ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Liseline
Liseline

Messages : 485
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Liseline le Jeu 14 Sep 2017 - 10:43

Bonjour à tous,

Ci-dessous le lien vers le réseau MATHEC qui conduit des recherches sur les greffes de cellules souches pour les maladies auto-immunes, auto-inflammatoires et neurologiques.

http://www.ma-thec.com/

A l'hôpital Saint-Louis, le protocole mis en place pour la sclérodermie a eu de bons résultats :

http://www.reseau-chu.org/article/sclerodermie-systemique-severe-la-greffe-de-cellules-souches-hematopoietiques-suscite-le/

On le sait, ce type de traitement est aujourd'hui le plus efficace pour stopper l'évolution de la sclérose en plaques, voire pour permettre de récupérer jusqu'à 2 points d'EDSS sur 2 à 3 ans.
La France est très en retard comparativement à d'autres pays (Russie, Mexique, Singapour, Israël, US et même les Philippines, sans compter l'Italie et l'Allemagne aux critères de sélection ridiculement restreints), mais elle commence à s'y ouvrir.

Le réseau MATHEC  se réunit régulièrement en RCP (dates sur le site) pour ouvrir le traitement à des patients "recommandés" par leur médecin.

A toutes fins utiles, chers camarades....

Lise



Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.
Liseline
Liseline

Messages : 485
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Re: Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Liseline le Dim 15 Oct 2017 - 8:48

Bonjour à tous,

En pièce jointe, un récapitulatif non exhaustif du nombre de personnes atteintes de SEP (forme rémittente) et qui ont bénéficié d'une auto-greffe de cellules souches. Il s'agit des procédures reportées auprès de l'EBMT (la société européenne pour les greffes de moelle osseuse). Les statistiques des hôpitaux qui ne font pas remonter ces informations à l'EBMT n'y figurent pas ; notamment Pirogov (Russie), Mexico, Les Philippines, Singapour, l'Inde... qui  greffent aussi les formes primaires et secondaires progressives.

On peut voir qu'environ 6 personnes ont été greffées à Lille. On sait qu'il y en a aussi 1 à Marseille.

Bon dimanche !
Lise
Fichiers joints
Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire AttachmentRécap nb HCST pour RRMS.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(56 Ko) Téléchargé 7 fois



Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.
Liseline
Liseline

Messages : 485
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Re: Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Liseline le Lun 30 Oct 2017 - 7:25

Bonjour,

Ci-joint un lien qui date un peu (un peu plus d'un an) et qui montre l'efficacité de l'auto-greffe de cellules souches.

http://www.psychomedia.qc.ca/sclerose-en-plaques/2016-06-10/traitement-immunoablation-cellules-souches

Concernant le taux de mortalité, il faut savoir que depuis les protocoles ont été améliorés et que ce taux se situe à 0,5% pour la procédure non-myéloablative.

Bonne semaine !
Lise



Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.
avatar
Birmancat

Messages : 1131
Date d'inscription : 02/06/2018

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Re: Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Birmancat le Mer 16 Jan 2019 - 11:19

Un grand bonjour 2019 à toutes et tous,

Pour faire le lien avec les posts précédents, voici une info datée du 15.01.2019, lue sur :

https://www.nationalmssociety.org/About-the-Society/News/Results-Published-from-Study-of-Bone-Marrow-Stem-C

Extraits, traduits, via translate google, seul le texte original, en anglais, fait foi :

"Résultats publiés de l'étude sur la greffe de cellules souches de la moelle osseuse dans des cas de sclérose en plaques récurrente.

15 janvier 2019

RÉSUMÉ

Une équipe internationale de chercheurs a publié les résultats d'une petite étude sur le traitement immunosuppresseur suivie de cellules souches hématopoïétiques (produisant des cellules sanguines) chez des personnes atteintes de SEP récurrente-récurrente agressive non contrôlée par les traitements modificateurs de la maladie disponibles.

