ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Bactéries et SEP...

Partagez
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Bactéries et SEP...

Message  MPascale le Ven 4 Nov 2011 - 18:46


Relation étrange entre bactéries et sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune : la myéline qui recouvre les axones ...blablabla...

On ne connaît pas bien l'environnement bactérien initial, mais on vient de comprendre que le processus immunitaire ne peut se perpétuer sans l'assistance d'au moins une bactérie qui se trouve dans les intestins. Les chercheurs ont compris cela en testant des antibiotiques sur des souris créées génétiquement pour développer la condition. On a vu que les antibiotiques, tuant toutes les bactéries dans les intestins, permettaient aux souris de ne pas avoir la sclérose en plaques. On a ensuite réintroduit les bactéries progressivement et les symptômes ont repris. Les chercheurs essaient d'identifier la bactérie fautive.

Pour aller plus loin: Kerstin Bereret al, Commensal microbiota and myelin autoantigen cooperate to trigger autoimmune demyelination, Nature (2011) doi:10.1038/nature10554


P'tet pr ça que les antibio/Lyme soignent aussi les symptômes de la SEP ?

arno

Messages : 51
Date d'inscription : 20/10/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  arno le Ven 4 Nov 2011 - 19:22


Kousmine et Seignalet l'avaient compris depuis longtemps
le contrôle de la perméabilité et de l'intégrité de l'intestin est crucial dans beaucoup de maladie
si les labos prennent en compte ce paramètre tant mieux
antibiotique et/ou probiotique ......
ça bouge mais lentement .......

babar

Messages : 217
Date d'inscription : 15/03/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  babar le Sam 5 Nov 2011 - 2:18

Antibio = pas de sclérose
bactérie = probiotique ) sclérose.

Cela signifierai donc que le fait de prendre des probio. n'est pas bon car peuvent contenir la bactérie fautive ?

Moi qui suis sous antibio. pour Lyme et qui prend des probio. pour ménager, autant que faire se peut, mon intestin, je vais les arrêter pour voir les effets.
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Bactéries et SEP...

Message  MPascale le Sam 5 Nov 2011 - 2:25


Attention, je ne donne aucun conseil médical, pi faudrait lire l'article original (je peux l'avoir) pr voir quels antibio ou quelles bactos ont été ciblées, pi z'ont dû faire leur étude sur des souris pi...

arno

Messages : 51
Date d'inscription : 20/10/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  arno le Sam 5 Nov 2011 - 8:57

Pas de panique les probiotique sont utiles ce n'est pas eux qui sont en cause dans cette étude
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Sam 5 Nov 2011 - 10:09

@arno a écrit:
Kousmine et Seignalet l'avaient compris depuis longtemps
le contrôle de la perméabilité et de l'intégrité de l'intestin est crucial dans beaucoup de maladie
si les labos prennent en compte ce paramètre tant mieux
antibiotique et/ou probiotique ......
ça bouge mais lentement .......

La PERMÉABILITÉ de l'intestin, .... la PERMÉABILITÉ des veines .... qui laissent passer des substances toxiques ... ??? toute la tuyauterie est à revoir! Rolling Eyes

A propos de l'intestin, il y a la maladie cœliaque, une maladie auto-immune (et quand on a une maladie auto-immune, il est courant d'en contracter d'autres ... ), nous en avions déjà parlé ici:
http://www.forseps.org/t1048-sep-et-maladie-coeliaque

Par contre, je ne me souviens plus si j'avais posté ce lien, (régime sans gluten, pour les personnes concernées...)
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=maladie_coeliaque_diete
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Bactéries et SEP...

Message  MPascale le Sam 5 Nov 2011 - 10:18


Y'a aussila maladie de Crohn qui est considérée comme auto-immune. Svt, d'ailleurs, les mm ttt qui agissent sur Crohn st testés sur la SEP. cf Tysabri.
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Sam 5 Nov 2011 - 11:11



C'est exact, M-Pax! Les immuno-modulateurs et immunosuppresseurs sont utilisés (qquefois sous des noms différents) pour toutes les maladies auto-immunes: en fait, ils ont pour rôle de réguler le système immunitaire, et empêcher qu'il ne se retourne contre les propres cellules du corps....
Ce qui est fatiguant, c'est que chaque fois qu'on nous annonce un "nouveau" traitement pour la SEP, il s'agit souvent d'un traitement utilisé pour d'autres maladies auto-immunes, en fait... Rien de nouveau! Rolling Eyes

AMA

Messages : 143
Date d'inscription : 09/07/2010

Re: Bactéries et SEP...

