ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  Domyleen le Mer 9 Avr 2014 - 22:22

    Teva, premier laboratoire au monde pour les médicaments génériques, a saisi la justice afin de conserver encore quelques temps ses brevets concernant le traitement "Copaxone" (brevets qui devaient "tomber" dans le domaine public, et donc susceptibles d'être copiés par d'autres fabricants de génériques, pour être commercialisés à moindre coût). 

    Sur MS-RC:

    Teva demande à la Cour Suprême,une suspension, dans le dossier Copaxone: 

     La cour d'appel avait confirmé certains des neuf brevets impliqués dans la drogue, ou une partie d'entre eux, mais en avait déclaré plusieurs invalides, ce qui signifie que la protection de ces brevets  devait expirer en mai 2014 au lieu de Septembre 2015.
     (...)
  Si la Cour Suprême ne statue pas sur le dossier Teva avant  Octobre 2014, le terme de protection des brevets sera échu. Une décision pourrait intervenir au plus tard, en Juin 2015. Si le tribunal ne statue pas sur la demande de suspension, la décision pourrait venir "effectivement trop tard pour éviter un préjudice irréparable à Teva», ont déclaré les avocats.
     (...)
    Teva est en train d'essayer de faire passer les patients sous une nouvelle version de Copaxone, qui est le produit le plus important de l'entreprise.


   Donc, Teva risque de sortir un "nouveau" Copaxone, afin d'obtenir un nouveau brevet et maintenir ses prix ....  Rolling Eyes  Le "premier" fabricant de génériques semble vouloir interdire aux labos concurrents de produire, eux aussi, des génériques ...  Question 

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  Tuslanes le Jeu 10 Avr 2014 - 11:02

Hello,

Teva ne serait pas le premier à faire cela, j'ai bien peur que ce soit monnaie courante.

Prenez le Mopral, par ex, quand il est arrivé au moment de la substitution, Astra Zeneca a sorti l'Inexium, à priori une nouvelle molécule plus efficace dixit les médecins complices.
Hors le Mopral a pour DCI ( dénomination commune internationale), l'Oméprazole, et l'Inexium, l'Esoméprazole. On a bidouillé un peu la formule et il a fallu que les représentants soient vraiment convainquants pour faire avaler la pilule. Mais il faut croire que certains ne sont pas très regardants non plus quand l'emballage est attrayant. Bref nous sommes repartis pour dix ans de brevet sans substitution financés par la sécu, et en bonus un prix plus élevé au départ.

Ce qui m'effraie ici c'est qu'il s'agisse de la Copaxone. Je parle dans mon article 49 de cette molécule:


"Il est intéressant de souligner ici que Copaxone était initialement prévue pour induire une Encéphalite Auto-immune Expérimentale (EAE), modèle animal utilisé pour l'étude de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaque de l'Homme. Il s'est avéré en réalité qu'elle était, au contraire, très efficace pour prévenir ou même guérir l'EAE chez de nombreuses espèces animales. L'intervention du hasard lors des premières fabrications de cette molécule pose des problèmes pour la reproductibilité d'une substance active. Le hasard ayant bien fait les choses quand on ne s'y attendait pas, reste la difficulté à le reproduire, ce d'autant plus que l'on doit le faire à grande échelle et de façon synthétique. Bref les résultats que l'on a pu obtenir par la suite n'ont pas été à la hauteur des espérances, copier le hasard le plus fidèlement possible n'étant pas tache facile. Pour assembler des atomes ne répondant qu'à des critères chimiques bien définis, il reste indispensable de considérer chaque paramètre, surtout lorsque l'inducteur d'une maladie peut se transformer en traitement. Cela fait réfléchir sur le comportement de ce joli monde quand il rencontre des milieux aussi complexes que le corps humain, modifiable à volonté selon l'environnement, les pathologies, les autres traitements etc.... C'est digne d'un suspens assez terrifiant, sans compter que l'on vous aveugle pour tester ces molécules déjà très obscures pour tout le monde, une sorte de jeu à la roulette russe ou seul le patient est exposé tandis que d'autres gagnent à tous les coups."

