ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Partagez

alnama

Messages : 481
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 57
Localisation : En région

SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  alnama le Mar 17 Aoû 2010 - 7:14

Voilà le début de l'article des échos :
Sclérose en plaques : l'Etat
incité à baisser le prix des traitements



La Haute Autorité de
santé a passé au crible les quatre traitements actuellement sur le
marché. Contrairement aux espoirs initiaux, ces médicaments ne modifient
pas la progression du handicap à long terme. La conséquence logique
devrait être une baisse des prix. L'intérêt d'autres types de
médicaments va être bientôt réévalué. ...
Quelqu'un a-t-il la suite pour savoir de quels médocs on parle ?

Invité
Invité

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Invité le Mar 17 Aoû 2010 - 7:36


Ce sujet n'ayant pas vraiment lieu d'être en "Détente Vie quotidienne" je le passe en "Discussion générale". Il me semble q les ttt incriminés étaient IF et Copaxone ! Des années de piquouze pr rien !!! Ms qqun aura sûrement un lien vers l'article original.


Dernière édition par MPascale le Mar 17 Aoû 2010 - 10:28, édité 1 fois

alnama

Messages : 481
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 57
Localisation : En région

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  alnama le Mar 17 Aoû 2010 - 10:05

oui, t'as raison, pas vraiment un sujet de détente ....
avatar
Fred1208

Messages : 2889
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Fred1208 le Mar 17 Aoû 2010 - 10:50

Cela rejoint ce que nous évoquions il y a peu je crois.

Après la tentative avortée de limiter le taux de remboursement des ALD, en incitant de fait à souscrire à des assurances privées, il va être temps de remettre en cause des traitements existants, surtout pour des maladies aujourd'hui incurables comme la SEP.

Avec d'ailleurs la même conséquence, le traitement moins efficace ne sera plus que partiellement remboursé, et par conséquent pour les poursuivre il faudra souscrire à des assurances privées.
Comme aucun ne guérit la maladie, il sera très facile de les sortir du remboursement à 100%.

Dans cette perspective, il est d'ailleurs particulièrement étonnant que l'état ne diligente pas au plus vite des études en direction de traitements potentiels comme la CCSVI, qui ont l'avantage de coûter infiniment moins cher que n'importe quel traitement existant.

Soit l'état est très mal informé, ou alors considère qu'il ne veut pas se mettre à dos tout le secteur pharmaceutique, et préfère ne pas prendre part au légitime débat sur le sujet.

La solution de faire payer les malades est celle qui contentera tout le monde;
L'état qui se désengagera de frais de santé importants, et les laboratoires qui continueront à vendre leurs produits.

Enfin, à ceux qui peuvent encore se les payer..









Is it always like this ?


Hélène

Messages : 39
Date d'inscription : 29/04/2010

Article des échos

Message  Hélène le Mar 17 Aoû 2010 - 11:19

Bonjour,
j'essaie de vous envoyer l'article des échos, de ce jour, ça ne marche pas par lien...
donc, si vous le voulez, je peux vous le recopier ici ?

Bises à tous, portez-vous bien

LN
avatar
Fred1208

Messages : 2889
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Fred1208 le Mar 17 Aoû 2010 - 11:34

Bonjour Hélène,

Oui bien sûr pour la copie de l'article.
Bonne journée,

Fred



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Domyleen le Mar 17 Aoû 2010 - 11:48



C'est la suite logique du scandale des 4 médicaments jugés inefficaces par des experts en Grande-Bretagne, non???

Voici le lien du topic où nous en avions parlé...

http://www.forseps.org/autres-traitements-et-recherche-f10/4-medicament-juges-inefficaces-au-r-u-t242.htm

Hélène

Messages : 39
Date d'inscription : 29/04/2010

Article des échos

Message  Hélène le Mar 17 Aoû 2010 - 12:05

voilà l'article...un peu long, désolée ! (2ème tentative !)(en "petit" exprès ! car trop long...)

Bises à tous.

