamment de la sévérité de leur phase aiguë »
Tweet this

GeNeuro présente des données soutenant le rôle pathogène d'une protéine rétrovirale endogène (HERV-W ENV) dans les syndromes neuropsychiatriques post-COVID, et annonce une collaboration avec la Fondation FondaMental pour accélérer le développement d'options diagnostiques et thérapeutiques pour les patients

GeNeuro (Euronext Paris : CH0308403085 - GNRO), société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), a présenté de nouvelles données lors des premières « Journées Neurosciences Psychiatrie et Neurologie » les 1er et 2 juillet à Paris, porte Maillot, montrant que la symptomatologie neuropsychiatrique observée chez les patients atteints de syndromes « post-COVID » pourrait être due à l’activation de l'expression de HERV-W ENV par la COVID-19 chez ces personnes, et à sa persistance longtemps après la phase aiguë. Ces données soutiennent une hypothèse biologique qui pourrait expliquer pourquoi tant de patients COVID-19 développent des symptômes neurologiques et psychiatriques à long terme, et qui peut ouvrir la porte à une intervention thérapeutique avec le temelimab contre HERV-W ENV.

Selon des études récentes à grande échelle, plus de 10% des personnes infectées par le SARS-CoV-2 ne se rétablissent pas complètement et/ou développent de nouveaux symptômes, avec une forte proportion d'affections neurologiques et/ou psychiatriques. Il convient de noter que dans plus de 90%1 des cas, les symptômes initiaux du COVID-19 n'étaient pas suffisamment graves pour justifier une hospitalisation. Avec plus de 176 millions de cas confirmés de COVID-19 dans le monde2, dont plus de 80 millions aux Etats-Unis et en Europe, ce problème est désormais reconnu comme une urgence de santé publique majeure, car il pourrait toucher des millions de personnes.

« Nous sommes confrontés à une vague d’épisodes dépressifs et de troubles cognitifs survenant parfois plusieurs mois après une infection par la Covid-19 indépendamment de la sévérité de leur phase aiguë », a déclaré le Pr. Marion Leboyer, directeur du département de psychiatrie des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor ('Université Paris Est Créteil) et directrice de la Fondation FondaMental. « Des publications précédentes ont établi un lien entre la survenue de troubles psychotiques chez des patients porteurs de marqueurs d’inflammation et de la protéine d’enveloppe du rétrovirus humain endogène (HERV-W ENV). Enfin, des données encore préliminaires ont mis en évidence une augmentation importante des taux de cette protéine HERV-W ENV chez des patients présentant en période post-COVID des symptômes neuropsychiatriques. Cette découverte, que nous allons tester sur une vaste cohorte d’échantillons de patients, pourrait être un élément clé pour comprendre le problème et ouvrir des options de traitement ».

Des publications récentes ont montré que l'expression de HERV-W ENV était déclenchée par le SARS-CoV-2 in vitro dans les globules blancs d’environ 20% des donneurs sains, suggérant une susceptibilité individuelle. Cette protéine a aussi été détectée dans le sang de patients COVID-19 hospitalisés où la quantité d’expression dans les lymphocytes était associée à la gravité d’évolution de la maladie.

Les données présentées par le Dr. Hervé Perron, CSO de GeNeuro, lors de ce congrès révèlent que lors d’une infection par la COVID-19, l'expression de HERV-W ENV peut également être déclenchée dans le cerveau, spécifiquement dans les cellules microgliales qui sont aussi des cellules de l’immunité innée résidant dans le cerveau. L'expression de HERV-W ENV dans cet organe n'avait jusque-là été observée que dans le contexte de maladies neurologiques chroniques telles que la sclérose en plaques ou certaines formes inflammatoires de schizophrénie, où elle alimente l'inflammation locale et des mécanismes neurodégénératifs. 

Dans les suites de la COVID-19, la persistance de la présence de HERV-W ENV a également été observée dans le sang suite à l’analyse de données préliminaires de patients souffrant de troubles dépressifs et/ou cognitifs post-COVID.
Sous l'égide et avec le financement de la Fondation FondaMental, le Pr. Leboyer a fédéré de prestigieux hôpitaux universitaires de neuropsychiatrie en France, en Belgique et en Italie pour rassembler une cohorte de plus de 300 échantillons de patients présentant des troubles neuropsychiatriques post-COVID qui seront analysés cet été pour la mesure de HERV-W ENV et des biomarqueurs inflammatoires au laboratoire INSERM "We-Met" de l'Université de Toulouse. « Notre objectif est de quantifier plus précisément le lien entre ces biomarqueurs et les troubles dépressifs et cognitifs dont souffrent les patients post-COVID, afin d'ouvrir la voie à ce qui serait l'une des premières approches diagnostiques et thérapeutiques dans cette indication », a déclaré le Pr. Leboyer.


Le candidat médicament le plus avancé de GeNeuro, le temelimab, a été développé pour neutraliser le HERV-W ENV et pourrait offrir une première option thérapeutique pour les patients affectés par les syndromes neuropsychiatriques post-COVID. Le temelimab a montré des résultats très prometteurs dans les essais de phase II contre les marqueurs IRM de la neurodégénérescence dans la SEP, avec une excellente tolérance et sécurité sur plus de 200 patients traités pendant 2 ans ou plus.