Message  AMA le Sam 5 Nov 2011 - 11:17

Il y a des millions de bonnes et mauvaises bactéries dans notre corps humain.
Les probiotiques en sont des bonnes à priori mais les borrélia par exemple sont de très mauvaises et vicieuses bactéries dans la maladie de Lyme, disséminées dans tout le corps au stade chronique(foie, intestins, articulations,SNC,cardio...)

Aussi les E. coli sont en grand nombre dans nos intestins que nous éliminons dans nos feces mais attention il ne faudrait pas les retrouver dans notre alimentation en trop grand nombre sinon nous tomberions bien malades. d'où une bonne hygiène des mains et lavage des légumes.

Si nous avions des intestins sains faisant une bonne filtration entre nutriments et déchets toxiques, beaucoup de bactéries pathogènes pourraient ne faire qu'un aller retour, sans nous rendre malades...
Gérer sa flore intestinale sur les aliments pro inflammatoires que nous ingurgitons...

Les médecins généralistes à viser homéopathie, prescrivent des probiotiques, quasi d'emblée, dans les maladies auto immun... Les effets ne sont pas négligeables dans le cas SEP, mais ce n'est que mon avis, des études plus poussées dans ce domaine seraient souhaitables...

Il faudrait savoir quelles bactéries intéressent cette étude???


Sujet initié l'an dernier ici
http://www.forseps.org/t1115-sep-et-bacterie

Ellora

Messages : 152
Date d'inscription : 23/06/2011
Localisation : Montélimar

Re: Bactéries et SEP...

Message  Ellora le Sam 5 Nov 2011 - 12:12

Cela fait dix ans que je ne mange plus de gluten et ne suis pas prête d'en remanger !

Quand un médecin homéopathe m'avait demandé il y a dizaine d'années si je pourrais supprimer le gluten pendant 3 mois pour voir comment mon organisme réagissait, j'ai dit oui.

Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que je remarchais sans problème !!

C'est alors que j'ai compris que cet aliment était vraiment néfaste pour moi !
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Sam 5 Nov 2011 - 12:22

@AMA a écrit:
(...)
Sujet initié l'an dernier ici
http://www.forseps.org/t1115-sep-et-bacterie

Oui,merci Ama pour l'avoir retrouvé, ... mais on n'y parlait pas vraiment des bactéries de l'intestin ...

Il y a aussi les parasites de l'intestin, des vers ...

Finalement, il y a un lien (des études sont en cours pour le démontrer) entre l'intestin et le système neurologique ... (via le système veineux ???).

Nous avions déjà parlé de cet article paru sur MSRC:


Des vers parasites peuvent offrir de l'espoir pour la SEP:

Pour les personnes souffrant de troubles débilitants auto-immuns comme la sclérose en plaques, il y a plus de preuves que l'aide peut être à portée de main à partir d'une source inhabituelle: des vers parasites: les œufs de trichures porcs ont des propriétés anti-inflammatoires, réduisant la taille des lésions cérébrales chez les patients SEP. Un essai similaire est en cours au Danemark. Et en Grande-Bretagne, des universitaires à l'Université de Nottingham étudient les avantages potentiels pour la santé des ankylostomes, un autre type de ver parasite.

Si ces essais s'avèrent fructueux, le traitement avec des vers parasitaires connu sous le nom de thérapie helminthique pourrait fournir un traitement simple, pas cher, naturel et contrôlable pour la maladie débilitante, qui affecte 2,5 millions de personnes dans le monde entier.
...
L'intérêt pour la thérapie helminthique a bondi en 2007 avec la publication d'une étude en Argentine par les médecins Jorge Correale et Mauricio Farez. Elle a montré que la progression de la sclérose en plaques a été beaucoup plus lente chez les patients ayant effectué des vers parasites dans leurs intestins que chez ceux qui n'en avaient pas.

