ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


EVERCLEAR - ART ALEXAKIS

avatar
Birmancat

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/06/2018

EVERCLEAR - ART ALEXAKIS Empty EVERCLEAR - ART ALEXAKIS

Message  Birmancat le Mer 3 Avr 2019 - 11:28

Art Alexakis  a écrit cette lettre à ses fans, en anglais, via son site :

https://www.everclearmusic.com/letter-to-fans

Je l'ai traduite et la poste ici, car le témoignage de ce chanteur me touche :

(seul le texte original, en anglais, fait foi) :

"Je veux vous dire quelque chose sur moi que vous pourriez ne pas savoir…

Il y a trois ans, j'ai eu un accident de voiture et, bien que ma voiture soit détruite, je suis reconnaissant que personne n'ait été grièvement blessé. 

Environ deux semaines plus tard, j'ai commencé à ressentir un picotement et un engourdissement dans mon bras, pensant que c'était un nerf froissé dans mon cou, je suis allé chez le médecin et j'ai subi une IRM. Le rapport a montré que j'avais effectivement un nerf froissé, mais le pathologiste a également constaté des lacérations et des marques suspectes sur ma colonne vertébrale également… effrayant, c'est le moins qu'on puisse dire. 

On m'a envoyé voir un neurologue, qui a fait un nombre ridicule de tests - plus d'IRM, une ponction lombaire, plus de cinquante tests sanguins et de nombreux tests cognitifs et d'équilibre. Après avoir reçu les résultats, il m'a dit que j'avais une forme de sclérose en plaques RR et que je l'avais depuis 10 ou 20 ans. 

Je suis allé m'asseoir dans ma voiture et j'ai appelé ma femme et j'ai pleuré pendant environ une demi-heure. 

Je suis sûr que les gens sur le parking pensaient que je perdais la tête, et je suppose que oui.

Les mots Sclérose en plaques évoquent toutes sortes d'images: l'impuissance, le fauteuil roulant, la douleur, le malheur et, pire que tout, le désespoir - et la pitié aux yeux de ma famille et de mes amis (vous voyez l'image). 

Je me souviens que plus tard, cette nuit-là, ma femme Vanessa me tenait le visage entre ses mains et me disait «Nous avons eu ça», sans la moindre pitié ni peur. Je savais alors que je n’allais pas vivre cela seul. Ma femme est beaucoup de choses - toutes bonnes, mais une chose qu’elle n’est pas, hypocrite (fausse), quelque chose que nous avons en commun. Nous ne faisons pas semblant dans notre famille. Ma femme est une dure à cuire, et elle me l'a rappelé à ce moment-là, que je le suis aussi.

Plus je découvrais la sclérose en plaques, plus beaucoup de choses commençaient à avoir un sens. Cela explique pourquoi j’ai eu des problèmes d’équilibre et de démarche au cours des dix dernières années, cela aide à expliquer pourquoi j’ai eu une plus grande sensibilité au froid et au chaud et pourquoi je n’ai pas l’énergie, la vigueur et la mémoire nette que j’avais  il y a dix ans. Je pensais que c'était juste moi qui vieillissait.

Presque trois ans se sont écoulés depuis ce diagnostic et la SEP est devenue une autre partie de ma vie. J’ai fait des choses incroyables pendant ce temps :  quatre tournées complètes avec Everclear, en plus de plus de 250 concerts dans le monde entier, et je continue toujours. J'ai passé un temps précieux avec ma famille et mes amis. L'année passée nous avons acheté une maison que nous adorons et j’ai appris ce que le mot gratitude signifie vraiment.

Cela dit, je peux sentir la maladie grandir lentement en moi. Je dois maintenant me faire des injections trois fois par semaine. Mon neurologue dit que tant que je prends le médicament, je devrais vivre dans les 80 ans sans progression. Nous verrons.

Une des raisons pour lesquelles j'ai voulu rendre publique ma maladie, c’est que j’entendais beaucoup de gens dire que je buvais encore ou que je recommençais à me droguer parce qu’ils m’avaient vu paraître instable (perdre l'équilibre) sur scène ou en ville (les gens disent toutes sortes de choses, des mauvaises choses quand ils ne pensent pas que vous pouvez les entendre). 

