ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Re...Vitamine D!

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re...Vitamine D! Empty Re...Vitamine D!

Message  Domyleen Sam 20 Jan 2018 - 23:05

Sur MS-UK:


La FDA refuse l'allégation de santé concernant les personnes saines prenant de la vitamine D afin de réduire le risque de SEP.


La Food and Drug Administration américaine a rejeté aujourd'hui une demande d'utilisation d'une allégation santé qualifiée selon laquelle la consommation de vitamine D pourrait réduire le risque de développer la sclérose en plaques (SEP), un trouble auto-immun chronique qui endommage le système nerveux central.
La FDA a examiné en détail les 85 publications soumises par le groupe Burdock au nom de Bayer, ainsi que toutes les publications citées dans l'annexe de la pétition. L'agence a également mené un vaste examen de la littérature indépendante de centaines de publications supplémentaires. Grâce à cette évaluation rigoureuse, la FDA a déterminé que des conclusions scientifiques ne pouvaient être tirées au sujet de la relation entre l'apport en vitamine D et le risque de SEP. Sur la base de l'examen par l'agence de la totalité des preuves scientifiques accessibles au public, la FDA a conclu qu'il n'y a aucune preuve crédible d'une relation entre l'apport de vitamine D et un risque réduit de SEP.
Les allégations de santé admissibles sont des allégations appuyées par des preuves scientifiques crédibles, mais ne respectent pas la norme plus rigoureuse de «convention scientifique importante» exigée pour une allégation de santé autorisée. À ce titre, les allégations de santé admissibles doivent être accompagnées d'une clause de non-responsabilité ou d'un autre langage de qualification afin que le niveau de preuve scientifique à l'appui de la demande soit communiqué avec exactitude.
Dans le cas de cette pétition santé, parce qu'il n'y a aucune preuve scientifique crédible à l'appui de la réclamation, la réclamation est trompeuse et aucune clause de non-responsabilité ou de qualification ne pourrait atténuer les préoccupations trompeuses de la réclamation elle-même pour éviter tout malentendu du consommateur.

Notez que l'information scientifique est sujette à changement, tout comme les habitudes de consommation. Au fur et à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles, la FDA est prête à évaluer si elle nécessite une modification de cette décision.
   https://www.fda.gov/Food/NewsEvents/ConstituentUpdates/ucm592157.htm
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Domyleen Jeu 1 Fév 2018 - 17:46

   La vitamine D aurait une influence sur le virus Eptein-Barr: ???


   Sur MS-UK:
 
Les niveaux de vitamine D dans la SEP impactent la charge virale d'Epstein-Barr


Une étude, publiée à ECTRIMS 2017, a révélé que les taux sériques de vitamine D pourraient être impliqués dans la régulation de la réplication / réactivation du virus d'Epstein-Barr (EBV) chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP).
De faibles niveaux de sérum de vitamine D ont été décrits comme l'un des facteurs environnementaux possibles impliqués dans le développement de la SEP. De plus, l'EBV et l'infection par l'herpèsvirus humain 6 (HHV-6) ont également été proposés comme déclencheurs de la SEP. On a été pensé que les niveaux de vitamine D pourraient avoir un impact sur l'état de ces virus.
En conséquence, les scientifiques ont entrepris d'analyser la réplication / réactivation de l'EBV et du HHV-6 chez les patients atteints de SEP en ce qui concerne les taux sériques de vitamine D, afin d'étudier la relation possible entre les niveaux de vitamine D et le statut viral.
200 patients atteints de SEP ont été inclus dans cette étude longitudinale rétrospective et ont été suivis pendant un an. Deux échantillons de sang périphérique et de sérum ont été prélevés sur chaque patient, de façon à avoir  les données sur les deux semestres de l'année. L'ADN a été extrait du sang afin d'analyser la charge virale EBV et HHV-6, ainsi que les niveaux de vitamine D.
La valeur médiane de la vitamine D au premier semestre de l'année parmi les patients SEP inclus dans l'étude était de 17,5 ng / ml (comprise entre 15,5 ng / ml en mars et 19,3 ng / ml en juin); la valeur médiane de la vitamine D au deuxième semestre était de 24,6 ng / ml (entre 19,6 ng / ml en décembre et 28,4 ng / ml en septembre).
Les résultats ont montré que la vitamine D sérique avait un impact sur l'EBV mais pas sur la charge virale du HHV-6. 22% des patients ayant des taux sériques de vitamine D> 11 ng / mL ont été testés positifs pour l'EBV contre 4% des patients ayant des taux sériques de vitamine D <20 ng / mL (P = 0,03). Ces différences ne se sont pas produites au second semestre.
Les scientifiques ont conclu que les résultats indiquent que les niveaux de vitamine D pourraient être impliqués dans la régulation de l'EBV chez les patients atteints de SEP. De plus, la charge virale semble être plus élevée lorsque les taux de vitamine D dans le sérum sont faibles. Ils estiment que d'autres études, également chez des témoins sains, sont nécessaires.
Source: MS-UK
Date: 24/01/18
avatar
MICHEL 54