Lire la suite ... http://www.msrc.co.uk/index.cfm/fuseaction/show/pageid/2474
Source: Le Wall Street Journal Copyright ©️ 2011 Dow Jones & Company, Inc (29/06/11)

L'article traduit doit se trouver qque part sur le forum ... Embarassed

avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Sam 5 Nov 2011 - 12:41

@Ellora a écrit:Cela fait dix ans que je ne mange plus de gluten et ne suis pas prête d'en remanger !

Quand un médecin homéopathe m'avait demandé il y a dizaine d'années si je pourrais supprimer le gluten pendant 3 mois pour voir comment mon organisme réagissait, j'ai dit oui.

Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que je remarchais sans problème !!

C'est alors que j'ai compris que cet aliment était vraiment néfaste pour moi !

Ce qui explique le fait que certains régimes comme Seignalet, peuvent effectivement apporter un bénéfice pour certains sépiens... il n'est pas rare d'avoir deux ou plusieurs maladies auto-immunes associées,... dont 20% de "cœliaque" chez les Sépiens!!

Il y avait aussi cette discussion intéressante sur Docti, il y a 4-5 ans:

(Sittelem m'avait, à cette époque donné qques infos concernant l'hypothyroïdie -Hashimoto- , je venais tout juste d'être diagnostiquée, et m'avait précisé qu'effectivement, si on a une maladie auto-immune, il y a de fortes chances d'en contracter d'autres... Par contre, je ne comprends pas le fait que l'Hashimoto fasse partie des (rares) effets secondaires d'Avonex... Pourquoi??? )
http://forum.doctissimo.fr/sante/maladies-auto-immunes/thyroide-maladies-associees-sujet_15_1.htm

arno

Messages : 51
Date d'inscription : 20/10/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  arno le Sam 5 Nov 2011 - 13:48

Petite parenthèse TV demain soir sur France 5 diffusion d'une émission sur le gluten à 20h35 rediffusion le 13 nov 16h46 et le 24 nov à 16h33
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Ven 16 Déc 2011 - 19:53



Sur MSRC hier ...


Une recherche démontre le rôle crucial de la fonction intestinale pour les cellules immunitaires ..

Des chercheurs de l'Université de Toronto ont trouvé une explication permettant de savoir comment le tractus intestinal influence un élément clé du système immunitaire pour la prévention des infections, en donnant un indice potentiel sur la cause des maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques.

"Les résultats ont mis en lumière l'équilibre complexe entre les bactéries bénéfiques et nocives qui sont dans l'intestin», a déclaré le professeur Jennifer Gommerman, professeur agrégé au Département d'immunologie à l'Université de Toronto, dont les conclusions ont été publiées en ligne par la revue scientifique, « Nature » . "C’était un mystère de longue date, concernant la façon dont certaines cellules pouvaient différencier et attaquer les bactéries nocives dans l'intestin, sans endommager les bactéries bénéfiques ni d'autres cellules nécessaires. Notre recherche a été effectuée afin de le résoudre."

Les chercheurs ont constaté que certaines cellules B - un type de globules blancs qui produit des anticorps – acquérait des fonctions qui leur permettaient de neutraliser les agents pathogènes, pendant de temps passé dans l'intestin. En outre, ce sous-ensemble de lymphocytes B est essentiel à la santé.

«Quand nous nous sommes débarrassés de cette fonction des cellules B, l'hôte a été incapable de se débarrasser d'un agent pathogène intestinal et il y avait d'autres résultats négatifs, de sorte qu'il semble être très important pour les cellules d'adopter cette fonction dans l'intestin», a déclaré le professeur Gommerman, dont le laboratoire a mené les recherches sur des souris.

Le manuel d’immunologie - basé principalement sur des recherches effectuées dans la rate, les ganglions lymphatiques ou d'autres sites stériles isolés des microbes de l'intestin - a suggéré que les cellules B développaient une fonction immunitaire spécifique et maintenaient étroitement cette identité. Au cours des dernières années, cependant, certains laboratoires ont montré que l’environnement microbien prolifique dans l'intestin peut induire une flexibilité dans l'identité des cellules immunitaires.