Et si cela date d'il y a plus de deux ans, je suis loin d'être plus rassurée aujourd'hui, au contraire!.

Et oui Teva plaide pour les génériques à condition que cela remplisse son portefeuille plutôt que de le vider, quelqu'un s'en étonne t-il encore aujourd'hui?, impuissance ou complicité?, les deux?, c'est plus facile de taper sur les faibles et les minorités, les accès aux handicapés par ex, lâcheté?.
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  Domyleen le Jeu 10 Avr 2014 - 11:26

Ton exemple (le Mopral) ne me surprend pas, Sylvie (et combien d'autres "nouveaux médocs" ?). C'est comme les nouvelles lessives qui lavent toujours plus blanc ... Mais, là, ça fait moins rire, il s'agit de notre santé!


     Téva défend farouchement la protection de ses brevets, critique les "futurs" génériques en les présentant comme de potentiels dangers pour les malades, alors que ce labo est le n°1 mondial des ventes de génériques (il a racheté, l'année dernière,  un labo "spécialisé en médicaments génériques", en Allemagne): c'est ... comique!! (Mais, grave, très grave). 
avatar
PatrickS

Messages : 417
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  PatrickS le Jeu 10 Avr 2014 - 15:38

Bonjour,

C'est un peu "normal" qu'un labo veuillez protéger son invention. Il y a pas mal d'argent qui est passé dans la recherche et le développement de ce produit, il faut donc rentabiliser au maximum.

Par contre, j'ai l'impression que les labos s'en fichent de nous guérir, le plus important est qu'on reste captifs de leurs produits (qui les font vivre). Améliorer nos conditions de vie (symptômes) c'est bien, mais s'ils nous guérissaient, ils faudrait qu'ils trouvent d'autre pathologies à traiter. 

Je ne dénigre pas les médicaments, ni les laboratoires, heureusement qu'ils sont la. Mais tant qu'un médicament fait recette, pourquoi chercher plus loin? (raisonnement plausible selon moi).

Patrick



Un jours à la fois

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  Tuslanes le Lun 14 Avr 2014 - 11:10

Hello,

J'ai pensé longtemps comme toi, Patrick, trop longtemps à mon goût malgré le fait que je n'avais pas de colère à ce moment là, délétère pour nos pathologies, je te l'accorde. Seulement il ne faut pas gratter beaucoup pour ce rendre compte que, pour les labos, nous ne sommes que des actions à faire fructifier le mieux et le plus longtemps possible. Même si cela fait mal et brûle les yeux, se voiler la face ne protège plus ensuite.

Désolée de ne plus être si optimiste que toi mais ils dévient trop de leur rôle premier pour que je sois convaincue des bienfaits qu'ils apportent à l'humanité. Je ne trouve pas normal d'exploiter des molécules sans fondement sous prétexte qu'elles sont sources d'investissements démesurés et qu'il faut les rentabiliser. C'est absurde de créer des plaies parce que l'on ne sait pas quoi faire d'un surplus de pansements, et cela devient abject quand les victimes sont innocentes et confiantes, mais ce sentiment n'engage que moi.

Alors en ce qui concerne tes questionnements sur les intentions de nous guérir, je te laisse imaginer ce que j'en pense. Heureusement il reste nombre de personnes, sans doute plus passionnées qu'altruistes, mais en quête de vérités à découvrir. Espérons qu'il ne soit pas trop tard quand on les laissera s'exprimer, la nature n'ayant pas besoin de nous, elle se chargera de faire le ménage sinon.

Une prise de conscience collective pourra peut-être jouer aussi, qui sait?, mais là aussi le temps ne joue pas en notre faveur, pourtant ce n'est pas faute d'alertes, mais c'est long et laborieux.