Messages : 94
Date d'inscription : 27/10/2012

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  MICHEL 54 Ven 2 Fév 2018 - 7:56

Un lien entre déficit en vit D et infections chroniques ?

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4160567/
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Domyleen Ven 2 Fév 2018 - 10:37

  Très intéressant, en effet .... Merci Michel!

Discussion a écrit: La vitamine D est essentielle pour de nombreux processus biologiques importants et la plupart des gens reçoivent une quantité suffisante de l'exposition à la lumière du soleil (tableau  2).). Des études à long terme sont nécessaires pour déterminer si un faible taux de 25 (OH) D chez des individus en bonne santé entraîne une maladie. La preuve que la supplémentation en vitamine D guérit ou prévient les maladies chroniques est incohérente. Malgré une supplémentation accrue, les maladies inflammatoires chroniques sont en augmentation. L'attention à l'hypothèse alternative - faible 25 (OH) D est une conséquence du processus de la maladie chronique, provoquée par une infection intracellulaire persistante - peut être crucial pour inverser cette tendance et nécessite des recherches supplémentaires. Le dogme dominant selon lequel le niveau de 25 (OH) D du sérum fournit une évaluation précise de l'état de la vitamine D doit être examiné de plus près. Les taux circulants de 25 (OH) D peuvent ne pas refléter fidèlement l'état de la vitamine D. Chez ceux qui présentent une maladie auto-immune ou des symptômes inflammatoires chroniques, le 1,25 (OH) 2D peut être élevé. Cela peut conduire à l'ostéoporose et provoquer une inhibition de l'immunité innée, ce qui est contre-indiqué en présence d'une infection. L'immunosuppression résultante peut favoriser une infection persistante qui a été impliquée dans des maladies inflammatoires chroniques.


   Alors, la vitamine D ne serait donc pas efficace pour les maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes, et peut même "favoriser" les ré-infections ... ??? 
    "La peste ou le choléra", l'aggravation de certains symptômes ou l'ostéoporose?    Shocked Evil or Very Mad
PatrickS
PatrickS

Messages : 560
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  PatrickS Ven 2 Fév 2018 - 14:44

Bonjour,

Je sais que cela n'a pas de valeur de preuve, mais chez moi, si je ne prends pas de vitamine D3 (4500 UI/jour) pendant un mois ou plus, j'ai une recrudescence de mes symptômes.  No

Patrick



Un jours à la fois
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Domyleen Ven 2 Fév 2018 - 18:50

   C'est là, le problème, personne ne répond de la même façon aux traitements .... Ce qui est bon pour une personne peut présenter des inconvénients pour d'autres... 
    (Et donc, les campagnes visant à distribuer de la vitamine D aux enfants vivant dans des pays peu ensoleillés, en vue d'éviter les maladies comme la SEP, ne sont pas justifiées ...)