Prof Gommerman et ses collègues, y compris les stagiaires de son laboratoire les Drs. Jörg Fritz, Olga Rojas et Doug McCarthy, ont constaté que les cellules B se différencient en cellules plasmatiques dans l'intestin, ils adoptent les caractéristiques des cellules immunitaires innées - en dépit de leur association traditionnelle avec le système immunitaire adaptatif. Plus précisément, ils commencent à chercher et à agir comme des cellules inflammatoires appelées monocytes, tout en conservant leur capacité à produire un anticorps clé, l’immunoglobuline A.

«Ce qui nous a intrigués, c’est que ce thème - les lymphocytes B se comportant comme des monocytes -.avait été vu auparavant chez les poissons et in vitro, mais maintenant nous avons un exemple vivant dans un système de mammifères, où ce genre de bipotentialité est réalisé», a déclaré le professeur Gommerman .
Cette plasticité des cellules B fournit une explication possible sur le comment les cellules dédiées à des agents pathogènes de contrôle peuvent répondre à une charge importante de bactéries nocives sans endommager les bactéries bénéfiques et d'autres cellules essentielles pour le bon fonctionnement de l'intestin.

Il peut également expliquer comment les scientifiques avaient échoué dans appréciation de la multi-fonctionnalité de certaines cellules B. «Il ya des marqueurs classiques en immunologie utilisés pour identifier les cellules B - récepteurs qui sont affichés sur leur surface - et la plupart d'entre eux sont absents des cellules plasmatiques," a déclaré le professeur Gommerman. "Donc, dans certains cas, ce que l’on pensait être un monocyte aurait pu être une cellule de plasma car elle avait changé d’ identité en surface, bien que les monocytes jouent aussi bien un rôle important dans l'immunité innée."

Cette capacité de transformation, les chercheurs l’ont également constaté, est dépendante de bactéries appelées la flore commensale, qui digère la nourriture et fournit des éléments nutritifs. Cette relation souligne l'importance de l'intestin dans la lutte contre l'infection, et pose la question de savoir si les cellules plasmatiques formées dans l'intestin pour sécréter des molécules anti-microbienne spécifiques peuvant jouer un rôle dans d'autres scénarios de maladies infectieuses, telles que transmises par les aliments, comme l’infection à la Listeria.

Il ouvre également une ligne d'investigation pour savoir si une relation systémique existe entre ces molécules anti-microbiennes et des cellules saines dans des sites distants de l'intestin. Comprendre la nature de cette relation pourrait améliorer la compréhension des mécanismes inflammatoires dans les maladies auto-immunes comme le lupus, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques, dans lequel les cellules immunitaires attaquent et éventuellement détruisent les tissus sains.

Mais la prochaine étape, a déclaré le professeur Gommerman, consistera examiner les échantillons humains pour le même type de multi-potentialité que celui vu dans les cellules du plasma des rongeurs qui ont acquis leurs propriétés anti-microbiennes de l'intestin.

«Nous sommes vraiment au début de la compréhension de ce que nous appelons le microbiome dans l'intestin», a déclaré le professeur Gommerman. "Il ya un rôle pour les cellules plasmatiques dans de nombreuses maladies auto-immunes, et des cellules B peut faire beaucoup plus que simplement fabriquer des anticorps. Nous avons besoin de comprendre le spectre dans son intégralité ainsi que ses effets dans la réponse immunitaire. "

Source: Nouvelles Aujourd'hui médicale © MediLexicon International Ltd 2004-2011 (15/12/11)
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Bactéries et SEP...

Message  MPascale le Ven 16 Déc 2011 - 20:06

D'autres disent le... merdome ! Smiley...


Dernière édition par MPascale le Ven 16 Déc 2011 - 21:55, édité 1 fois
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Ven 16 Déc 2011 - 20:28



Effectivement! Laughing

AMA

Messages : 143
Date d'inscription : 09/07/2010

Re: Bactéries et SEP...

Message  AMA le Mar 7 Fév 2012 - 9:46

Histoire de remonter le sujet... Et de ne pas oublier les bactéries aussi dans la SEP...Combien d'études dans ce sens en 2012???
une envie de polémique me prend ces derniers jours...
Il y en a marre de ces études immuno immuno immuno suppresseurs... à vie.... avec trop d'effets secondaires...

