ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Le Deal du moment : -33%
PNY Mémoire RAM – XLR8 Gaming MAKO DDR5 ...
Voir le deal
79.99 €

5 participants

    SEP et Développement Intellectuel:

    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Dim 28 Oct 2012 - 1:26

    Depuis quelques mois, je lis des articles sur les "surdoués", personnes "à haut potentiel" (HP, THP), "zèbres" ou "dotés de douance", ou autres EIP (Enfants Intellectuellement Précoces)etc ... ET les maladies auto-immunes: d'après deux psychologues spécialisées (J Siaud-Fachin, et C.Bost), les "surdoués", ou plus exactement, les "sur-efficients intellectuels" (terme plus adapté), seraient plus exposés aux maladies auto-immunes. (???)

    En parcourant plusieurs sites SEP, les témoignages de sépiens ayant, soit des proches, soit des enfants diagnostiqués "précoces", voire, qui sont eux-mêmes concernés par cette caractéristique de "sur-efficience" ne sont pas rares, loin de là. Or, la SEP touche à peine une personne sur 1000 en Europe, et les "surdoués" sont estimés à 3%, soit plus de 30 fois plus nombreux que le nombre de SEP, ce qui, au regard des seuls témoignages, fait que je suis tentée de penser qu'en pourcentage, leur nombre serait plus élevé dans la population SEP que par rapport à la population globale ... (et idem pour d'autres troubles neurologiques, comme l'autisme, Asperger, Gilles de la Tourette, le trouble bipolaire et autres ...)

    Quelques sites et forums sur ce sujet:


    Que se passe-t-il donc réellement au niveau cérébral? Plusieurs études se sont penchées sur la question et rapportent une architecture cellulaire particulière (densité neuronale doublée dans les lobes frontaux et pariétaux, matière blanche plus rapidement constituée et plus dense, hémisphère droit plus développé) et un circuit de traitement de l’information différent (coopération des deux hémisphères plus rapide et plus importante que dans la population tout-venant, utilisation d’aires supplémentaires, activité électrique plus élevée, consommation de glucose plus faible d’où un rendement meilleur). Ces deux éléments sont à la source de la grande performance du cerveau d’un surdoué, ils sont aussi ce qui constitue sa plus grande vulnérabilité, avec dans l’arbre des possibles : épilepsie et hallucinations (hyperactivité cérébrale paroxystique), maladies auto-immunes, troubles psychiatriques, dépression (dépression existentielle, désintégration positive, mal identifiées et mal prises en charge, avec des conséquences potentiellement graves) et suicide.

    http://www.adulte-surdoue.org/2011/bibliotheque-2/difference-et-souffrance-de-ladulte-surdoue-cecile-bost/


    http://adulte-surdoue.fr/psychologie-sante/quelques-reflexions-sur-les-maladies-auto-immunes-t1491.html

    Mais, voilà, ce raisonnement ne tient pas si j'en juge cet article: nous serions également plus nombreux dans le groupe des "sous-doués", des "déficients"! Sad

    Et là, on se prend une bonne claque!!


    SEP et développement intellectuel

    La SEP frappe surtout les adultes jeunes, mais dans environ 5 % des cas, elle peut se déclarer chez des enfants ou des adolescents. Selon une étude italienne publiée récemment dans l'organe officiel de l'Académie Américaine de Neurologie, un début pendant l'enfance peut s'accompagner de problèmes de mémoire, d'attention et d'idéation.

    Les investigateurs ont par ailleurs rapporté que la probabilité d'un quotient intellectuel moins élevé était d'autant plus grande que la maladie se déclarait tôt.
    Selon Maria-Pia Amato, première signataire de l'étude, "la SEP pourrait avoir des conséquences plus graves sur le plan intellectuel chez l'enfant que chez l'adulte dans la mesure où elle affecte le cerveau alors qu'il est encore en développement".

    Globalement la SEP affectait les activités scolaires et journalières de plus d'un enfant sur deux. Il y avait dix fois plus de sujets dont le quotient intellectuel était inférieur à 90 en cas de SEP, respectivement 20 et 2 enfants concernés. Près d'un enfant sur 3 ayant une SEP a "raté" au moins 3 tests et plus d'un sur deux au moins deux tests.
    Les investigateurs insistent tout particulièrement sur la fréquence des problèmes de langage, une situation qui n'est que rarement rencontrée chez l'adulte et qui, là encore s'explique par une atteinte survenant lors de la période de l'acquisition du langage.

    Ces résultats émanent de la comparaison de résultats obtenus à une batterie de 17 tests différents par 63 sujets de moins de 18 ans atteints de SEP et par 57 sujets des mêmes tranches d'âge.