Cette procédure vise à «redémarrer» le système immunitaire afin de ralentir ou de prévenir les attaques immunitaires de la sclérose en plaques contre le cerveau et la moelle épinière.

L'étude a atteint son critère d'évaluation principal, avec un nombre significativement inférieur de personnes présentant une progression de la SP dans le groupe ayant subi une HSCT, par rapport au groupe qui a reçu un autre traitement modifiant la maladie. Il n'y a pas eu de décès ou d'événements indésirables mettant la vie en danger dans les deux groupes.

Il s'agissait du premier essai clinique contrôlé randomisé sur la HSCT pour la SEP récurrente-rémittante. L'équipe (Richard K. Burt, MD, Northwestern University, Chicago, IL, et ses collègues) a publié les résultats dans JAMA Neurology (2019; 321 (2): 165-174). Les chercheurs considèrent que cette étude est préliminaire et recommandent de poursuivre les recherches pour confirmer ces résultats et déterminer les résultats à long terme et la sécurité.

Dans un éditorial publié dans le même numéro de la revue, le Dr Harold Atkins (Programme de greffe de sang et de moelle osseuse de l’Hôpital d’Ottawa, Université d’Ottawa) souligne que la HSCT pour les maladies auto-immunes est une procédure qui nécessite une expertise médicale hautement spécialisée en matière de thérapies à base de médicaments pour minimiser les risques.

L’étude: pour cet essai clinique contrôlé et randomisé de HSCT dans la sclérose en plaques récurrente, des chercheurs de l’Université Northwestern (Chicago, Illinois), des hôpitaux universitaires de Sheffield (Sheffield, Angleterre), de l’Université d’Uppsala (Uppsala, Suède) et de l’Université de São Paulo ( Ribeirão Preto, Brésil) ont recruté 110 personnes âgées de 18 à 55 ans atteintes de sclérose en plaques agressive. Pour être inscrits, les participants devaient avoir connu au moins deux rechutes (ou une rechute et une preuve d'activité de la maladie à l'IRM à un moment différent) malgré le traitement par un traitement de fond (DMT) au cours de l'année précédente. Les personnes atteintes de SEP moins agressive et celles présentant des formes progressives de SEP ont été exclues de l'étude.

Cinquante-cinq ont été assignés au hasard pour un traitement HSCT et 55 au hasard pour recevoir un type de traitement DMT différent ou plus fort que le traitement qu'ils avaient suivi l'année précédente. Une disposition de l’étude a permis aux participants du groupe DMT de recevoir une HSCT s’ils présentaient une progression de l’invalidité après un an dans l’étude.

Le critère d'évaluation principal de l'essai était la progression soutenue de la maladie après au moins un an, définie comme une aggravation du score EDSS de 1 point. L'EDSS est une échelle standard qui mesure le handicap physique. Les professionnels qui ont mesuré l’EDSS des participants ne connaissaient pas (en aveugle) leur groupe de traitement. L'équipe a également suivi la sûreté, les rechutes et les autres résultats.

Résultats clés: L’étude a atteint son critère principal, avec beaucoup moins de personnes du groupe HSCT présentant une progression de la maladie après un an comparées à celles du groupe DMT: la progression s’est produite chez 3 personnes sur 52 du groupe HSCT et chez 34 personnes sur 51 personnes du groupe DMT. La progression a augmenté avec le temps, mais beaucoup moins dans le groupe HSCT par rapport au groupe DMT.

Au cours de la première année, 1 personne sur 51 a connu une rechute de SEP dans le groupe HSCT, contre 36 sur 52 dans le groupe DMT. Beaucoup moins de rechutes expérimentées au fil du temps dans le groupe HSCT par rapport au groupe DMT.