   Par conséquent, plus d'experts en vitamine D commencent à reconsidérer la supplémentation en vitamine D dans la population générale . Recommander un apport plus élevé en vitamine D à de grandes populations comporte le risque potentiel de surdose de certaines personnes . Il est difficile d'ingérer trop de vitamine D de la nourriture, et les mécanismes naturels de réguler la quantité de vitamine D 3photosynthesized du soleil . Cependant, des taux élevés de 25 (OH) D et d'hypervitaminose D peuvent survenir en raison de la supplémentation en vitamine D. Une étude de Noordam et al. jettent un doute sur la nature causale des associations précédemment signalées entre les faibles niveaux de vitamine D et les maladies liées à l'âge et la mortalité. Une revue complète par Autier et al. ont conclu que de faibles concentrations de 25 (OH) D sont très probablement un effet de troubles de la santé et non une cause de maladie. Commentant les résultats d'un communiqué de presse, Autier et al. déconseillaient la supplémentation en vitamine D et expliquaient la discordance observée entre les études observationnelles et randomisées:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4160567/
Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Mer 5 Déc 2018 - 13:45

https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD008422.pub3/full?highlightAbstract=withdrawn

24.09.2018



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
PatrickS
PatrickS

Messages : 560
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  PatrickS Lun 10 Déc 2018 - 8:43

@Domyleen a écrit:   Une revue complète par Autier et al. ont conclu que de faibles concentrations de 25 (OH) D sont très probablement un effet de troubles de la santé et non une cause de maladie. 

Probablement: ce n'est pas sur.
Si je comprends bien, ce n'est pas par manque de vitamine D, mais plutôt la sep qui "consomme" plus de vitamine D.

Donc, en prévision, cela ne sert (peut être) à rien d'en prendre.
Mais quand on est atteint de sep, c'est utile.

Par contre, je n'ai vu nulle part la/les quantité/s de vitamine D utilisé dans ces études (trop peu ne sert probablement à rien).

Patrick



Un jours à la fois
Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Lun 10 Déc 2018 - 11:55

@Birmancat a écrit:https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD008422.pub3/full?highlightAbstract=withdrawn

24.09.2018

Il s'agit d'une méta-analyse (selon wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Méta-analyse

Une méta-analyse est une démarche scientifique systématique combinant les résultats d'une série d'études indépendantes sur un problème donné, selon un protocole reproductible. La méta-analyse permet une analyse plus précise des données par l'augmentation du nombre de cas étudiés et de tirer une conclusion globale.


La méta-analyse fait partie des méthodes d'analyse dite secondaires en ce sens qu'elles s'appuient sur la ré-exploitation de données existantes. Pour certains, les enjeux sont de produire des connaissances nouvelles en prenant appui sur des connaissances existantes réduisant le temps et le coût de la recherche1 ; pour d'autres, les enjeux portent plus sur une réinterprétation voire un contrôle des connaissances existantes2.


Il est possible de distinguer les méta-analyses selon deux critères3,4 :


  • en fonction du type de variable : quantitative (agrégation d'études quantitatives) ou qualitative (agrégation d'études qualitatives)

  • en fonction du matériau traité : sur données résumées (informations globales sur un ensemble d'individus) ou sur données individuelles (par individu).



Ces méta-analyses peuvent néanmoins elles-mêmes être sujettes à des biais de notification, le plus connu étant le biais de publication, appelé effet tiroir lorsqu'il concerne des chercheurs pouvant avoir moins tendance à publier une étude concluant à une absence de résultat5. D'autres biais peuvent venir de l'usage des données résumées6. …"


Le but de la librairie Cochrane, 
https://www.cochranelibrary.com/

'La bibliothèque Cochrane (ISSN 1465-1858) est une collection de bases de données contenant différents types de preuves indépendantes et de grande qualité pour éclairer le processus décisionnel en matière de soins de santé. La bibliothèque Cochrane appartient à Cochrane et est publiée par Wiley..."


Pas de panique, quand on a la SEP, on sait parfois  mieux ce qui nous fait du bien, nous sommes tous différents face à la maladie, chacun réagit différemment aux traitements. L'important est de s'écouter.


COURAGE  sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Mar 26 Fév 2019 - 16:29

Bonjour,

Je viens de lire cette étude, qui touche à plusieurs sujets, donc à des rubriques différentes, raison pour laquelle je vais insérer des renvois.

Cette étude, en anglais, du 30.10.2018, parue dans Frontiers in Immunology, fait un lien intéressant entre le microbiote (système digestif), la vitamine D, le calcium, la mélatonine et la SEP. Elle y ajoute la variable latitude. Je conseille sa lecture, bien que des interrogations subsistent.