    Les auteurs de ce travail pensent qu'une connaissance plus précise des difficultés intellectuelles des enfants atteints de SEP permettra de mettre en place des stratégies destinées à minimiser l'impact des déficits intellectuels.

    http://fr.ms-gateway.be/nouvelles-sur-la-sep/sep-et-deacuteveloppement-intellectuel--02092008-113.htm


    Conclusion: nous sommes "trop" ou "pas assez", mais, apparemment "pas dans la norme"!!! Rolling Eyes

    SEP et Développement Intellectuel:  1811742144

    Et aucune étude de QI sur les souris EAE! Laughing
    avatar
    Invité
    Invité


    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Invité Mar 30 Oct 2012 - 11:05

    Un médecin angiologue (celui de Melun) rencontré, m'avait dit aussi voir bcp de gens plus "intellectuellement efficients" depuis qu'il recevait des malades SEP pour diagnostic CCSVI.

    Mais, ne serait-ce pas un peu biaisé du fait aussi qu'il rencontrait aussi des malades avides de nouvelles thérapies qui cherchaient ds ts les sens sur Internet, ce qui n'est pas forcément le fait du dernier péquin moyen ? Sans vouloir ns surestimer...
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Mar 30 Oct 2012 - 18:47

    MPascale a écrit:
    Mais, ne serait-ce pas un peu biaisé du fait aussi qu'il rencontrait aussi des malades avides de nouvelles thérapies qui cherchaient ds ts les sens sur Internet, ce qui n'est pas forcément le fait du dernier péquin moyen ? Sans vouloir ns surestimer...

    C'est possible, M-Pax, qu'il soit amené à rencontrer les plus "curieux" et avides de connaissances, (ce qui est une caractéristique "zébresque", si on en croit certains psychologues spécialistes), mais, je l'ai constaté également sur des forums où on ne parle pas de CCSVI: ex:
    http://lolopanama.freddes.com/ftopic7721-0-asc-0.php

    (et sur ce forum, impossible de parler CCSVI)!


    Par contre, ce serait intéressant de faire des études sur ... des SEP et Développement Intellectuel:  1811742144 LOL!!! Laughing
    Mais bizarrement, les chercheurs risquent de dire qu'on ne peut pas comparer l'humain à l'animal ... Laughing
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Mer 31 Oct 2012 - 12:17



    J'ajoute aussi, que je ne parle pas que des "sépiens" eux-mêmes, qui seraient concernés, mais également de certains membres de leur famille (frères, soeurs, parents ou enfants, en particulier). ????

    On peut compter sur les spécialistes du cerveau pour régler les problèmes, et re-normaliser tous ceux qui n'entrent pas "dans la norme", et ça, ça m'effraie!!! affraid

    (Et je redoute une société "normo-pensante", car, quand on lit que certains "trop efficients" en arrivent à réclamer à leurs psys des "pilules" qui leur permettraient de soulager les souffrances dues à ce "trop", je me dis que c'est déjà un pas vers la manipulation des cerveaux ... affraid)
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Sam 8 Déc 2012 - 12:15

    [quote="MPascale"]Un médecin angiologue (celui de Melun) rencontré, m'avait dit aussi voir bcp de gens plus "intellectuellement efficients" depuis qu'il recevait des malades SEP pour diagnostic CCSVI.

    /quote]

    MPax (et ceux que ce sujet intéresse):
    J'ai retrouvé un fil de discussion sur forum anglo-saxon, initié par un intervenant qui se posait la question d'un lien possible entre la "douance" et les maladies auto-immunes:
    http://giftedissues.davidsongifted.org/BB/ubbthreads.php/topics/91917/Autoimmune_Disorders_Anyone.html

    Mais que se passe-t-il dans nos cerveaux???
    Certaines zones seraient-elles "sur-sollicitées" au détriment d'autres zones ... ??? Je me le demande ...
    (Ou, même, seraient-elles "sur alimentées" en oxygène ou autres, sur-vascularisées (??? lol!) pendant que d'autres zones voient leurs neurones dépérir???)
    Ce sont des réflexions que je me fais depuis quelques mois, c'est passionnant, mais ça m'inquiète! Shocked
    Et je suis intriguée, d'autant plus que je m'aperçois que d'autres personnes, sur des sites autres que "SEP" se posent des questions similaires ... (sites de maladies auto-immunes, et autisme en particulier ... etc ...)
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Jeu 9 Jan 2014 - 14:18

    Un lien extrêmement intéressant qu'on vient de me fournir:


        C'est un pdf en anglais:
      http://archive.sciencewatch.com/dr/fbp/2009/09augfbp/09augfbpJungET1.pdf


         Et certains extraits en français, (site: "Adulte Surdoué"):
       http://www.adulte-surdoue.org/2012/articles/traductions/la-theorie-de-lintegration-parieto-frontale-de-lintelligence-des-preuves-convergentes-en-neuro-imagerie/
         
         
    La théorie de l’intégration pariéto-frontale de l’intelligence : des preuves convergentes en neuro-imagerie.
          
