ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Domyleen le Jeu 9 Sep 2010 - 21:52



Octobre 2008: sur le blog de J-D Flaysakier (anciennement A2)

Sclérose en plaques : l'alemtuzumab n'est pas un miracle.

lundi 27 octobre 2008 :

La présentation de résultats d’essais cliniques dans des pathologies telles la sclérose en plaques suscite toujours beaucoup d’émois. Une évaluation des effets de l’alemtuzumab n’a pas échappé à la règle. Pourtant les effets secondaires sérieux ne font pas de ce produit un choix thérapeutique évident en première intention.

Des rechutes moins fréquentes qu’avec l’interféron beta-1, des images par résonance magnétique qui montrent une amélioration, une gène moindre comparée à l’interféron, il est évident que l’essai britannique comparant l’alemtuzumab à l’interféron beta-1 ne pouvait que générer des espoirs.

Mais et le « mais » n’est pas négligeable, il s’agit tout d’abord d’un essai de phase 2 sur 334 patients. Or, pour avaliser les résultats d’une évaluation thérapeutique, on doit passer en phase 3 et inclure plusieurs milliers de patients.

Mais il y a un autre point non négligeable qui explique que les spécialistes aient quelques réticences vis à vis de l’alemtuzumab, ce sont les effets secondaires.

Il faut d’abord rappeler que l’évaluation a été interrompue à la suite de la survenue chez les patients traités par ce produit d’un accident très grave, un purpura thrombopénique d’origine immunologique. L’un des patients en est mort. Cet accident correspond à une destruction des plaquettes sanguines, cellules indispensables à la coagulation et dont la destruction peut entrainer des hémorragies massives.

On a donc constaté 3 % de cas de purpura chez les patients traités avec cette molécule contre 1 % chez ceux recevant l’interféron. Mais les maladies auto-immunes de la thyroïde ont concerné 23 % du groupe traité par alemtuzumab contre 3 % pour le groupe interféron. Quant aux infections, là encore les résultats sont en défaveur de l’alemtuzumab, 66 % contre 47 %.

Il faudra donc comprendre ce qui se passe et avoir des indicateurs de risque solides afin d’éviter des complications qui se sont révélées très lourdes pour certains patients et mortelles dans au moins un cas.

D’ailleurs les auteurs de l’étude posent eux-mêmes la question de l’opportunité d’exposer des sujets jeunes dont le handicap est somme toute peu important à un produit dont les effets secondaires peuvent s’avérer très sévères.

Il faut donc se méfier des interprétations et des extrapolations rapides qui feraient de l’alemtuzumab le médicament tant attendu dans la sclérose en plaques.

Dans l’état actuel des connaissances, il trouvera sans doute sa place un jour mais bien après les thérapeutiques actuellement utilisées
.

http://blog.france2.fr/mon-blog-medical/index.php/2008/10/27/84046-sclerose-en-plaques-lalemtuzumab-nest-pas-un-miracle
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Domyleen le Jeu 9 Sep 2010 - 22:06



Sur MSTrust.org:

http://www.mstrust.org.uk/research/drugsindevelopment/alemtuzumab.jsp

L'alemtuzumab (Campath)

L'alemtuzumab (Campath) est un traitement nouveau médicament expérimental pour les personnes atteintes de sclérose en plaques rémittente (SEP).
Autres noms: Campath
En développement depuis: sclérose en plaques rémittente (MS)

Phase III: Statut.
Dernière mise à jour: Juin 2010

Comment ça marche?

Cet anticorps monoclonal est actuellement autorisé pour traiter un type de leucémie (sous la marque MabCampath). L'alemtuzumab se lie à un antigène CD52 appelé qui se trouve sur la surface de certaines cellules T, un type de lymphocytes impliqués dans la réponse immunitaire MS, et tue les cellules T.

Comment est-il donné?