Son titre en français :

"Les latitude, Vitamine D, mélatonine et Microbiote (tube digestif) agissent de concert pour initier la sclérose en plaques: un  nouveau mécanisme d'action…"

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2018.02484/full?utm_source=ad&utm_medium=tw&utm_campaign=ba_sci_fimmu



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Lara
Lara

Messages : 229
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 65
Localisation : Fontainebleau (Seine et Marne)

Re...Vitamine D! Empty Protocole Coimbra

Message  Lara Mar 2 Avr 2019 - 10:51

Bonjour, les amis !

Après plusieurs années de silence, me voilà de retour sur le forum.
Durant l'année 2016, ma SEP s'est aggravée. D'anciens symptômes de se sont réactivités, j'avais des douleurs dans tout le corps et j'étais fatiguée en permanence. Pour ma neurologue, j'étais passée en SEP secondaire progressive, donc pas grand-chose à faire...
En fouillant tous les anciens posts de forseps et en consultant d'autres sources sur internet, je suis tombée sur le protocole Coimbra. Le professeur Coimbra est un neurologue à Sao Paulo. Il a développé une méthode où les maladies auto-immunes sont soignées avec de fortes doses de vitamine D.
Je suis le protocole depuis 2 ans 1/2 maintenant, et j'en suis vraiment satisfaite.
Il faut dire que ma SEP n'est pas trop agressive dans l'ensemble.
J'ai collaboré à un site francophone qui explique l'essentiel de la méthode.
https.//www.protocole-coimbra.info
Vous y trouverez toutes les informations essentielles, ainsi que les coordonnées du premier médecin français formé au protocole qui exerce à Évry dans l'Essonne.
Bien à vous
Lara




Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Mar 3 Sep 2019 - 17:54

Bonsoir,

J'ai vu passer cet article paru le 30 août 2019 sur une étude suggérant que des doses plus élevées de vitamines D peuvent "promouvoir" l'intégrité de la myéline dans la SEP progressive :

"
[size=44]Higher Vitamin D Levels May Promote ‘Myelin Integrity’ in Progressive MS, Study Suggests..."[/size]

N'ayant pas le temps de le traduire, je mets le lien:

https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2019/08/28/vitamin-d-and-mri-measures-in-progressive-multiple-sclerosis/



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Jeu 26 Sep 2019 - 6:59

Bonjour,

Suite à l'ECTRIMS 2019, à Stockholm, voici trois articles résumant la question de la supplémentation ou non en vitamine D. C'est en anglais, utilisez un traducteur en ligne.

https://multiplescle rosisnewstoday.com/news-posts/2019/09/19/ectrims2019-hot-topic-3-should-we-recommend-vitamin-d-supplementation-to-our-ms-patients/

Arguments contre :

https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2019/09/24/ectrims2019-are-vitamin-d-supplements-recommended-for-ms-no/

Arguments pour:

https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2019/09/24/ectrims2019-are-vitamin-d-supplements-recommended-for-ms-yes/



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
Birmancat
Birmancat

Messages : 2281
Date d'inscription : 02/06/2018

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Birmancat Mer 2 Déc 2020 - 9:48

Bonjour  sunny,

Cet article du 2 décembre 2020 écrit par une journaliste, atteinte de SEP comme nous, résume le dosage en vitamine D que les neurologues interrogés, recommandent à leurs patients SEP. 

Je le traduis dès que possible. Ayez à l'esprit qu'il faut en parler avec votre neurologue, avant de vous "lancer" dans une supplémentation en D3 (il faudrait d'abord savoir s'il y a une carence ou non, en dosant la vitamine D).

https://multiple-sclerosis-research.org/2020/12/ms-and-vitamin-d-how-much-is-enough-fifteen-neurologists-weigh-in/

(Traduit via www.deepl.com, seul le texte original en anglais, de la source précitée, fait foi)

"SEP ET VITAMINE D : QUELLE EST LA QUANTITÉ SUFFISANTE ? L'AVIS DE QUINZE NEUROLOGUES..?


6 Min lecture facile
In lifestyle and self-management,
Symptômes and traitments
Par Rachel Horne December 2, 2020
18 commentaires

Ces dernières années, les tests et la supplémentation de la "vitamine soleil" ont suscité un grand intérêt chez les neurologues et les personnes atteintes de sclérose en plaques.

Il est facile de comprendre pourquoi.