Le fait qu'il existe des sites comme ForSeps prouve combien les interrogations, les besoins de penser par soi-même, de partager avec ceux qui vivent nos situations deviennent primordiaux. Et cela mérite mon optimisme.
avatar
PatrickS

Messages : 417
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  PatrickS le Lun 14 Avr 2014 - 12:44

Bonjour,

Comme j'aime le dire, j'ai de la "chance" qu'on ne me propose aucun traitement (sep primaire progressive).
Donc je n'attends rien (ou pas grand chose) de l'industrie pharmaceutique. Et j'ai du me prendre en main. Le raisonnement d'un "traitement" par la voie alimentaire se tient (confère les écrits des docteurs Kousmine et Seignalet) et c'est cette voie que j'ai choisi (et qui me réussit).
Quand je prends la "défense" des labos, c'est principalement pour des produits vraiment efficaces: du paracétamol quand j'ai mal au crâne, un produit pour la tension (que je prends très rarement) que mon médecin m'a prescrit pour la maladie de Raynaud, les antibiotiques quand j'ai un abcès aux dents.
Quand on parle de compléments alimentaires/vitamines, les labos ne sont pas intéressés. J'achète de la vitamine C à une quinzaine d'euros le kilogramme. Comme c'est un produit naturel et qu'on ne peut pas déposer un brevet, cela ne rapporte pas assez d'argent aux labos. Et par voie de conséquence, il n'y a pas (ou peu) d'études officielles sur ses bienfaits.
La liste serait trop longue pour tout énumérer, mais je crois qu'on est sur la même longueur d'onde concernant les labos.

Patrick



Un jours à la fois
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Laboratoire Teva contre Sandoz ...

Message  Domyleen le Sam 17 Mai 2014 - 13:33

   Sur MS UK:

   TEVA Pharmaceutical Industries Ltd a vu sa demande de suspension de l'approbation des génériques de Copaxone par la FDA, rejetée, 10 jours avant l'expiration du brevet sur ​​ce médicament. le procès de Teva, accusant la Food and Drug Administration d'avoir rejeté ses appels à plus de tests concernant les formes génériques de Copaxone avant leur entrée sur le marché américain, a été rejeté hier par un juge fédéral de Washington. 
    http://www.ms-uk.org/dmd?flap=4#4


   (Rappel:
   http://www.aaege-israel.org/teva-attaque-fda-en-justice-approuver-les-generiques-copaxone-necessite-detudes-cliniques/)
   

TEVA:

TEVA ATTAQUE LA FDA EN JUSTICE CONTRE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE NARCHÉ DES GÉNÉRIQUES DE COPAXONE SANS NÉCESSITÉ D’ÉTUDES CLINIQUES

   11 mai 2014 – Matthew Dennis StreetInsider, Bloomberg (article copyrighté)
Teva a déposé une plainte devant la court de justice fédérale des USA pour avoir rejeté les demandes de Teva que la FDA oblige les compagnies qui vont lancer des génériques de Copaxone à mettre en œuvre des études cliniques avant d’être approuvés. La Copaxone génère 3,2 milliards de ventes aux USA et Teva est sur le point de perdre son brevet aux USA le 24 mai 2014.
Le mois dernier, la Court Suprême des USA avait rejeté la demande de Teva que soit empêchée la vente des génériques de Copaxone, en particulier ceux de Mylan et Novartis.
Teva a besoin de gagner du temps car la FDA vient juste d’approuver, en janvier 2014, la nouvelle formulation de Teva pour Copaxone qui permet 3 injections sous cutanées par semaine au lieu d’une par jour : Teva espère « switcher » (convertir) le plus de patients possible à sa nouvelle formulation (brevetée) avant le lancement des génériques.
Plus de détails ici – article en anglais:
http://www.streetinsider.com/FDA/Teva+Pharmaceutical+Industries+%28TEVA%29
+sues+the+FDA+to+block+generic+copaxone+-+Bloomberg/9467695.html

    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 17:06