L'alemtuzumab est administré par perfusion IV. Dans de récents essais cliniques, l'alemtuzumab a été donnée par un cours d'infusions une fois par an; pendant cinq jours consécutifs au début du traitement, une fois par jour pendant trois jours après un an de traitement, et pour certaines personnes, une fois par jour pendant trois jours après deux ans de traitement.

Des études cliniques

Les premiers essais cliniques de l'alemtuzumab ont été exécutés dans les deux types récurrente et progressive de la SEP.

Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques récurrente, l'alemtuzumab a réduit le nombre de rechutes que les gens expérimentés et d'améliorer leur niveau d'invalidité immédiatement. Amélioration d'invalidité a continué jusqu'à trois ans après le traitement.

Cependant, les résultats plus mitigés ont été observés dans une étude de 25 personnes avec la SP progressive secondaire. IRM plus de sept ans n'a pas montré de nouvelles lésions se former dans le cerveau et la moelle épinière des participants qui ont été traités par alemtuzumab, mais les gens sur ce procès a continué à accumuler des handicaps.

Cela a conduit les chercheurs à l'idée que quelque chose d'autre que l'inflammation de la myéline est à l'œuvre dans la SP progressive [1]. Par conséquent, ils ont cherché à déterminer si l'alemtuzumab fonctionne mieux si elle est utilisée au début de formes rémittentes de la SEP.

Les résultats d'un essai de phase II (CAMMS 223) ont été publiés dans le New England Journal of Medicine en Octobre 2008 [2]. Cette étude a inclus 334 personnes avec des actifs, au début de SEP rémittente, et comparé deux doses de l'alemtuzumab avec une forte dose d'interféron bêta 1a, qui est l'un des traitements actuellement autorisés pour ce type de MS. Les gens ont été randomisés pour recevoir soit l'alemtuzumab à haute dose ou à faible dose alemtuzumab ou l'interféron bêta 1a.

Les résultats ont montré que les personnes recevant les deux doses de l'alemtuzumab des résultats significativement meilleurs comparant le nombre de rechutes, à la fin du procès. À trois ans, 77% de faibles doses d'alemtuzumab et 84% des récepteurs de l'alemtuzumab à haute dose n'a connu aucune rechute, contre 52% des personnes recevant l'interféron bêta 1a. Les résultats montrent également que par rapport à l'interféron bêta 1a, l'alemtuzumab a réduit le risque d'invalidité soutenue de 71% [2].

Les participants à la CAMS 223 procès ont continué d'être surveillés et les données de l'an 4 du suivi ont été présentés à la 62e réunion annuelle de l'American Academy of Neurology en avril 2010. Les données indiquent que près de 71% des personnes traitées à l'alemtuzumab est restée sans activité de la maladie pouvant aller jusqu'à trois ans après leur dernier cours de traitement. En outre, environ 91% des personnes recevant l'alemtuzumab ont montré, sans aggravation de leur handicap par rapport à 68% des personnes prenant Rebif [] P04.213 [3].
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Domyleen le Jeu 9 Sep 2010 - 22:16



Campath (suite)

De plus amples essais cliniques

· Comparaison de l'éficacité de l'alemtuzumab et celle de Rebif dans la sclérose en plaques, une étude (CARE-MS I) - CAMMS 323

Cet essai de phase III comparant des doses plus faibles de l'alemtuzumab utilisés dans l'étude de phase II avec l'interféron bêta 1a (Rebif) dans 525 personnes sur une période de deux ans a commencé au Royaume-Uni et les États-Unis en 2007. L'étude devrait rendre son rapport en 2012.

De plus amples détails de cette étude.

· Comparaison de l'éfficacité l'alemtuzumab et de Rebif dans la sclérose en plaques, étude de deux (CARE-MS II) - CAMMS 324

Cette seconde phase III de l'essai est de comparer deux doses de l'alemtuzumab avec l'interféron bêta 1a (Rebif) pendant deux ans à 700 personnes qui ont continué à avoir des rechutes, tous étant sous l'un des traitements modificateurs de la maladie. De plus amples détails de cette étude.