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-homme-du-jour/Sons/Je-ne-peux-plus-faire-de-recherches-en-France-335285/


MICHEL 54

Messages : 86
Date d'inscription : 27/10/2012

bactéries, vit D, maladies auto-immunes etc...

Message  MICHEL 54 le Sam 30 Nov 2013 - 13:50

Salut à toutes et tous

Je viens de tomber sur ce site super !
Du rôle des bactéries à celui de la vit D  Toutes les rubriques sont à lire.
bonne lecture
http://bacteriality.com/about-2/
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Sam 30 Nov 2013 - 15:50

@MICHEL 54 a écrit:Salut à toutes et tous

Je viens de tomber sur ce site super !
Du rôle des bactéries à celui de la vit D  Toutes les rubriques sont à lire.
bonne lecture
http://bacteriality.com/about-2/
  Merci, Michel!
   J'connaissais pas ce site .... Effectivement, c'est super intéressant!
   J'le mets dans mes "favoris", car je crois que tout est à lire, et comme j'me fatigue vite, je lirai une rubrique chaque soir ... (que de bonnes intentions ...). 

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  Tuslanes le Dim 8 Déc 2013 - 16:58

Hello,

J'avais déjà entendu parler de ce protocole Marshall, notamment en décortiquant le site du Dr Wheldon et aussi, cité comme référence, par différents médecins de Chronimed en France.

http://bacteriality.com/about-2/

"Marshall a mis au point un traitement que ses collègues ont nommé le Protocole Marshall. Les patients prennent des traitements pulsés, les antibiotiques à faibles doses et Benicar, un médicament qui active le système immunitaire."

Ce Benicar m'a interpellée. Il s'agirait du nom commercial de l'olmesartan que lui a donné une industrie pharmaceutique japonaise. Ici il rentre dans la composition de différentes spécialités comme Altéis par ex. Cette molécule n'est pas vraiment liée à l'immunité, c'est un antihypertenseur à action vasomodulatrice plutôt du domaine de la cardiologie et angiologie que celui de la neurologie. Encore un lien entre nos problèmes neurologiques découlant d'une défaillance vasculaire, tiens donc.

Marshall nous dit aussi que l'olmésartan potentialise grandement l'action de nombreux antibiotiques.

"Certains chercheurs commencent à faire le lien entre les agents pathogènes et les maladies latentes, beaucoup d'entre eux jetant leur regard scientifique sur le récepteur de la vitamine D (VDR), le récepteur fondamentale du système immunitaire."

Tout semble s'organiser dans ce puzzle à multi-facettes d'un symptôme nommé SEP. Immunité, vit D, bactéries, problèmes vasculaires.....et nos organismes qui se battent chaque jour pour retrouver une homéostasie perdue. Faut-il les aider?, les accompagner?, intervenir dans ce système complexe que nous ne maitrisons pas?, essayer de comprendre avant tout ne serait pas un mal, sauf pour certains à qui cela contrarie les plans d'exploitation, on dirait.

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Bactéries et SEP...

Message  Tuslanes le Dim 8 Déc 2013 - 17:00

Ah, j'ai oublié, MERCI Michel.
avatar
besaid

Messages : 465
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 32
Localisation : Metz

Re: Bactéries et SEP...

Message  besaid le Lun 9 Déc 2013 - 2:02

Les antihypertenseur aussi c'est sensé nous parlés Rolling Eyes

MICHEL 54

Messages : 86
Date d'inscription : 27/10/2012

Whedon vs Marshall

Message  MICHEL 54 le Lun 9 Déc 2013 - 9:27

Salut à toutes et tous
 
 
Peu après l’annonce du diagnostic SEP, j’ai commencé à prendre des compléments de Vit D, d’abord sous forme d’ampoules 100 000 UI /mois prescrites par le médecin et ensuite de façon autonome sous forme de capsules 5000 UI / jour en été et 10000 UI /jour en période hivernale.
Le  protocole Wheldon, que je suis depuis un an maintenant, allait dans ce sens puisqu’on y préconise largement la complémentation en vit D..
 