La sclérose en plaques a été liée à une carence en vitamine D - à la fois comme facteur de risque de développement de la maladie et après le diagnostic. Les personnes atteintes de SEP ont également un risque accru de fractures - dues à des chutes. Il semble donc raisonnable que les personnes atteintes de la maladie reçoivent suffisamment de vitamine D.

Sauf que certains ne le font pas.

"Notre expérience est que presque tous les patients atteints de SEP qui ne prennent pas de suppléments de vitamine D ont des taux insuffisants, voire carentiels", selon le Dr Ruth Dobson, neurologue à l'université Queen Mary et co-auteur d'un article du BMJ de 2017 sur la vitamine.

Unique

La vitamine D est unique parmi les vitamines car nous la produisons nous-mêmes - lorsque notre peau nue est exposée aux rayons du soleil. Cela a fonctionné pour nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, mais c'est plus un défi aujourd'hui car beaucoup d'entre nous travaillent à l'intérieur.

Un autre facteur est que beaucoup d'entre nous vivent sous des latitudes nordiques. Cela signifie que d'octobre à mars, les rayons du soleil ne contiennent pas assez d'ultraviolets B (UVB) pour permettre à notre corps de fabriquer
la vitamine D. Et non - l'utilisation d'un solarium* n'est pas la solution, car beaucoup n'utilisent pas les UVB, explique le professeur Gavin Giovannoni, professeur de neurologie à l'université Queen Mary.

*
 (et c'est très dangereux, l'exposition dans un solarium est déconseillée car elle peut provoquer un cancer de la peau).

Quant à l'apport en vitamine D par le biais de notre alimentation ? Malheureusement, seuls quelques aliments - comme les poissons gras et les jaunes d'œufs - en contiennent, et seulement en petites quantités.

Il faut donc prendre des suppléments de vitamine D - qui, heureusement, sont bon marché et présentent un faible risque de toxicité.

Mais combien devrions-nous en prendre chaque jour ? Et quel est le niveau optimal de vitamine D que nous devrions viser ?

Quinze neuros

Dans l'espoir d'obtenir des conseils, j'ai posé une série de questions à quinze neurologues spécialistes de la sclérose en plaques du Royaume-Uni, du Canada, des États-Unis, d'Europe et d'Australie :

Faites-vous passer des tests de dépistage de la vitamine D à vos patients atteints de SEP ? Si oui, au moment du diagnostic - ou périodiquement ?
Quelle est la gamme idéale que vous souhaiteriez voir ?
Quand proposez-vous une nouvelle supplémentation - et quelle quantité par jour ?
Cela varie-t-il si la patiente est noire/hispanique, asiatique ou membre des Premières nations (Canada) - ou si elle est enceinte ou cherche à le devenir ?
Bien que leurs réponses varient, aucun d'entre eux n'a suggéré une dose différente en fonction de la race/ethnie de la patiente ou de sa grossesse. Toutefois, le Dr Dobson a suggéré aux femmes atteintes de sclérose en plaques qui souhaitent fonder une famille de s'assurer qu'elles commencent à prendre de la vitamine D avant la conception.

Il convient également de noter que les mesures des niveaux de vitamine D sont exprimées en nmol/L et non en ng/mL (la mesure utilisée aux États-Unis). Le dosage est en UI - Unité Internationale et que le type de vitamine D à prendre - est la vitamine D3 (cholécalciférol) - et non la vitamine D2 (ergocalciférol).

Le Dr Khaled Abdel-Aziz, des hôpitaux St George et St Peter's, en Angleterre, effectue des tests de diagnostic et administre à tous les patients des suppléments de 4 000 UI par jour. Recherche de l'extrémité supérieure de la normale - 75-100 nmol/L.

Dr Aaron Boster, du Boster Center for Multiple Sclerosis, Ohio - tests sur le diagnostic et une fois par an pendant l'hiver. Vise un taux sanguin de 50-100 nmol/L. Conseille de prendre 5 000 UI ou, dans certains cas, 50 000 UI par semaine.

Pr Alasdair Coles, Université de Cambridge - effectue des tests sur le diagnostic et recherche un résultat supérieur à 50 nmol/L. S'il est inférieur, il suggère une dose de charge et ensuite 800 UI par jour. Encourage l'exercice en plein air tout au long de l'année pour prendre le soleil.