· Comparaison de Campath et le traitement Rebif sur la cognition dans la sclérose en plaques (MS)
Un sous-ensemble des participants à CAMMS 324 recevront des tests supplémentaires visant à examiner la façon dont l'alemtuzumab fonctionne sur les problèmes cognitifs associés à la SEP(par exemple, attention, mémoire, la vitesse de la pensée). De plus amples détails de cette étude.

· des études étendues:

Trois études de prolongation d'un an de la phase II et III des études examineront la sécurité à long terme et l'efficacité de l'alemtuzumab et devra déterminer si et quand les traitements alemtuzumab supplémentaires seront nécessaires, et s'assurer de la sécurité et l'efficacité de ce « besoin» de traitement.
De plus amples détails de cette étude .


avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Domyleen le Jeu 9 Sep 2010 - 22:45




Les effets secondaires et contre-indications


Deux effets secondaires importants sont survenus au cours du traitement alemtuzumab:
· purpura thrombopénique idiopathique (PTI), un trouble qui empêche la coagulation du sang, a été fatale dans un cas
· glande thyroïde hyperactive (maladie de Basedow) ou des anomalies de la fonction thyroïdienne
Mesures de sécurité supplémentaires sont prises pour permettre un diagnostic précoce et le traitement de ces effets secondaires.

Dernière mise à jour concernant les licences

En Juin 2010, l'alemtuzumab s'est vu accordé le statut de Fast Track US Food and Drug Administration (FDA) [4].

La FDA Fast Track programme est conçu pour accélérer l'examen de nouveaux médicaments qui sont destinés à traiter des maladies graves ou potentiellement mortelles et de démontrer le potentiel pour répondre aux besoins médicaux.
Sous la désignation Fast Track, l'alemtuzumab pour MS est admissible à l'évaluation prioritaire de la FDA et peut tenir compte pour les parties d'examen de la demande de mise sur le marché avant que la soumission d'une New Drug Application (NDA) ne soit complété.Feu décision de la FDA n'aura pas d'incidence sur la licence européenne du médicament.



Références

1. Coles AJ, Cox A, E LePage et al.
La fenêtre d'opportunité thérapeutique dans la sclérose en plaques: une preuve de traitement par anticorps monoclonaux.
Journal of Neurology 2006; 253 (1): 98-108.
2. Coles AJ, et al.
L'alemtuzumab contre l'interféron bêta-1a en début de sclérose en plaques.
New England Journal of Medicine 2008; 359:1786-1801.
3. Khan O et al.
[P04.213] Alemtuzumab réduit progression de la maladie dans le RRMS: résultats à long terme de l'essai CAMMS223.
American Academy of Neurology 62e réunion annuelle, 2010 10 au 17 avril, à Toronto, Canada.
4. Communiqué de presse de Genzyme.
alemtuzumab Genzyme pour le traitement de la sclérose en plaques accordée rapide de piste par la FDA


Date: 14 Juin 2010 [cité 2010: Juin 24]
Libre à partir du site Web de Genzyme


http://www.mstrust.org.uk/research/drugsindevelopment/alemtuzumab.jsp

avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Domyleen le Jeu 9 Sep 2010 - 23:12



Sur le site de Genzyme: le communiqué;

Traduc google:


14 juin 2010

L'alemtuzumab de Genzyme pour le traitement de la sclérose en plaques a obtenu le droit "Certes Fast Track statut" par la FDA CAMBRIDGE, Massachusetts - ( BUSINESS WIRE )

- Genzyme Corporation (Nasdaq: GENZ) a annoncé aujourd'hui que le développement de son programme Alemtuzumab pour la sclérose multiple s'est vu accorder le statut Fast Track par la US Food and Drug Administration (FDA).

Cette désignation s'applique aux patients SEP de forme rémittente-récurrente. «Nous sommes extrêmement heureux que notre programme de développement alemtuzumab s'est vu attribuer le statut Fast Track , et nous nous réjouissons de travailler étroitement avec la FDA afin d'accélérer le processus d'examen de ce programme "

(....)
....deux essais sont pleinement inscrits et les données devraient être disponibles en 2011.