         Extrait: 
       
     Nous proposons un modèle (théorie de l’intégration pariéto-frontale de l’intelligence) élucidant l’interaction entre les régions corticales pariétales et frontales reliées par la substance blanche, qui sous-tend les différences individuelles humaines concernant les facultés de raisonnement. Nous arrivons à ce modèle en nous basant sur 37 études de neuro-imagerie sur l’intelligence et guidés par la revue de Cabeza & Nyberg (2000) résumant les liens fonctionnels entre activité cérébrale, lobes cérébraux et aires de Brodmann (BA). Nous posons tout d’abord l’idée que les informations sont rassemblées et traitées par des moyens visuels et auditifs préférentiellement. Les régions temporales et occipitales sont critiques pour le traitement précoce de l’information. Ces processus basiques sont ensuite transmis au cortex pariétal où le symbolisme structural, l’abstraction et l’élaboration émergent. Nous proposons ensuite qu’existe une interaction entre cortex pariétal et cortex frontal, ayant pour but d’envisager les différentes solutions à un problème et d’opérer une sélection. Une fois que la meilleure solution est disponible, le cortex cingulaire antérieur contraint la sélection de la réponse et inhibe les réponses concurrentes. Nous proposons également que ce processus dépend de la substance blanche nécessaire à la transmission rapide et fidèle des données de la région postérieure à la région frontale.
       Voilà peut-être un début de réponse à certaines de nos questions (et aussi à ce médecin angiologue rencontré par MPax).


         Eh bien, voilà qui me parle: je sais, c'est une obsession, chez moi, mais je me suis retrouvée ici, en cherchant ce qui se passe dans mon cerveau, (pensée en arborescence, d'après ma psy) puis, y suis restée car je cherche toujours quels symptômes sont attribuables à ma SEP, ou, à une éventuelle surdouance (je dis éventuelle, car je n'ai pas passé LE test, juste ceux d'école, et récemment un test de mémoire qui s'est révélé) "excellent". 
    Or, lors d'une entrevue avec ma neuro, qui a bien voulu répondre à toutes mes questions, dont une explication sur les zones démyélinisées (substance blanche) visibles sur mes IRM, (afin de mieux cibler les symptômes qui en découlent), il s'avère que la région "fronto-temporale" est touchée et montre quelques petites lésions de la substance blanche. Et aussi, ce qui semble handicapant, mais on ne peut pas vraiment évaluer les conséquences, ce sont des petits "points" au niveau du câblage entre les deux hémisphères. 
    D'après ma neuro, rien de grave! (Mais, pour moi, c'est très chiant, et je pense que grâce à la "plasticité" du cerveau, certaines zones sont sur-activées pour compenser ... Mais, là, je pose d'autres questions, en particulier: "Est-ce que c'est ainsi depuis ma naissance?" J'ai la conviction que la "démyélinisation" a pu s'accentuer au fil des années, mais que, depuis toujours, certaines zones étaient déjà en souffrance, ce qui a pu faire que d'autres se sont plus développées, comme "la bosse des maths", lol!)

    Je vais surveiller de plus près ces recherches ...



       Je précise, ici, que j'ai recopié simplement ma réponse faite sur un autre forum, mais, que de mon point de vue (d'où petits accrochages avec certains intervenants), je ne crois pas à une intelligence "supérieure", mais, comme n'arrêtent pas de le dire "les psys spécialistes de la douance", (que certains n'écoutent pas, apparemment), à une "intelligence différente", qui serait due à un "câblage" différent (y'a des études à ce sujet, mais il semble que ça dérange certains qui se prennent pour des génies potentiels). 
         Et, nous, notre câblage, ben, il est un peu hors service, à certains endroits, les fils sont dénudés. 


       Voilà, je ne crois ni en la "théorie de l'immunité" telle qu'on nous l'avait présentée, ni à la relation QI et Intelligence, telle qu'on la perçoit dans les articles de vulgarisation, je suis une non-croyante!! lol! 
         Les réponses viendront, je pense, avec le développement des techniques d'IRM ...
        