Le groupe HSCT a également montré une activité significativement moindre de la maladie sur les examens IRM à 1 an et a montré une amélioration des scores sur une échelle mesurant la qualité de vie (forme abrégée 36). Ceux qui ont subi une HSCT après avoir été dans le groupe DMT pendant un an avaient généralement tendance à bien aller.

Sécurité: Il n'y a pas eu de décès dans les deux groupes. Il n'y a pas eu d'événements invalidants ou potentiellement mortels immédiatement après l'HSCT. Il y avait trois cas d'infections hospitalisées et 31 infections post-transplantation, principalement des infections des voies respiratoires supérieures, des voies urinaires et du zona. Un purpura thrombocytopénique idiopathique, un trouble de la coagulation grave, est survenu chez deux personnes du groupe HSCT et quatre personnes du groupe HSCT ont développé une maladie thyroïdienne auto-immune.

L'équipe (Richard K. Burt, MD, Northwestern University, Chicago, IL, et ses collègues) a publié les résultats de son étude dans JAMA Neurology (2019; 321 (2): 165-174). Dans le document, les chercheurs soulignent les limites de l’étude, notamment le faible nombre de participants disponibles pour évaluer les résultats à long terme, et le fait que certaines des thérapies de modification de la maladie les plus récentes et les plus puissantes, telles que l’alemtuzumab et l’ocrélizumab, ne figuraient pas parmi les traitements proposés aux membres du groupe DMT. Les chercheurs considèrent cette étude comme préliminaire et recommandent de poursuivre les recherches pour confirmer ces résultats et déterminer les résultats à long terme et la sécurité.

Commentaire: «Cet essai important ajoute aux preuves des avantages potentiels de la greffe de cellules souches de la moelle osseuse chez les personnes atteintes de sclérose en plaques agressive qui ne tirent pas de bénéfice d'un traitement conventionnel DMT», a déclaré Bruce Bebo, PhD, vice-président exécutif de la National MS Society. Président de la recherche. «On ne sait pas encore qui sont les meilleurs candidats pour cette protocol, ni quel est le schéma thérapeutique optimal, et comment les avantages et les risques se comparent à ceux de puissants traitements immunomodulateurs. Au moins un plus grand essai contrôlé de phase 3 est actuellement en cours pour aider à répondre à ces questions importantes. "
…"

Liens :

https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/2720728 https://www.nationalmssociety.org/Research/Research-News-Progress/Stem-Cells-in-MS/Bone-Marrow-Stem-Cell-Transplant-–-HSCT
https://www.nationalmssociety.org/Research/Research-News-Progress/Stem-Cells-in-MS/Bone-Marrow-Stem-Cell-Transplant-–-HSCT



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Liseline
Liseline

Messages : 485
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Re: Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Liseline le Mar 12 Fév 2019 - 20:16

Bonjour,

Enfin un article sur l'auto-greffe de cellules souches hématopoïétiques pour la SEP !
C'est dans Le Monde daté du 11/02/2019

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/02/11/sclerose-en-plaques-la-piste-de-l-autogreffe-de-moelle-negligee_5422184_1650684.html?fbclid=IwAR3RiBaLlqiNUsw4dUzcIxzdEF1dlPYm67hvyspPVwV3g559w5IvqzMFWJ4

Pour les non-abonnés au Monde, l'article est copié dans le PDF joint.

C'est un grand pas en avant.
On peut regretter une information encore erronée :le taux de mortalité n'est pas de 5% ni même de 1%, mais de 0,3% pour la procédure non-myéloablative.
On peut aussi regretter que la procédure soit présentée comme étant efficace uniquement sur les formes "inflammatoires" (donc rémittente), alors que c'est aussi le traitement le plus efficace pour les formes primaires et secondaires progressives.

Lise
Fichiers joints
Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire AttachmentArticle Le Monde ACSH.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(309 Ko) Téléchargé 2 fois



Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.

Contenu sponsorisé

Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire Empty Re: Maladies auto-immunes et thérapie cellulaire

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 22 Avr 2019 - 3:01