« Le post-COVID apparaît comme un problème majeur de santé à l’échelle mondiale après l'infection par la COVID-19 », a déclaré Jesús Martin-Garcia, PDG de GeNeuro. « Nous remercions le Professeur Leboyer et ses partenaires académiques pour leur réaction rapide, généreuse et approfondie face à la crise post-COVID et si, comme nous l'attendons, l'analyse de ces grandes cohortes confirme le résultat des études pilotes, nous nous engageons à mener un essai clinique avec ces partenaires pour offrir aux patients une option thérapeutique contre ces affections très invalidantes ».

A propos de HERV-W ENV et la COVID-19


Il a été montré que le SARS-CoV-2 déclenche l'expression de HERV-W ENV dans le sang d'environ 20% des donneurs sains, ce qui suggère une susceptibilité génétique et/ou épigénétique à la production de cette protéine pathogène lors d'une exposition au virus.
L'expression de HERV-W ENV a été détectée dans les lymphocytes de patients hospitalisés atteints de COVID-19, pas chez les sujets sains, et le niveau de HERV-W ENV a été corrélé avec la sévérité de l'évolution de la maladie (cf. section « Références »).

Des études post-mortem de patients atteints de COVID-19 ont maintenant montré que l'expression de HERV-W ENV peut être déclenchée dans le cerveau, en particulier sur les cellules microgliales ainsi que dans les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins du cerveau. Jusqu'à présent, l'expression de HERV-W ENV dans le cerveau n'avait été observée que chez des patients décédés de maladies telles que la sclérose en plaques, ce qui laisse supposer un rôle dans l'alimentation de la neurodégénérescence à long terme. HERV-W ENV ne se retrouve pas dans le cerveau de témoins neurologiques tels que chez les malades atteints d'Alzheimer ou de Parkinson.

Les analyses des échantillons des premières cohortes pilotes de patients atteints de symptômes dépressifs et cognitifs post-COVID ont montré que la protéine HERV-W ENV est présente à des niveaux toujours détectables et parfois élevés dans le sang. Cela pourrait permettre d'identifier et de traiter rapidement les patients qui pourraient bénéficier d'un traitement anti-HERV-W ENV par temelimab.

Les nouvelles données présentées aux Journées Neurosciences Psychiatrie et Neurologie le 2 juillet 2021 ont été générées en partenariat avec le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie), à Lyon, un institut de recherche de pointe contre les maladies infectieuses. Le CIRI et GeNeuro ont annoncé le 24 juin qu'ils avaient convenu d'étendre leur accord de collaboration sur le lien entre les HERV et le COVID, en mettant l'accent sur le post-COVID.


Références :
- E. Balestrieri et al, “Evidence of the pathogenic HERV-W envelope expression in T lymphocytes in association with the respiratory outcome of COVID-19 patients”, The Lancet EBioMedicine, April 2021
https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00134-1/fulltext
- B. Charvet et al, “SARS-CoV-2 induces transcription of human endogenous retrovirus RNA followed by type W envelope protein expression in human lymphoid cells”, Research Square, April 2021
https://www.researchsquare.com/article/rs-301236/v1
- M. Garcia-Montojo et al, “HERV-W envelope expression in blood leukocytes as a marker of disease severity of COVID-19”, The Lancet EBioMedicine, May 2021
https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00156-0/fulltext

A propos de HERV-W ENV et les troubles psychotiques
Le concours entre la survenue de troubles psychotiques chez des patients porteurs de marqueurs d’inflammation et de la protéine d’enveloppe du rétrovirus humain endogène (HERV-W ENV) a été documenté, et un lien a été établi entre la présence de HERV-W ENV et l’altération du développement des voies nerveuses. L’effet de HERV-W ENV conduit à une perturbation de la communication glutamatergique synaptique et entraîne l'apparition de symptômes psychotiques in vivo. Ces résultats viennent d’être confirmés par les mêmes équipes.
- E.M. Johansson et al, “Human endogenous retroviral protein triggers deficit in glutamate synapse maturation and behaviors associated with psychosis”, Science Advances, July 2020
https://advances.sciencemag.org/content/6/29/eabc0708


A propos de la Fondation FondaMental
La Fondation FondaMental est une fondation de coopération scientifique dédiée à la lutte contre les maladies mentales, elle allie soins et recherche de pointe pour promouvoir une prise en charge personnalisée et multidisciplinaire des patients et pour soutenir la recherche et l’innovation dans l’amélioration des stratégies diagnostiques et thérapeutiques des maladies mentales. Elle peut recevoir des dons et des legs.
www.fondation-fondamental.org


A propos de GeNeuro
La mission de GeNeuro est de développer des traitements sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques, en neutralisant les facteurs causaux codés par les HERV, qui représentent 8% de l'ADN humain. GeNeuro est basée à Genève, en Suisse, et possède des installations de R&D à Lyon, en France. Elle possède des droits sur 17 familles de brevets protégeant sa technologie.
Pour plus d'information, visitez le site : www.geneuro.com.
..."



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2370
Date d'inscription : 02/06/2018

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Interview de Jesus Martin-Garcia

Message  Birmancat Jeu 8 Juil 2021 - 8:12




"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Christophe L aime ce message


Contenu sponsorisé

un rétrovirus activé par SARS-CoV-2  (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ? Empty Re: un rétrovirus activé par SARS-CoV-2 (COVID-19 + Covid Long, POST Covid) ?

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 2 Aoû 2021 - 11:38