    Fred1208
    Fred1208


    Messages : 3333
    Date d'inscription : 28/04/2010
    Age : 62
    Localisation : Orbite géostationnaire

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Fred1208 Jeu 9 Jan 2014 - 18:17

    Smile 

    Je ne voudrais pas te décevoir, mais j'ai quand même un peu de mal à penser que la SEP soit réservée à des gens brillants, j'ai quelques exemples en tête qui tendraient à démontrer le contraire  Laughing 

    On doit retrouver la même proportion de benêts chez les malades de la SEP que dans une population saine. 

    Enfin, c'est mon avis. 

    Je ne pense pas que cette maladie touche plus de gens décérébrés que de gens avec un rare potentiel, ni d'ailleurs que cette maladie rende plus ou moins idiot, le niveau de crétinerie de certain(e)s était déjà présent avant le déclenchement de la maladie.

    Ce qui est quelque part rassurant, et éloigne la probabilité de devenir un jour comme les précités, avec un encéphalogramme particulièrement plat.

     SEP et Développement Intellectuel:  2909715019 

     SEP et Développement Intellectuel:  2356327879 
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Jeu 9 Jan 2014 - 22:43

    Fred 1208: a écrit:   Je ne voudrais pas te décevoir, mais j'ai quand même un peu de mal à penser que la SEP soit réservée à des gens brillants, j'ai quelques exemples en tête qui tendraient à démontrer le contraire  Laughing 
       Lol! Oh, mais tu ne me déçois pas Fred! (Après tout, tu avais bien dit, une fois, que le stress n'avait rien à voir avec la SEP, mais comme je suis curieuse, j'ai cherché (et trouvé) pas mal d'études qui démontraient le contraire, au moins dans 50% des cas)  Laughing 
        Eh, oui, la SEP, c'est quoi, d'abord? On ne sait toujours pas, et il semble qu'il y ait presqu'autant de cas que de personnes SEP, alors ... P'têt que j'n'ai pas de SEP! (y'a une personne qui m'avait dit il y a environ deux ou trois ans que ce n'était pas possible que j'en aie une, car ça fait longtemps que je devrais être dans une chaise roulante, d'après son frère médecin, alors ...). 
         D'autre part, Fred, tu n'as pas lu ce que je poste: où ai-je dit (ou copié) que la SEP était réservée à des gens brillants ("surdoué" ne veut pas dire "brillant", là, il faut arrêter de lire "Lui"  Laughing  ou autres ouvrages de vulgarisation) 
        Dans mon premier post: 
    Domyleen a écrit: 
    Mais, voilà, ce raisonnement ne tient pas si j'en juge cet article: nous serions également plus nombreux dans le groupe des "sous-doués", des "déficients"! SEP et Développement Intellectuel:  Icon_sad 
       Donc, ça rejoint ce que tu dis!  Laughing 
       Et justement, c'est bien là le problème: si SEP, il y a, je n'ose pas imaginer les dérèglements qu'elle provoque (et les dégâts qu'elle continue à faire, dans notre cerveau, puisque, en plus, nous perdrions de la matière grise ...). Bref, ce n'est guère rassurant, tout ça. 
        Perso, je surveille mes zones touchées (depuis quand? mystère!)
        Et, en plus, y'aurait un problème dans le câblage! 

    On doit retrouver la même proportion de benêts chez les malades de la SEP que dans une population saine. 
       J'l'ai dit plus haut: y'en aurait même sensiblement davantage!
       Nous souffrons d'une maladie dégénérescente, et on parle même de "démence spécifique à la SEP". 

    Enfin, c'est mon avis. 
     Lol! Il faut des sources, des études, etc ... (Soyons sérieux: les avis ne suffisent pas ...)  Laughing 
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Jeu 9 Jan 2014 - 23:10

     J'avais lu, un truc dans le genre, mais qui, en plus, mettait l'accent sur un lien possible avec la circulation sanguine dans le cerveau: en cas d'AVC, ou de malformation veineuse, certaines zones dépérissaient ... Mais la plasticité neuronale permettait de développer les autres zones... (Mais j'retrouve plus, c'était peut-être en anglais ...)
        Notre cerveau évolue toujours, mais, chez nous, sépiens, j'ai bien peur que ce ne soit pas dans le bon sens ... 