LN

Les Echos du 17/08/2010 :
SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements
Pour le gouvernement, qui cherche comment réduire le déficit de la Sécu, voilà une cible toute trouvée. Après une analyse approfondie, la Haute Autorité de Santé (HAS) vient en effet de revoir à la baisse l'intérêt médical des traitements actuels de la SEP, cette maladie neurologique auto-immune qui entraîne différents handicaps, notamment des paralysies. Elle juge les médicaments en cause moins efficaces qu'espéré lors de leur lancement. Une remise en cause qui a de bonnes chances de se traduire par une baisse des prix.
Dans un rapport rendu le mois dernier, la HAS estime que les 4 traitements étudiés (3 interférons et l'acétate de glatimère, vendu en France sous la marque Copaxone par Sanofi-Aventis) ne modifient pas la progression du handicap à long terme. En conséquence, l'autorité dégrade la note qualifiant l'amélioration du service médical rendu (ASMR) de ces médicaments, du niveau I, signifiant un progrès thérapeutique majeur, au niveau III, représentant un progrès modéré.
"Les interférons, arrivés sur le marché, il y a 15 ans, représentaient un grand espoir pour les malades," explique Gilles Bouvenot, le président de la commission de la transparence de la HAS. Même si nous continuons à penser que ces médicaments rendent un service médical important, avec le recul, ils n'ont pas concrétisé les espoirs mis en eux à l'époque. Ces produits réduisent la fréquence des poussées de paralysie, mais ils n'ont pas d'action démontrée sur la prévention du handicap.
Cette révision du progrès thérapeutique à la baisse devrait conduire les pouvoirs publics, en l'occurence le Comité économique des produits de santé (CEPS), à diminuer les prix de ces médicaments. Il est certain que, lorsque l'ASMR baisse, le CEPS en tient compte. Le cas s'est par exemple produit il y a quelques années avec le traitement de la maladie d'Alzheimer, explique un bon connaisseur du dossier. Noël Renaudin, le président du CEPS, a déjà reçu notification de la baisse de la note.
Pas d'impact pour les patients : l'effet sera neutre pour les patients, la sclérose en plaques est une affection de longue durée prise en charge à 100%. En revanche, la réévaluation risque d'avoir des conséquences sur le chiffre d'affaires des laboratoires. Le principal industriel concerné est Biogen Idec, le fabricant d'Avonex. Avec 16 418 ordonnances sur plus de 36 000 (en cumul annuel en août 2009), le produit de la biotech américaine concentre 45 % des volumes en France. Loiquement, c'est aussi celui qui coûte le plus cher à l'Assurance-maladie, avec 80 millions d'euros de remboursements en 2008, année au cours de laquelle l'entreprise a vendu près de 110 000 boîtes d'Avonex dans les officines de l'Hexagone et a réalisé 92,5 millions d'euros de chiffre d'affaires. Arrivé sur le marché en 2007, l'anticorps monoclonal Tysabri, son autre traitement de la SEP, n'a jamais obtenu d'ASMR de niveau I, se contentant, en 2007, d'un niveau III.
De son côté, Sanofi-Aventis se veut serein. "Cette réévaluation était attendue de longue date, et la nouvelle ASMR reste de très bon niveau. Il existe effectivement un risque, mais pas de certitude, de voir les prix revus à la baisse. Tout dépendra des priorités du CEPS" juge le laboratoire tricolore. En 2008, le champion français de la pharmacie a réalisé 52 millions d'euros de ventes dans les pharmacies de ville avec la Copaxone. "Nous sommes dans une ambiance générale de baisse des prix, mais nous n'avons reçu pour l'instant aucune notification. Dans cette pathologie, le vrai changement arrivera avec les formes orales de traitement, où le comprimé remplacera l'injection", anticipe Olivier Ertzbischoff, direction des affaires publiques de Bayer, qui commercialise le Betaferon, premier interféron arrivé sur le marché.
Ces comprimés constituent-ils un nouvel eldorado pour les laboratoires ? Rien n'est moins sûr. De première importance pour les patients, cette innovation n'obtiendra pas pour autant d'ASMR I car elle ne sera pas plus efficace. Avis à Novartis et à Merck Serono (fabricant du Rebif), qui développent de tels produits. Et à tous les industriels en général, car la HAS ne compte pas s'en tenir là. L'organisme passe actuellement au crible les disphosphonates contre les métastases osseuses et les hormones de croissance, avant de s'attaquer à l'automne aux traitements de l'hypertension artérielle pulmonaire. En attendant d'analyser en 2011 la quarantaine de neuroleptiques.
(Laurence Bollack - Les Echos)
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Domyleen le Mar 17 Aoû 2010 - 13:09



Dans cette pathologie, le vrai changement arrivera avec les formes orales de traitement, où le comprimé remplacera l'injection", anticipe Olivier Ertzbischoff, direction des affaires publiques de Bayer, qui commercialise le Betaferon, premier interféron arrivé sur le marché.

Le VRAI CHANGEMENT viendra des études en cours et des résultats des études sur CCSVI!!! (ils n'en parlent même pas...) Crying or Very sad

Contenu sponsorisé

Re: SEP : l'Etat incité à baisser le prix des traitements

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 19 Juin 2018 - 2:43