A propos de Campath ® (alemtuzumab) Campath ® est homologué aux États-Unis en tant que monothérapie pour le traitement des cellules de leucémie lymphoïde chronique B-(B-CLL), et à l'extérieur des États-Unis pour le traitement de la LLC-B chez les patients ayant été traités avec des agents alkylants et pour lesquels un traitement comportant de la fludarabine n'est pas appropriée. Le produit a été lancé dans son indication en oncologie en 2001 aux États-Unis, où il est commercialisé sous le nom de Campath ®, et en Europe, où il est nommé MabCampath ®.

(....)
Campath pour B-CLL a un avertissement (notice) en boîte qui contient des informations sur les cytopénies, réactions à la perfusion, et les infections. Les effets indésirables fréquemment signalés chez les patients avec plus de LLC-B ont été réactions à la perfusion (fièvre, frissons, hypotension, urticaire, nausées, éruptions cutanées, tachycardie, dyspnée), des cytopénies (neutropénie, lymphopénie, thrombopénie, anémie), et les infections (CMV, L'infection à CMV, d'autres infections). D'autres effets indésirables fréquemment signalés comprennent vomissements, douleurs abdominales, l'insomnie et l'anxiété.
Les plus fréquemment rapportés sont les réactions indésirables graves cytopénies, réactions à la perfusion, et l'immunosuppression / infections.


A propos de Genzyme

L'un des leader mondial parmi les sociétés de biotechnologie , Genzyme se consacre à faire un impact positif majeur sur la vie des personnes atteintes de maladies graves. Depuis 1981, la société est passée d'une petite start-up à une entreprise diversifiée de plus de 12.000 employés avec des des situes dans le monde et en 2009, des revenus de 4,5 milliards de dollars.

En 2010, Genzyme a été nommée au palmarès Fortune 500.

Invité
Invité

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Invité le Ven 10 Sep 2010 - 1:26


Pour ce qui est des effets 2aires "graves"

1/ purpura thrombopénique peut être dépisté avant q'il ne soit devenu trop important (risquant de mener au décès) par prise de sang, surveillance des plaquettes, c'est une conditions curable 3% sous Alemtuzumab, 1% sous interféron, la différence n'est pas très significative. Les résultats de la phase 3 permettront de solidifier ces chiffres. Perso ss interféron, on ne m'a jamais dit q je risquais purpura à 1%.

2/ Hyperthyroïdies 23%, c'est le chiffre le plus divergent entre Alemtuzumab et IF. Là encore, une surveillance adéquate permet de détecter et soigner à temps cette condition. Surveillance du taux d'hormones thyroïdiennes etc...

3/ Taux d'infections de 66 % avec Alemtuzumab, contre 47 % avec interféron. Nous conviendrons q la différence n'est pas énorme. La plupart des infections sont guérissables de nos jours, sinon "prévenables", l'herpès, très craint, est traité de façon préventive. Là encore, ss IF on ne m'a jamais dit de me méfier spécialement des infections et pourtant j'étais immunodéprimée...

Donc, vus les risques, un ttt de 2ème intention, seulement pr les SEP agressives, et plutôt chez les individus d'un "certain" âge? Je postule sans hésitation. Je vs rappelle q pr le Tysabri, risque de LEMP = 1/1000

Avantage : stop poussées, régression des symptômes. Une régression n'a JAMAIS été observée jq présent dans le cadre des symptômes installés de la SEP. Augmentation de la masse du système nerveux, comme je le leur ai svt dit, mm un neuro pourrait en avoir envie !

Invité
Invité

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Invité le Ven 10 Sep 2010 - 12:03


Je viens de faire une demande d'ATU (Autorisation Temporaire d'Utilisation) pr Alemtuzumab, auprès d'un neuro qui m'a suivie à la Pitié. On verra bien !

Contenu sponsorisé

Re: ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 20:38