Et là patatras, tout s’écroule: Dr Marshall semble dire que la carence en vit D  est la conséquence de la maladie auto-immune (SEP ou autre) , que la supplémentation en Vit D , si elle peut être bénéfique dans un premier temps  est néfaste à long terme.
Du coup , j’ai baissé la voilure en repassant à 5000 UI/ jour mais le doute est là : vitD or not vitD ? That is the question ( pour une pharmacienne peut être ?)
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Bactéries et SEP...

Message  Domyleen le Lun 9 Déc 2013 - 12:16

   Merci Michel, cette info est très importante ...
 MICHEL 54
Et là patatras, tout s’écroule: Dr Marshall semble dire que la carence en vit D  est la conséquence de la maladie auto-immune (SEP ou autre) , que la supplémentation en Vit D , si elle peut être bénéfique dans un premier temps  est néfaste à long terme.


   Je trouvais très étonnant le fait que j'ai toujours manqué de vitamine D, alors que, chez moi, depuis que je suis née, j'ai toujours eu une supplémentation en vitamine D, dès l'arrivée de l'hiver  (conseil d'un vieux médecin de famille, il y a près de 60 ans, mais j'ignore pourquoi ..), que j'en ai toujours pris à cette saison (tout comme les cures de magnésium, au printemps), que j'étais la seule chez moi à en prendre (mes frères et sœurs n'en prenaient que dans leurs biberons, et plus du tout, par la suite ... Why?? Nous avions le même soleil .. ), or c'est moi qui est la SEP, et suis toujours carencée en vitamine D et un peu en magnésium ...  
   Je m'étais déjà posée la question (entre autre sur ce forum, mais je ne sais plus dans quel fil de discussion ...): mais qu'est-ce qui fait qu'on ne fixe pas cette vitamine?? Il y a certainement un mécanisme (un récepteur qui ne fonctionne pas), qui serait, donc, attribuable à la maladie ... Finalement, j'suis pas surprise, car j'ai beau me supplémenter en vitamine D, j'en manque toujours ... 


    J'en avais marre des études sur la "SEP et vitamine D", mais là, je vais rechercher un peu ... D'autant plus qu'il me semble avoir vu passer, (il y a env 2 mois) un article de la FDA, ou d'une autre agence de surveillance du médicament, peut-être même l'agence Française, d'ailleurs ... Mais j'ai zappé, faut que je recherche .. C'était "critique" quand à la nécessité de supplémenter en vitamine D, mais j'sais plus pourquoi ... 


    En tout cas, merci pour cette info! 

Mart67

Messages : 158
Date d'inscription : 12/06/2013

Re: Bactéries et SEP...

Message  Mart67 le Lun 9 Déc 2013 - 13:52

Effectivement je rejoins la remarque d' Hélène:
"Tout semble s'organiser dans ce puzzle à multi-facettes d'un symptôme nommé SEP. Immunité, vit D, bactéries, problèmes vasculaires.....et nos organismes qui se battent chaque jour pour retrouver une homéostasie perdue. "

D'après ce que j'ai pu lire et entendre de nos différents médecins, j'en ai fait ma synthèse personnelle en fonction de mon vécu.
Il y a l'aspect symptômes visibles: SEP, problèmes vasculaires etc.. (dans mon cas je rajoute raynaud, gougerot, thyroïdite)
Si on cherche par les analyses: présence d'auto anticorps (dans mon cas rien pour la SEP, des anticorps contre la thyroïde). Carence en vitamine D comme beaucoup de personnes dans les régions moins ensoleillées. Je ne suis pas certaine que cette donnée soit vraiment significative car on a définit un dosage de référence qui n'est peut-être pas exact. (le taux de cholestérol de référence par exemple est remis en cause  puisqu'il concerne celui d'un homme de 25 ans qu'on compare à l'ensemble d'une population pas forcément réaliste tout ça).
Bref je pense vraiment qu'une ou des bactéries sont à l'origine de ce dérèglement du système immunitaire qui a été affaibli par des intoxications environnementales.

Contenu sponsorisé

Re: Bactéries et SEP...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 17:00