ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

    Mesure de la myéline

    Birmancat
    Birmancat


    Messages : 3020
    Date d'inscription : 02/06/2018

    Mesure de la myéline Empty Mesure de la myéline

    Message  Birmancat Jeu 8 Fév 2024 - 19:47

    Bonsoir,

    La lecture de cet article du 7.2.24 basé sur un communiqué de l'université de Zurich est intéressant dans la mesure où : " ...

    La technologie actuelle d'IRM ne peut pas imager directement la gaine de myéline chez les patients atteints de SEP..."

    Question : des essais non concluants sur la remyélinisation auraient-ils pu être lus différemment avec cette technologie ? Si quelqu'un a une idée...

    multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2024/02/07/mri-technique-allows-precise-imaging-ms-myelin-sheath/

    (Traduction automatique seul le texte intégral en anglais de la source fait foi)

    "La technique neuve d'IRM tient compte de l'imagerie plus précise de la gaine de myéline.

    L’approche surmonte les principaux obstacles à la cartographie directe de la myéline chez les patients atteints de SEP

    Marisa Wexler, avatar MS
    par Marisa Wexler, MS | 7 février 2024

    Les scientifiques ont développé une technique permettant de cartographier plus précisément la gaine de myéline , la couche graisseuse entourant les fibres nerveuses qui est endommagée dans la sclérose en plaques (SEP), chez les personnes subissant un examen d'imagerie.

    Bien que des travaux supplémentaires soient nécessaires, son utilisation « a produit des premiers résultats prometteurs », ont écrit les scientifiques, notant que cette approche, une fois optimisée et adoptée, pourrait permettre un diagnostic de SEP plus précis et un meilleur suivi des dommages et de la réparation de la myéline chez les patients atteints de SEP.

    La méthode a été décrite dans l'étude « Myelin bilayer mapping in the human brain in vivo », publiée dans Magnetic Resonance in Medicine .

    La technologie actuelle d'IRM ne peut pas imager directement la gaine de myéline chez les patients atteints de SEP


    La SEP est causée par une inflammation du cerveau qui endommage la gaine de myéline, entraînant des problèmes de signalisation nerveuse et, finalement, des symptômes de la maladie . Pour surveiller les dommages causés à la myéline chez les patients, les chercheurs et les cliniciens s'appuient depuis des décennies sur l'imagerie par résonance magnétique ou l'IRM .


    L’IRM fonctionne essentiellement en utilisant de puissants aimants pour générer un signal provenant d’atomes d’hydrogène. Plus précisément, une IRM détecte les signaux des atomes d’hydrogène dans l’eau, qui contiennent deux parts d’hydrogène et une part d’oxygène. Parce qu’une IRM traditionnelle détecte l’eau, elle ne peut pas mesurer directement la myéline, composée de graisses et de protéines. Au lieu de cela, il estime indirectement les quantités de myéline en mesurant l’eau entre les couches de myéline.


    Ces graisses et protéines contiennent également de nombreux atomes d’hydrogène, il est donc théoriquement possible d’imager directement la myéline elle-même lors d’une IRM. Mais techniquement, cela n’a pas été réalisable, en grande partie parce que les signaux provenant de l’hydrogène présent dans la myéline sont beaucoup plus brefs que ceux de l’eau, et qu’un scanner IRM conventionnel est incapable de prendre des mesures assez rapidement pour les détecter.


    « En termes simples, les atomes d’hydrogène dans le tissu de myéline se déplacent moins librement que ceux de l’eau de myéline. Cela signifie qu’ils génèrent des signaux beaucoup plus brefs, qui disparaissent après quelques microsecondes. Et en gardant à l'esprit qu'une microseconde équivaut à un millionième de seconde, c'est en effet un temps très court », a déclaré Markus Weiger, PhD, co-auteur de l'étude à l'ETH Zurich en Suisse, dans un article d'actualité universitaire .


    La technique des chercheurs implique un scanner IRM spécialisé qui analyse spécifiquement la tête d'un patient et contient des aimants particulièrement puissants permettant une détection plus rapide des signaux.


    «Plus la modification de l'intensité du champ magnétique générée par les trois bobines du scanner est importante, plus les informations sur la position des atomes d'hydrogène peuvent être enregistrées rapidement», a déclaré Emily Baadsvik, chercheuse à l'ETH Zurich et première auteure de l'étude.

    Des améliorations supplémentaires sont nécessaires, mais la précision est constatée dans les tests de validation de principe

    Le nouveau système n'est pas sans limites. En particulier, les analyses prennent environ une heure et demie, ce qui, selon les chercheurs, se situe « à la limite supérieure de ce que l’on peut attendre des bénévoles coopératifs ».


    Pourtant, ils ont montré dans des expériences de validation de principe que leur système pouvait imager avec précision la gaine de myéline chez des adultes en bonne santé avec une résolution inférieure à deux millimètres.
    Les chercheurs prévoient désormais de perfectionner davantage la technologie et de la tester sur des patients atteints de SEP, et ils espèrent à terme travailler avec des partenaires industriels pour amener la technologie à un usage clinique.
    "La cartographie des bicouches de myéline a le potentiel de répondre aux besoins de surveillance de la myéline des communautés cliniques et de recherche, que ce soit pour des applications dans la recherche fondamentale, le diagnostic, la surveillance des maladies ou le développement de médicaments", ont écrit les scientifiques.


    "Nous avons montré que notre processus fonctionne", a déclaré Weiger. « Il appartient désormais aux partenaires industriels de le mettre en œuvre et de le commercialiser. »
    "

    Pour compléter ce post, le communiqué de presse de l'EPFZ du 5.2.24


    https://ethz.ch/en/news-and-events/eth-news/news/2024/02/visualising-multiple-sclerosis-with-a-new-mri-procedure.html

    Liseline aime ce message


      La date/heure actuelle est Lun 15 Juil 2024 - 21:34