Pour être honnête, je ne me suis jamais soucié de ce que les gens disent de moi personnellement - sauf, quand il s'agit de personnes qui comptent pour moi (c'est-à-dire… VOUS) et de ce qu'elles pensent. Je voulais que vous sachiez la vérité, aussi simple que cela. Poursuivant mon chemin, je termine mon premier album solo «Sun Songs», qui sortira au début de l’été. 

Le 1er mai, je m'embarque dans une tournée solo intitulée «Songs and Stories», à laquelle se joignent trois autres auteurs-compositeurs-interprètes que je respecte et admire. Et cet été, je vais enfin commencer à écrire le livre que les gens me disent d’écrire depuis 20 ans… Je pense que c’est le moment!

Donc, si vous me voyez trébucher ... en sueur, semblant à la fois fatigué et inquiet, peut-être un peu plus confus que d'habitude, ou en oubliant les paroles qui semblent encore gaies (ce qui est bizarre pour moi), sachez que je ne suis pas encore tombé du wagon. Je suis en train d'apprendre à être le nouveau moi.

Amour et respect,

Art Alexakis

2019"

un morceau de musique en respect :



les paroles :

"Normal Like You"


Yeah they said you called me maybe yesterday
I don't even have the strength to pick up the phone
You wouldn't even know me since you went away
The Prozac doesn't do it for me anymore
Yeah you ought to take your medication every day
Be a good dog, live life in a wonderful way
Tell me why you want to be blind
I don't want to be normal like you
I know now every day
I get closer to the place inside
Where I can be normal too
I heard those stupid people talk about you again
I just have to laugh to keep from hurting bad
Their simple minds just cannot seem to understand
You are neurotic and depressed
It doesn't mean that you're sad
You walk around oblivious to everything
You wear that party dress, black mascara
Like you're queen for the day
I will never be normal like you
You walk around oblivious to everyone
I see you walking slow and simple underneath the big black sun
Tell me why you want to be blind
I don't want to be normal like you
I know now every day
I get closer to the place inside
Where I can be complacent
I get closer to the place inside
Where I can be sedated
Yes I get closer to the place inside
Where I can be normal too, I can be normal too
I can be normal like you



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
avatar
Birmancat

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/06/2018

EVERCLEAR - ART ALEXAKIS Empty Re: EVERCLEAR - ART ALEXAKIS

Message  Birmancat le Sam 13 Avr 2019 - 20:07

Il ne s'agit pas de verser dans le "people" mais juste de remercier ce grand monsieur, qui, lui aussi, apporte son témoignage sur la SEP, et sensibilise son public sur ce que signifie vivre avec la SEP.

Car il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine… Si des "stars" y contribuent, elles s'expriment aussi pour nous, les malades, restés dans l'ombre… Merci à elles de se mettre "en danger" en apportant cet éclairage sur la SEP.


https://www.billboard.com/articles/news/8504676/everclear-art-alexakis-multiple-sclerosis-diagnosis


Un extrait de cette interview, que je traduis librement ici, seul le texte original, en anglais, fait foi:

"Art Alexakis d'Everclear à propos de son diagnostic de sclérose en plaques: «Je suis juste en train d'apprendre à être le nouveau moi»

28.3.2019 par Bonnie Stiernberg


Le musicien explique sa décision de parler publiquement de la maladie après trois ans, de son nouvel album solo, etc.
...
Malgré le fait qu'il doive se faire des injections trois fois par semaine et suivre régulièrement des séances de kinésithérapie, le pronostic d'Alexakis est bon, et il continue avec assiduité de tourner,  se prépare pour la sortie de son nouvel album solo et écrit même ses mémoires. Il espère sensibiliser le public à la maladie et dissiper certaines des idées préconçues à son sujet en rendant public son diagnostic. "La sclérose en plaques est très effrayante si vous ne savez pas ce que c'est", dit-il. "La plupart des gens ne savent pas ce que c'est."
..."

L'interview est à lire en entier, en utilisant un traducteur en ligne, au besoin. Art Alexakis y parle de sa SEP.

Une deuxième interview, en anglais, avec les sous-titres, choisir l'option français :




"La vie, c'est maintenant, pas demain"

    La date/heure actuelle est Ven 26 Avr 2019 - 16:02