Dr Ruth Dobson, Université Queen Mary de Londres - recommande 4 à 5 000 UI par jour, ou 10 000 UI un jour sur deux. Conseille de faire tester la vitamine D plusieurs semaines après avoir commencé à prendre des suppléments quotidiens. Aime voir un taux >75nmol/L mais pas plus de 200nmol/L.

Le professeur Gavin Giovannoni, de l'université Queen Mary de Londres, conseille un dosage de 5 000 UI par jour sur la base des conseils du Conseil de la vitamine D et aime voir les patients à un niveau supérieur à 100 nmol/L toute l'année, mais pas plus de 250 nmol/L.

Dr Sharmilee Gnanapavan, Université Queen Mary de Londres - tests au moment du diagnostic. Recommande 4 à 5 000 UI par jour - quel que soit le niveau de vitamine D, car elle a un rôle anti-inflammatoire à jouer dans la SEP. Recherche d'un taux supérieur à 50 nmol/L.

Dr Orla Gray, Ulster Hospital, Irlande du Nord - ne fait pas de tests de routine ; conseille un traitement à ceux qui sont heureux de le prendre. Propose normalement 800 UI par jour.

Dr Niall MacDougall, Université Queen Elizabeth, Écosse - "Je ne fais jamais de test car sans suppléments, je ne pense pas avoir jamais vu quelqu'un en Écosse avec un niveau "normal" et c'est un test coûteux. Conseille aux patients de prendre 4 à 5 000 UI par jour.

Le professeur Ruth Ann Marrie, de l'université du Manitoba, au Canada, a participé à la rédaction de conseils sur la vitamine D pour la Société canadienne de la sclérose en plaques. Elle conseille aux patients de prendre 2 000 à 3 000 UI par jour et effectue des tests quatre mois après le début de la supplémentation. Vise un taux de 50-125 nmol/L.


Dr Joost Smolders, Université Erasmus, Rotterdam - tests de diagnostic. Ne se répète que si le patient risque d'avoir un très faible taux de vitamine D en raison d'une maladie très active, d'une ascendance africaine/méditerranéenne, d'une exposition limitée au soleil (au niveau des vêtements/des cultures), d'un niveau élevé d'invalidité et de la vieillesse. Rechercher un taux supérieur à 50 - plus proche de 100 nmol/L idéal. Le dosage varie de 1 à 4 000 UI.

Dr Stephen Krieger, Mount Sinai, New York- tests sur le diagnostic et parfois après. Aime voir les patients dans la fourchette 50-70 nmol/L. Propose 3 000 UI par jour, puis fait des tests pour voir si c'est suffisant.

Dr Emma Tallantyre, Université de Cardiff, Pays de Galles - teste la plupart des patients et vise une fourchette de 30-50 nmol/L - bien qu'idéalement au-dessus de 50. Elle suggère à chacun - sauf s'il prend des suppléments de calcium - de prendre 4 à 5,00 UI par jour. Si le patient prend déjà 1 000 UI par jour et que les niveaux sont adéquats - supérieurs à 50 nmol/L - alors aucune augmentation de dose n'est nécessaire.

Dr Benjamin Turner, Université Queen Mary de Londres - tests sur le diagnostic mais pas systématiquement après. Il conseille aux patients de prendre 2 000 UI par jour et aime voir un niveau ne dépassant pas 200 nmol/L.

Dr Anneke van der Walt, Université Monash, Australie - tests de diagnostic, puis chaque année en raison des contraintes du système de santé australien - mais trouve cela suffisant. Elle se contente d'une fourchette de 75 à 150 nmol/L et recommande généralement 1 000 UI par jour.

Dr Wei Yeh, Université de Monash, Australie - test à l'entrée de la clinique ou lors du diagnostic. Suggère un dosage de 1 à 2 000 UI par jour, mais guidé par le niveau initial de vitamine D. Vise un taux de vitamine D d'au moins 75 nmol/L.

N'oubliez pas qu'il ne s'agit que de conseils. Il vaut la peine de vérifier d'abord avec votre médecin généraliste ou votre neurologue."


Lisez cas échéant, les commentaires sous la V.O. (source).

Courage .

cat



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Contenu sponsorisé

Re...Vitamine D! Empty Re: Re...Vitamine D!

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 19 Avr 2021 - 12:54