        Pourtant, la recherche sur le cerveau n'arrête pas de se développer ... Alors, y'a de l'espoir! 
    L'autre Fred
    L'autre Fred


    Messages : 184
    Date d'inscription : 05/10/2012
    Age : 57
    Localisation : Loire-Atlantique

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  L'autre Fred Sam 11 Jan 2014 - 11:54

    AGAH.......
    Le con vous salue b tongue ien
    spongebob
    spongebob


    Messages : 57
    Date d'inscription : 22/09/2013

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  spongebob Dim 9 Fév 2014 - 12:05

    J'ai lu sur ce forum que le stress pouvait être un facteur déclenchant et/ou aggravant de la maladie. Ma femme est atteinte de SEP et c'est une personne extrèmement brillante (je ne dis pas cela parce que c'est ma femme  Very Happy  ). Je peux vous dire que le fait d'avoir le cerveau qui marche merveilleusement bien est une source de stress terrible pour elle. Toujours à anticiper ce qui va se passer, toujours à prévoir un plan de rechange, à analyser les réponses, décortiquer leur signification potentielle. Donc une difficulté à simplement profiter du moment présent. Toujours en alerte sur ce qui va arriver. Elle se remit en cause perpétuellement car elle voit tout un tas de petites imperfections là où on ne voit rien du tout. Ce qui entraine parfois des sur-interprétations des contextes/situations/opinions et génère un stress énorme.

    J'accorde du crédit à cela même si évidemment on ne peut pas généraliser. Mais j'en vois les conséquences potentielles avec un stress décuplé. Chacun a déjà eu de l'angoisse. Quand notre cerveau si efficace se met à imaginer le pire mais à une vitesse beaucoup plus élevée, ça fait des dégats...
    PatrickS
    PatrickS


    Messages : 566
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Localisation : Sarthe

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  PatrickS Dim 9 Fév 2014 - 15:12

    Bonjour,

    On a la sep, pourquoi ne ferait on pas partie des gens les plus intelligents? On a bien le droit à une petite compensation, non?  Laughing 

    Blague à part, le problème est qu'on ne comprends pas vraiment le fonctionnement de notre corps (dans la maladie), alors avec le cerveau, c'est encore pire. Effectivement, un cerveau plus actif pourrait être plus sujet à des problèmes, c'est une piste à creuser. Malheureusement, cela risque de durer longtemps.

    Patrick
    Domyleen
    Domyleen


    Messages : 7917
    Date d'inscription : 29/04/2010
    Localisation : Normandie

    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Domyleen Dim 9 Fév 2014 - 17:39

    spongebob a écrit:J'ai lu sur ce forum que le stress pouvait être un facteur déclenchant et/ou aggravant de la maladie. Ma femme est atteinte de SEP et c'est une personne extrèmement brillante (je ne dis pas cela parce que c'est ma femme  Very Happy  ). Je peux vous dire que le fait d'avoir le cerveau qui marche merveilleusement bien est une source de stress terrible pour elle. Toujours à anticiper ce qui va se passer, toujours à prévoir un plan de rechange, à analyser les réponses, décortiquer leur signification potentielle. Donc une difficulté à simplement profiter du moment présent. Toujours en alerte sur ce qui va arriver. Elle se remit en cause perpétuellement car elle voit tout un tas de petites imperfections là où on ne voit rien du tout. Ce qui entraine parfois des sur-interprétations des contextes/situations/opinions et génère un stress énorme.

    J'accorde du crédit à cela même si évidemment on ne peut pas généraliser. Mais j'en vois les conséquences potentielles avec un stress décuplé. Chacun a déjà eu de l'angoisse. Quand notre cerveau si efficace se met à imaginer le pire mais à une vitesse beaucoup plus élevée, ça fait des dégats...
        
        J'ignore où en sont les études sur le cerveau, et plus particulièrement sur "le câblage du cerveau". Cependant, il semblerait que lorsque certaines zones sont en souffrance, (myéline? lésions?), certains patients sur-développent d'autres zones: c'est ce qu'on appelle la plasticité neuronale! 
        Le cas le plus flagrant, c'est ce qui se passe dans le "syndrome d'Asperger" où l'on peut voir des personnes extrêmement "douées", mais qui se révèlent incapables dans les relations humaines: c'est le cas d'Einstein, pour l'exemple. C'était un génie, mais un piètre père de famille, époux et ami. Et, d'ailleurs, deux de ses enfants étaient "fous", souffraient de troubles psys. 


         Alors, que se passe-t-il dans nos cerveaux? 


        (Seul rapport avec la SEP, pour l'instant: ces plaques au cerveau, qui empêchent un fonctionnement "normal" dans certaines zones ... Quelques personnes "compensent" peut-être par une sur-activité, ailleurs, qui sait?). 


        P'tin, la science n'avance pas assez vite ... Mais, les neuros auront du travail sur la planche, car on prévoit de plus en plus de pathologies neurologiques (comme le "boom" de l'autisme, aux US). 

    Contenu sponsorisé


    SEP et Développement Intellectuel:  Empty Re: SEP et Développement Intellectuel:

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2024 - 12:45